Après la Chine, Qualcomm serait soupçonné d'abus de position dominante en Europe

01 juin 2018 à 15h36
0
Qualcomm pourrait faire face à une enquête formelle de part des autorités européennes. Elles pourraient reprocher au n°1 mondial des puces pour mobiles ses méthodes anti-concurrentielles.

00DC000006852700-photo-qualcomm-snapdragon-800.jpg
Une nouvelle épine pourrait venir se ficher dans le pied de Qualcomm. Le géant des puces pour terminaux mobiles pourrait, selon Reuters, être au centre d'une enquête formelle. L'Europe reprocherait au groupe de mener des pratiques anti-concurrentielles à l'encontre d'autres membres du marché.

Selon une plainte formulée en 2010 par Icera (depuis racheté par Nvidia), Qualcomm aurait recours de manière abusive à certains brevets et pratiquerait des tarifs anticoncurrentiels afin de ralentir ses concurrents.

Ce n'est pas la première fois que Qualcomm est sous le feu de la critique. Les autorités chinoises ont déjà fait part de leurs observations au sujet de la prédominance de Qualcomm en matière de fourniture de puces pour terminaux mobiles sur son marché national. Elles jugent que le groupe américain est en situation de monopole sur ce même secteur.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Haut de page