Rachat d'ARM par NVIDIA : les régulateurs britanniques s'en mêlent

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
22 avril 2021 à 15h24
17
Royaume-Uni © © Kristina G - Unsplash
© Kristina G - Unsplash

Alors que plusieurs voix se sont déjà élevées contre le rachat d'ARM par NVIDIA, dont celle du co-fondateur du géant britannique dès août 2020, c'est au tour des régulateurs anglais de se pencher sur les implications technologiques, économiques, et officieusement politiques, d'une telle acquisition.

Et si les autorités britanniques de la concurrence mettaient finalement leur veto sur le rachat du géant anglais ARM par le colosse américain NVIDIA ? Cette piste mérite d'être prise au sérieux. Car si les deux parties se sont bien mises d'accord sur un rachat, pour un montant total de 40 milliards de dollars, en fin d'année dernière, le gouvernement britannique, lui, voit ce projet d'un mauvais œil… et a décidé de s'en mêler.

Ce 19 avril, le Secrétaire d'État au Numérique anglais a ouvert une enquête visant à déterminer ce que supposerait ce rachat en termes de sécurité nationale. La Competition and Markets Authority (CMA), l'autorité britannique de la concurrence, est chargée de préparer un rapport détaillé sur la question.

Le Royaume-Uni pas certain de vouloir laisser filer ARM

« Le 19 avril 2021, le secrétaire d'État a publié un avis d'intervention d'intérêt public (PIIN), confirmant qu'il intervenait dans la vente, pour des raisons de sécurité nationale […]. La CMA préparera un rapport sur les aspects du rachat liés à la concurrence et à la sécurité nationale », lit-on sur le site du gouvernement anglais .

On apprend que la CMA devra délivrer son rapport au Secrétaire d'État d'ici au 30 juillet prochain. Cette mesure intervient dans un contexte de frictions politiques entre le Royaume-Uni et les États-Unis, tensions apparues sous le mandat de Donald Trump.

Avant l'annonce officielle du projet de rachat d'ARM par NVIDIA, des voix s'étaient par ailleurs élevées pour critiquer cette acquisition. Hermann Hauser, co-fondateur d'ARM, s'était notamment exprimé auprès de la BBC, appelant à « ramener ARM à la maison » après la revente par le japonais SoftBank, et à « permettre à l'entreprise d'entrer en bourse, avec le soutien du gouvernement britannique ».

NVIDIA reste confiante

De son côté NVIDIA ne semble pas s'inquiéter outre mesure de cette annonce. Dans le cadre d'un entretien accordé plus tôt cette semaine à VentureBeat le CEO du groupe, Jensen Huang, a indiqué en filigrane s'attendre à quelques complications avec les régulateurs, mais assure être confiant dans le fait que le rachat soit définitivement validé en 2022.

« Je suis convaincu que les régulateurs verront la sagesse de cette transaction. Elle donnera un élan à l'innovation. Elle créera de nouvelles options pour le marché. Elle permettra à ARM de s'étendre sur des marchés que l'entreprise peine à atteindre par elle-même », a-t-il indiqué ce 17 avril, alors que le gouvernement britannique n'avait pas encore officiellement lancé son enquête.

Et d'ajouter : « Les régulateurs en verront la sagesse, et nos discussions avec eux sont conformes aux attentes et constructives. Je suis convaincu que nous parviendrons à conclure l'accord en 2022, comme nous l'avions prévu au départ, soit dans environ 18 mois ».

