Test Panasonic SC-HTB01 : mini-barre son gamer pour maxi polyvalence

23 octobre 2020 à 12h09
0

Avec les barres son, les fabricants ont pensé aux petits appartements, qui ne voulaient pas s’embêter avec des câbles, vantant un son spatialisé grâce à des algorithmes complexes. Après des barres son maximalistes d'un mètre de long, les marques proposent désormais des mini-barres de son comme cette Panasonic Soundslayer SC-HTB01. Et pour une fois, la marque ne met pas en avant l’expérience sonore fabuleuse pour regarder séries et films, mais l’usage gaming. Cette barre a-t-elle un cœur de gamer ? On va jouer.

Test Panasonic SC-HTB01
  • Compacité
  • Technologie Clear Dalog pour entendre mieux les voix
  • Décodage Dolby Atmos et DTS:X/DTS Virtual:X
  • Son surround agréable à courte distance
  • Puissance sonore pour sa taille
  • Usage musical plaisant
  • Absence de microphone pour communiquer en game
  • Absence d’entrée/sortie analogique
  • USB limité à l’update du firmware
  • Son plat sans mode surround
  • Son surround peu enveloppant à plus de 3m
  • Ergonomie peu réfléchie pour le gaming

Caractéristiques techniques générales

Barre de son 2.1 avec caisson de basse intégré
Dimensions : 430 mm x 52 mm x 130 mm
Poids : 1,8 Kg
Haut-parleurs : 2x large bande 4 cm, 2x tweeter 1.4 cm, 1 x woofer 8 cm
Amplification : 80 Watts RMS (25W x 2 + 1 caisson de basses 30W)
Décodages : Dolby Atmos, DTS Virtual:X, DTS:X
Connectivité : Bluetooth 2.1, 1x entrée HDMI, 1x HDMI ARC/CEC HDPC 2.2, 1x numérique optique, 1xUSB (pour update firmware uniquement)

Vue éclatée de la Panasonic SC-HTB01

Premier rendez-vous

En ouvrant la boite, on trouve la barre, une télécommande infrarouge et le câble d’alimentation (sans transformateur). Pour une barre dédiée gamer à 300€, un câble HDMI aurait fait plaisir. Soit. Le moins que l’on puisse dire est que la SC-HTB01 se veut discrète. Ce produit Panasonic est plus court qu’un clavier d’ordinateur et à peine plus épais qu’une souris. La conception est très monobloc. À part les arrêtes arrondies, rien ne dépasse. Les haut-parleurs stéréo sont dissimulés par un tissu acoustique opaque. Le caisson de basse est réduit à un woofer caché sous la partie supérieure de la barre son avec un léger évent à l’avant. Sous la barre, une ouverture de la taille de la paume d’une main laisse apparaitre un « récupérateur passif ». Ce dernier est censé diffuser le flot « sans distorsion ». Malheureusement, si vous possédez un tapis de souris géant -comme moi-, une partie des basses sera absorbée. Sur une surface dure (bois, métal, verre), le résultat sera meilleur. D’autant plus, que les patins plastiques ne surélèvent ce système son que de 2mm. Le châssis plastique est recouvert d’une coque plastique de bonne qualité. Avec le temps, elle doit attirer les poussières. L’ensemble est de facture correcte. Pour une barre gamer, on aurait vu un peu plus de fantaisie comme une bande LED (à l’instar de la Sound BlasterX Katana) puisque la mode PC gaming est aux périphériques RGB, façon sapin de Noël. Pour un périphérique gamer, une grille métal aurait été peut-être plus adaptée que le filet tissu habituel des équipements de salon. La Soundslayer SC-HTB01 est donc très sage dans son look, héritée des enceintes de salon Technics du vénérable groupe Matsushita (ancien nom du groupe Panasonic).

