🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Intel engagée dans une lutte "potentiellement autodestructrice" pour limiter la croissance d'AMD

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
25 janvier 2023 à 10h10
27
Intel Core © Intel
© Intel

Dans le monde du processeur, la force de frappe d'Intel ne fait aucun doute, mais il ne faudrait pas qu'elle soit utilisée de manière contre-productive.

Les difficultés d'Intel sur le processus de gravure en 10 nm combinées à une montée en puissance très claire d'AMD avec les familles de Ryzen ont changé la donne sur le marché du CPU et provoqué une réaction brutale d'Intel.

Un regain d'attractivité face aux Ryzen

Le cabinet d'analystes Bernstein Research cité par Tom's Hardware explique qu'Intel s'est lancée dans une large opération destinée à ralentir autant que possible la progression d'AMD dans le monde du PC desktop.

Entre 2018 et 2021, les Ryzen ont été adoptés par de plus en plus d'usagers, et cela a évidemment eu des répercussions sur les ventes d'Intel. Comme l'explique Stacy Rasgon, analyste chez Bernstein Research, « Intel a utilisé prix et capacités comme d'une arme stratégique ».

Cette politique agressive a d'ailleurs plutôt bien fonctionné avec les sorties successives des générations Alder Lake et Raptor Lake. Intel a vu ses parts de marché remonter, et sur le troisième trimestre 2022, 53 % de ses revenus provenaient de la division client computing.

Des marges réduites sur un marché en baisse

Chaque médaille ayant son revers, ce retour d'Intel au premier plan et cette remontée en matière de parts de marché se sont faits au prix d'une baisse de la rentabilité de la marque. En premier lieu, et même si Intel a repris du poil de la bête, AMD reste bien présente, notamment sur le segment le plus haut de gamme, celui sur lequel les marges sont les plus importantes.

Parallèlement à cela, Intel doit toujours composer avec les pertes liées à l'utilisation par Apple de ses propres processeurs en lieu et place des Core d'Intel. Au troisième trimestre 2022, Apple s'est arrogée 13,5 % de parts de marché, un chiffre en nette hausse (+40,2 % sur un an). Forcément, ce sont autant de machines qui ne profitent plus à Intel.

Enfin, et c'est peut-être le plus important, le marché du PC n'est actuellement pas en très grande forme. À ce niveau, plusieurs théories s'opposent, et alors que certains estiment que la réduction des ventes de PC est partie pour durer, voire s'accentuer, d'autres estiment qu'il s'agit d'une contraction logique et temporaire après les années fastes d'équipement liées à la COVID-19.

Intel se range logiquement auprès de cette seconde théorie et fonde une bonne partie de sa stratégie sur un marché du PC tournant autour des 300 millions d'unités chaque année. Si d'aventure, la baisse devait croître davantage, nul doute que la politique très agressive d'Intel pourrait se retourner contre elle.

