Le rachat d'ARM par NVIDIA pose un sérieux problème à Microsoft, Google et Qualcomm

15 février 2021 à 15h27
31

Microsoft, Google et Qualcomm ont peur que NVIDIA déstabilise le marché avec le rachat d'ARM, dont les technologies sont déjà essentielles aujourd'hui et amenées à devenir indispensables à l'avenir.

Le rachat d'ARM par NVIDIA fait grincer des dents. Bon nombre de géants de la tech, qui exploitent directement ou indirectement la technologie ARM, craignent en effet que son nouveau propriétaire modifie les conditions d'accès aux licences donnant l'autorisation d'utiliser ses architectures.

Le rachat d'ARM pas NVIDIA menacé

Résultat de ces inquiétudes, Microsoft, Google et Qualcomm s'opposeraient au rachat et se sont rapprochés pour ce faire de différents organismes de régulation aux États-Unis, en Europe, au Royaume-Uni et en Chine.

Et pour cause, les puces Snapdragon de Qualcomm sont fabriquées d'après l'architecture ARM, alors que Microsoft et Google travailleraient, selon plusieurs indiscrétions, sur la conception de leurs propres puces ARM, comme Apple. Si ces deux dernières ne sont pas clientes directes d'ARM pour le moment, bon nombre de leurs fournisseurs et de partenaires le sont.

De leur côté, les autorités de la concurrence européenne et britannique ont déjà annoncé l'ouverture d'une enquête. Rappelons que ARM est à la base des processeurs équipant actuellement tous les smartphones et d'autres appareils. L'entreprise prenant de plus en plus de place dans l'industrie, les autorités estiment qu'il est nécessaire de s'assurer qu'une certaines neutralité soit respectée, pour éviter une situation de position dominante.

NVIDIA balaie les inquiétudes

Le risque est en effet de voir NVIDIA se réserver l'utilisation de la technologie ARM, à moyen ou long terme, pour se créer un monopole. La société pourrait également durcir les conditions d'accès à l'architecture ARM, notamment en augmentant le prix des licences.

Toutefois, NVIDIA assure que son intention n'est pas de s'accaparer la technologie d'ARM et que le rachat n'aura pas de conséquences pour les clients. Le groupe américain prétend d'ailleurs que l'opération est avant tout guidée par les avancées d'ARM en termes d'intelligence artificielle et d'efficacité énergétique des semiconducteurs.

Source : Bloomberg

Modifié le 15/02/2021 à 15h27
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
31
26
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Nextorage, filiale de Sony, lance ses SSD NVMe pour PS5
Razer annonce son nouveau clavier haut de gamme Huntsman V2
Jingjia Micro JM9 : un GPU chinois concurrent... de la GeForce GTX 1080
Cherry lance deux nouveaux claviers gaming : un low-profile et un tenkeyless
Intel 12e génération : la gamme de processeurs 35 W fuite complètement
Corsair Sabre RGB Pro Wireless, une nouvelle souris sans-fil et en couleur
Apple : une class action déclenchée suite à l'affaire des écrans fissurés
AMD et Microsoft bossent sur le TensorFlow-DirectML, pour un gros boost sur les GPU RDNA 2
IKEA : les sièges et bureaux cosignés avec Asus ROG seront en vente dès octobre
MSI lance un nouveau tout-en-un aux performances d'un PC de bureau
Haut de page