Les patins ne dépassent pas les 2mm, la barre est donc quasiment collée au meuble
L'indispensable télécommande proposant les modes Standard, Music, Cinema et Game

Une connectivité limitée

Difficile de se tromper dans les branchements (c’est d’ailleurs l’avantage d’une barre son), la Panasonic SC-HTB01 dispose sur sa face arrière gauche d’une sortie optique et de deux HDMI : une entrée et une sortie ARC avec 4K Passthrough/HDR pour ne pas perdre en qualité vidéo. Il y a certes aussi un port USB, mais c’est frustrant : elle ne sert que pour la mise à jour du firmware. Pour écouter ses MP3, il faudra donc se contenter de la liaison Bluetooth 2.1 EDR. Jusqu’à 8 sources Bluetooth sont enregistrables par la Soundslayer SC-HTB01. Il y a également un orifice pour l’alimentation (le transformateur est intégré dans la barre son). Et c’est tout. Si en tant que gamer, vous vous attendiez à une sortie jack pour brancher un casque (et ne pas effrayer vos voisins quand vous jouez à Call of Duty), c’est raté. Vous devrez vous brancher directement sur la console ou le PC. Pas non plus d’entrées audio analogiques, mais la Soundslayer SC-HTB01 est dédiée gaming, non ?

Un port USB limité à la mise à jour du firmware

Décollage et pilotage

L’installation est ultra-rapide mais la mise en route est plus complexe. Il n’y a aucun bouton en façade pour allumer le bousin. Il faut en fait appuyer sur le premier bouton sur le flanc avant droit. Youpi, une LED s’allume. On entend vaguement quelque chose sortir des haut-parleurs. On augmente le volume depuis le PC, le son reste étouffé. Rien à voir avec le son surround promis par Panasonic. Petite vérification, le voyant 3D Surround était éteint. On farfouille encore sur le flanc avant droit en se tordant la tête, aucun bouton 3D Surround. Il y a un bouton -/+ de volume et un bouton input/appairage Bluetooth. Rien sur l’autre flanc. Et puis, miracle, on découvre qu’il y a une télécommande infrarouge. Et sur cette télécommande infrarouge un bouton 3D Surround et là, l’expérience change considérablement. On passe de l’âge de pierre à l’âge du silicium. L’usage de la télécommande est donc indispensable quand on change d’usage (vidéo, musique, jeu…). Moyen pour une barre son qui va se loger généralement sous un moniteur PC et donc à portée de main.

Les rares boutons sur le côté droit (le vert provient du rétroélcairage RGB du clavier)

Let’s the music plays

Mais revenons à nos oreilles. Avec ce 3D Surround activé, la Panasonic Soundslayer SC-HTB01 qui avait un son asthmatique voit ses poumons gonflés comme une diva d’opéra. Malgré ses petits 80 W RMS, la barre son envoie des décibels. Elle aurait 150W ou plus, ça n’aurait d’ailleurs guère d’intérêt puisque l’usager se situe logiquement à faible distance. Pour peu que l’on augmente les basses (4 niveaux disponibles) avec cette si « précieuse » télécommande, on sent les vibrations sourdes glissées jusqu’aux doigts, posés sur le clavier. Même si la source sonore n’est pas multicanal ou HD (webradio, MP3 ordinaires), les deux petits tweeters et les haut-parleurs large bande se débrouillent très bien. En classique, électro, hip hop jazz, rock… le son est chaud, bien défini et bien enveloppant (à 180° tout du moins). Petit bonus, le bouton « CRL Dialog » sur cette si précieuse télécommande.

En activant cette fonction (Clear Dialog), la LED ad hoc s’allume, mais surtout les voix sont plus présentes et claires. Panasonic a affecté un filtre pour amplifier le spectre de la voix humaine et donc atténuer les sons de fond. Le résultat est très appréciable pour peu que la musique s’y prête. Il peut en effet y avoir, parfois, un très léger son métallique sur la musique de fond. Malgré la fente de 15cm de long, les puissantes basses souffrent tout de même de l’emplacement du woofer étouffé sous la coque plastique. Prendre le choix du son 2.1 dans un form factor monobloc, pourquoi pas. Mais pourquoi ne pas diffuser les basses à l’arrière de la barre pour qu’elles rebondissent sur un hypothétique mur. C’est un choix assumé. En musique, la barre Panasonic SC-HTB01 n’est pas meilleure qu’un bon kit d’enceintes multimédia 2.1 pour PC mais elle a le mérite d’être très compacte (avec liaison Bluetooth en prime). Pour un prix public de 300€, c’est le minimum syndical.