Source : Neowin

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
13
GRITI
Si nos gouvernants à nous pouvaient en faire autant et éviter à certaines de nos entreprises de se faire racheter…
lapin-tfc
Il l’a fait avec carrefour il n’y a pas longtemps<br /> Montebourg l’a fait aussi avec dailymotion et ce ne fut pas une réussite pour ce dernier
GRITI
Je pensais à des industries liées à la défense. Mais je ne trouve plus les sources…
wackyseb
Laissez tranquille Nvidia… LOL
pecore
Et bien récemment notre gouvernement a empêché le rachat de Carrefour par le Canadien Couche Tard. Mais pour cela il vaut mieux avoir un motif justifiable sur la scène internationale, ce qui était le cas ici.<br /> Mais pour ce qui est du rachat d’ARM et du blocage du gouvernement anglais, je suppose qu’il faut y voir un nouveau symptôme de la dérive nationaliste de nos estimés voisins. Ce ne sera surement pas le dernier.<br /> En tous cas à mon avis Nvidia peut faire une croix sur ARM, sauf si le gouvernement Américain s’en mêle.
lapin-tfc
ok je comprends, pareil je sais que la défense peut refuser des rachats mais je ne pense que ce soit public comme informations
LouisDeBroglie
Lorsque l’on gagne 300,000 euros / année (dépenses toutes payée – par la population), il faut bien « justifier » son salaire.<br /> Encore du bla, bla, bla, du spectacle donner aux médias (multinationales) qui enrichira encore plus les « hommes/femmes de lois » pour finalement rien.<br /> nVidia a fait un bon coup et Intel et Apple et AMD peuvent tremblés…<br /> On n’est pas à un monopole près finalement. Et quand on regarde les actionnaires, ce sont tous les mêmes qui détiennent tout.<br /> Merveilleux système qu’est le nôtre. Que de gens intelligents sur cette planète…
pascual_surfer
@GRITI : Alstom (turbines nucléaires), Tronics (microsystemes électromécaniques), Technip (management de projet, ingénierie, construction de projet pour l’industrie de l’énergie), Alcatel, Pechiney, Arcelor, Chantiers de l’Atlantique (?), toutes des entreprises nationales au départ, liées de plus ou moins près à la défense et néanmoins stratégiques en terme d’indépendance… et la liste n’est pas exhaustive !
lapin-tfc
Tu parles de qui ?
TotO
Il est au courant le Royaume-Uni, qu’il n’a rien à dire ?<br /> C’est pas comme si ARM avait déjà filé au Japon…
MattS32
Non. Même si son actionnaire est japonnais, ARM Ltd est toujours une entreprise de droit anglais, dont le siège social est à Cambridge.
philumax
C’est des Anglo saxon tous les deux : il n’y aura pas de souci. C’est juste pour faire le buzz.
epodotcom
trop tard, il n’y en a plus… Meme la FDJ a été vendu… MDR nos gouvernants…
TotO
Ca reste limité. Ils ne peuvent pas prendre partie et empêcher le rachat à une entreprise plutôt qu’une autre pour des motivations personelles alors qu’ils ont déjà vendu en 2016. La procédure est que l’autorité de marché britannique enquête pour savoir si l’achat est ou non concurrentiel, c’est prévu depuis le début dans la procédure et en aucun cas une opposition de l’Etat.
carinae
Pour la petite histoire … Les entreprises françaises ne sont pas les dernières a racheter des entreprises a l’étranger. Il y a 3-4 ans les entreprises françaises avaient racheté presque 4 fois plus d’entreprises en Allemagne que l’inverse
GRITI
Intéressant à savoir. Merci!<br /> Moralité, il faut racheter les autres mais ne pas vendre les notre!
beber751
Concernant l’affaire alstom, vous pouvez voir l’interview de Frédéric Pierucci (ancien cadre suppérieur d’alstom) témoigner plus de 2 heures sur la chaine youtube de Thinkerview
kyosho62
@Kiki68 5. Restez courtois<br /> Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Faudrait savoir, AMD : 4 Go de VRAM, c'est suffisant pour jouer ou pas ?
Cdiscount frappe fort pour la 2ème démarque avec 6 offres chocs !
Cette souris gamer Logitech est bradée pour les Soldes !
NVIDIA GSP : bon pour les serveurs, oui, mais aussi pour nos PC portables
AMD, NVIDIA, Intel, processeurs et cartes graphiques : les prix vont continuer d'augmenter
Intel : les processeurs a priori non déverrouillés se mettent à battre des records d'overclocking
NVIDIA GeForce GT 1010 : enfin un bench pour la carte bas de gamme basée sur Pascal
Ce PC portable gamer Asus avec sa RTX 3070 est à prix choc
Soldes Fnac : ce PC portable gamer Acer Nitro 5 avec RTX 3070 est en promo !
BenQ dévoile le MOBIUZ EX3210U, son nouveau moniteur 4K 144 HZ : attention au porte-monnaie
Haut de page