Haut: coque du Panasonic SC-HTB01. Bas : intérieur de la barre son, le woofer est collé à la face haute de la barre

(Pas) comme au cinéma

Avec une source audio classique (stéréo), la Soundslayer SC-HTB01 est agréable pour un usage bureautique quotidien, pour regarder des vidéos streamées (YouTube, Facebook, Twitch…) sur internet. Le son est puissant et l’égalisation correcte. Tant mieux, car il n’existe aucun réglage possible. La fonction Clear Dialog évoquée plus haut est un véritable atout pour écouter un youtubeur ou un tutoriel pendant que l’on fait autre chose. L’activation du « 3D surround » est primordiale sinon le son n’est pas projeté. Ainsi des vidéos stéréo ordinaires (sans spatialisation) trouvent une belle ampleur sonore, supérieur au rendu de la majorité des TV. Mais la barre Panasonic SC-HTB01 promet mieux puisqu’elle exhibe les logos DTS:X, DTS Virtual:X et Dolby Atmos. Avec de bonnes sources audios dématérialisées (Disney+ ou Netflix par exemple) ou physiques (Blu-Ray avec sur la jaquette les logos précédemment cités), on atteint une autre dimension. On ressent le blizzard d’Everest, les vrombissements sauvages de Mad Max : Fury ou le grondement rauque du King Kong de Ready Player One, notamment grâce au woofer. Pour une si petite barre son, c’est impressionnant.

Le son est percutant, enveloppant, mais pas spatialisé comme un véritable système 5.1 ou supérieur. Non seulement l’intégration des technologies Dolby Atmos, DTS:X (c’est-à-dire la verticalité du son) n’est pas spectaculaire, mais on n’entend rien derrière soi comme avec un système 5.1 premier prix. Malgré le label DTS:X, DTS Virtual:X et Dolby Atmos, le son est à 180° point barre. Le système est commercialisé 2.1, donc un système stéréo amélioré avec un caisson de basse (non séparée en l’occurrence). Donc pas de mensonge sur la marchandise, si ce n’est que l’authentification Dolby Atmos/DTS:X/DTS Virtual:X est too much car vous n’entendrez jamais un avion venant de l’arrière et vous survolez. Nous critiquons le triple label multicanal, mais cette Panasonic est plutôt extraordinaire. Ses concurrentes n’ont pas toujours le Dolby Atmos (Teufel Cinebar One) et rarement le DTS (X ou Virtual X) même des modèles plus cher comme la TCL TS9030 ou la Sonos Arc récemment testées. Par ailleurs, avec son gabarit mini, il vaut mieux installer cette barre Panasonic sous l’écran d’un PC ou sous une TV et s’installer à courte distance (2m maximum). Sinon, on distingue moins la voie droite et gauche, le son étant trop localisé sur moins de 50 cm. Mais après tout, cette Soundslayer SC-HTB01 n’est pas une barre son classique à caler sous une TV géante ou l’écran d’un vidéoprojecteur. C’est rappelons-le, un dispositif sonore 2.1 pour les gamers, donc entre 50cm de distance (pour l’écran PC) et 2m pour le jeu vidéo sur console.

Les hauts-parleurs sont tous orientés fontalement et n'utilisent donc pas la réverbération pour suggérer le surround
Vue inférieur : présence d'un récupérateur passif pour diffuser les basses sans distorsion

Plus salon que jeu vidéo

Pour une barre son conçu à destination des gamers, l’absence de boutons en façade pour contrôler rapidement (volume, mute, input) en pleine partie est un choix très audacieux. De plus, si la Soundslayer SC-HTB01 est suffisamment courte pour ne pas dépasser d’un écran 24’’ (taille favorite des FPS), ses minuscules pieds (2mm) et sa profondeur (13cm) demandent de la place. En l’espèce, ce système son passe sous mon écran, mais le pied de l’écran fait pencher la barre Panasonic. La barre n’est en revanche pas assez profonde pour y poser directement le moniteur/TV. D’ailleurs, une partie des ondes sonores seraient absorbées par le pied de l’écran (puisque le woofer est juste en dessous). Il vaut donc mieux avoir un petit meuble pour rehausser votre moniteur et glisser la barre son en dessous dans le cas d’un usage PC. Avec une TV de salon, la place doit être plus aisée. Comme pour l’usage vidéo, il est fondamental de placer la barre son (comme toutes barres de son) au centre de l’écran, d’autant plus qu’elle est compacte.

Il y a un autre défaut de conception pour un usage gaming. La Soundslayer SC-HTB01 se met en veille automatiquement au bout de 20 min (mode écolo, héritée des grosses barres son de salon). Cette mise en veille et la sortie de veille génère un écran noir de quelques secondes. C’est un peu gênant quand on regarde un film ou une série TV, c’est horripilant pendant une partie. Heureusement, le mode d’emploi de la Panasonic recèle d’astuces : la mise en veille est facilement désactivable. Autre défaut majeur de conception pour un système son gaming, l’absence de microphone. Panasonic vante un mode voix pour entendre notamment ses partenaires de jeu, mais on doit utiliser un microphone pour communiquer ? Ça ne tient pas debout. D’autant que la très grande majorité des gamers, sauf les streameurs comme Sardoche et autres Skyyart, utilisent le micro de leur casque.

Sortez les joypads

En mode jeu, la Soundslayer SC-HTB01 promet une « expérience pleine d'intensité, de tension et de réalisme ». Il existe en effet 3 modes jeu : RPG, FPS et voix. Le résultat est très bon, mais ne fera pas quitter le gamer averti de son casque favori. Oui, le son bastonne dans tous les types de jeu. Merci le woofer, même si ce dernier aurait gagné à être plus gros et surtout séparé. Encore plus que les blockbusters, beaucoup de jeux vidéo accentuent leur gameplay avec des grosses basses. Les jeux labélisés Dolby Atmos, DTS:X, DTS Virtual:X ne sont pas encore le standard. Avec la nouvelle génération de consoles (Sony PS5 et Xbox serie X/S), la donne devrait radicalement changer... même si Sony boude pour le moment les leaders Dolby/ DTS et développe une spatialisation en interne. Oui le mode voix (comme le mode Clear Dialog pour les films) accentue la voix pour une meilleure compréhension et un jeu collaboratif. Oui la localisation droite et gauche est satisfaisante pour viser, par exemple, un ennemi potentiel sur un FPS, avec plus de détails (bruits de pas par exemple) que des enceintes classiques. Cependant on ne peut pas entendre un assaillant venir par l’arrière, encore moins savoir s’il vient de l’arrière gauche ou droit comme avec un système 5.1 ou un casque haut de gamme. Pour les gamers qui n’ont pas forcément une place infinie pour leur setup, la Panasonic SC-HTB01 procure toutefois un son enveloppant très agréable pour favoriser l’immersion vidéoludique, tant que l’on reste près de la barre, avec console ou PC. Pour un périphérique gamer, Panasonic aurait pu penser à un compresseur classique type « midnight » ou « loudness » comme on en trouve souvent sur les amplificateurs. Ce dispositif amplifie les basses et les aigus à bas volume, pour ne pas perturber nos chers voisins. Un tel dispositif est idéal pour ne pas déranger la maisonnée pendant une partie de jeu.

La SC-HTB01 sous un écran 32"

L'avis de Clubic : mini-barre sans room service

Alors quel bilan peut-on tirer de cette barre son ? Déjà, un gamer de Valorant ou CS:GO ne va pas abandonner son précieux casque. C’est certain. En revanche, sur les jeux ou la spatialisation est moins cruciale (RPG, MORPG, plate-forme, aventure…), la Panasonic SC-HTB01 est plaisante. Le mode voix ou la fonction Clear Dialog détache bien les voix du jeu ou des joueurs. On a ce même confort en regardant un film ou série TV, distillé avec un son multi-canal (Dolby Atmos, DTS:X, DTS Virtual:X) ou non, juste avec le mode 3D Surround. Évidemment, les vidéos (et musiques) compatibles avec les technologies Dolby/DTS sont encore plus impressionnantes. Le flux vidéo n’est d’ailleurs pas dégradé avec le HDMI 4K Passthrouh/HDR. On a du spectacle, pour peu que l’on soit à moins de 3m de la barre. Si la Panasonic a encore du coffre pour diffuser à grande puissance le son, on perdra dans la distinction entre voie droite et gauche. Les basses seront encore plus atténuées. La Panasonic SC-HTB01 est donc bien adaptée dans une petite pièce de jusqu’à 20m², mais au-delà, on perdra en précision. Elle convient parfaitement comme système son sous une petite TV (32’’) ou un écran de PC pour un usage hétérogène. Avec une console de dernière génération acceptant Dolby Atmos/DTS:X, un PC avec Windows 10 (supportant gratuitement Dolby Atmos sur des enceintes), la Panasonic SC-HTB01 est parfaite sauf pour les joueurs de FPS, amateurs d’une localisation précise ou pour la communication entre joueurs. Pour 300€, cette barre son est plus cher qu’une « vieille » Sound BlasterX Katana, mais celle-ci est dépourvue de Dolby Atmos et DTS:X/DTS Virtual:X. Pour moins de 300€ (prix public conseillé), aucune barre n’embarque ces deux technologies de spatialisation sonore. Seule la Sony HT-XF9000 fait jeu égal, mais avec beaucoup plus de puissance (300W) et de place (89cm de long). Pas forcément intéressant pour le gamer ou les petites surfaces.

Panasonic SC-HTB01

6

Pour une barre son estampillée gaming, Panasonic rate sa cible. L’ergonomie n’est pas pensée pour un gamer, même occasionnel. La précision nécessaire notamment aux FPS n’est pas là. En revanche, pour une mini barre son puissante (80W RMS), polyvalente (musique, vidéo, jeu) et dopée aux dernières technologies de spatialisation (Dolby Atmos et DTS:X/Virtual :X) pour équiper un petit salon ou une chambre, le géant japonais vise juste. Pour un tarif juste en dessous des 300€, rarissimes sont les rivaux.

Les plus

  • Compacité
  • Technologie Clear Dalog pour entendre mieux les voix
  • Décodage Dolby Atmos et DTS:X/DTS Virtual:X
  • Son surround agréable à courte distance
  • Puissance sonore pour sa taille
  • Usage musical plaisant

Les moins

  • Absence de microphone pour communiquer en game
  • Absence d’entrée/sortie analogique
  • USB limité à l’update du firmware
  • Son plat sans mode surround
  • Son surround peu enveloppant à plus de 3m
  • Ergonomie peu réfléchie pour le gaming

Films 6

Musique 6

Gaming 6

Connectivité 5

Ergonomie 6

Finitions 7

Modifié le 04/12/2020 à 09h38

Soyez toujours courtois dans vos commentaires et respectez le réglement de la communauté.

0
1

Actualités récentes

Black Friday : les meilleurs bons plans et promos high-tech en DIRECT
Black Friday : le TOP des offres Amazon et Cdiscount à saisir avant minuit 🔥
Black Friday : les 3 meilleures offres de PC portables en promotion
La souris gamer Razer Naga Trinity à prix cassé avec le Black Friday Fnac
Black Friday : offrez une enceinte JBL Xtreme 2 Gun Metal à -50% à la Fnac
Black Friday Amazon : l'iPhone SE 64 Go est 40 € moins cher 🔥
L'aventure lunaire : un défi des années 2020
Black Friday : Le smartphone Xiaomi Redmi Note 9 Pro au meilleur prix jamais vu
La manette Xbox Series bleue baisse de prix sur Amazon pour le Black Friday
Black Friday : meilleur prix jamais vu sur ce casque Sennheiser HD 599 sur Amazon
Haut de page