Source : Tom's Hardware

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
15
a-snowboard
« Le cabinet d’analystes Bernstein Research cité par Tom’s Hardware explique qu’Intel s’est lancée dans une large opération destinée à ralentir autant que possible la progression d’AMD dans le monde du PC desktop. »<br /> En clair, on préfère flinguer l’adversaire que de se poser, réfléchir et propose quelque chose de nouveau.<br /> Ce n’est jamais très bon signe ce genre de comportement fébrile.<br /> Ca peut marger contre des acteurs de très petite capacité, mais la c’est AMD en face.<br /> « Intel a utilisé prix et capacités comme d’une arme stratégique » → En gros, on innove pas.
TAURUS31
Comment peut on parler de part de marché pour Apple alors qu’ils sont leur propre fournisseur sans équiper un tiers ?<br /> Leur seule progression est du au remplacement progressif de leur parc par leur client ou nouveaux clients
xryl
La part du renouvellement des anciens MacBook sous Intel vers du M1 et M2 est donc une part de marché perdue par Intel.<br /> Oui Intel et AMD sont dans un marché du renouvellement, et c’est tant mieux car c’est un marché garanti et avec un nombre de pièce assez important pour qu’il reste rentable.
CHP1
Déjà ce sera pas la 1ère fois qu’Intel réagit comme ça : on se souvient des procès contre eux pour leur intention de forcer certain grands constructeurs, Dell, HP, IBM (à l’époque) à acheter des processeurs Intel. Mais aussi le truquage du marché (en position de quasi monopole) pour « couler » AMD avec des AMD Athlons XP qui leur faisaient de l’ombre. Ils y avaient presque réussi si la justice anti-trust ne s’en était pas mêlée et en leur infligeant une énorme amande (pour l’époque).<br /> L’histoire se répète et revient en courant quand il s’agit de chute des bénéfices…
Ccts
Amd a aussi des parts de marché importantes dans les processeurs et soc pour consoles.
gemini7
Citation de l’article : « Entre 2018 et 2021, les Ryzen ont été adoptés par de plus en plus d’usagers, et cela a évidemment eu des répercussions sur les ventes d’Intel. Comme l’explique Stacy Rasgon, analyste chez Bernstein Research, « Intel a utilisé prix et capacités comme d’une arme stratégique ». »<br /> En effet, plein de gens, dont moi, sont passés sur processeur Ryzen, un Ryzen 3700 X à 336.90 dans mon cas, que j’ai bien apprécié, mais j’ai quand même changé pour un Intel 12600 K qui se vend au prix de 336.90 € sur le site sur lequel j’ai acheté le mien, donc je n’ai pas profité de cette guerre des prix, mais le « vieux » 3700 X sert encore, (car je l’ai récupéré pour monter un nouvel ordi à ma sœur.)<br /> Citation : « Parallèlement à cela, Intel doit toujours faire avec les pertes liées à l’utilisation par Apple de ses propres processeurs en lieu et place des Core d’Intel. Au troisième trimestre 2022, Apple s’est arrogée 13,5 % de parts de marché, un chiffre en nette hausse (+40,2 % sur un an) : forcément, ce sont autant de machines qui ne profitent plus à Intel. »<br /> Apple leur rapportait un bon paquet de blé, bonjour « M1 et M2 », adios Intel, sauf pour le Mac Pro qui utilise un Processeur Intel Xeon W<br /> Citation de l’Apple Store de Bruxelles : « Configurez le Mac Pro avec un processeur Intel Xeon W intégrant de 8 à 28 cœurs »<br /> Source : —&gt; Mac Pro - Caractéristiques techniques - Apple (BE)
a-snowboard
« Apple leur rapportait un bon paquet de blé, bonjour « M1 et M2 », adios Intel, sauf pour le Mac Pro qui utilise un Processeur Intel Xeon W »<br /> Il doit pas en vendre des donnes de ce mac pro. D’autant que maintenant on à le mac studio.
Guik
On ne savait pas que perdre des parts sur un marché en baisse et baisser les prix étaient une lutte auto destructrice . Un article inutile dont on apprend pas grand chose .<br /> Par contre leur stratégie marketing , aidé par les benchs gaming et synthétiques orientés, oui, fait encore des victimes alors que leur processeurs consomment plus , avec plus de cores ( soit disant des cores éco ) et sont toujours moins bons en multitask que les processeurs AMD ( streaming par ex. ) .
Guik
On en apprend plus avec ton commentaire qu’ avec l’ article tout entier .<br /> Il ne faut pas oublier la programmation qui ralentissait les processeurs AMD et qui faisait sûrement partie du procès . Quand on voit les benchmarks qui correspondent encore à rien, on peut se douter que cette pratique est toujours en vigueur autant chez intel que nvidia , à commencer par les tests synthétiques et en poursuivant en gaming etc, les problème avec windows 11 ne touchant que les processeurs AMD en sont encore une preuve, et qu’ ils n’ ont même pas réussi à cacher .
gemini7
a-snowboard:<br /> Il ne doit pas en vendre des tonnes de ce mac pro. D’autant que maintenant on à le mac studio.<br /> Bonjour, d’abord, je n’ai pas dit qu’ils en vendaient des tonnes, mais il se vend aux pro en imagerie pour les films et séries et autres effets spéciaux, d’ailleurs vu son prix entre une config valable et une extrême, coûte extrêmement cher, j’ai fait une config… sans écran et pas de truc spécial, et j’en avais pour plus de 8600 euros, la config « extra de la mort qui tue » c’est plus dans les +/- 65000 €, bref pas pour tout le monde. <br /> Et au fait, c’est quoi le Mac Studio ? Ne me réponds pas, je vais chercher sur Google.
MattS32
Guik:<br /> les problème avec windows 11 ne touchant que les processeurs AMD<br /> Il y a aussi eu des problèmes ne touchant que les processeurs Intel…
luck61
Le déclin d’Intel c’est fou avec leur puissance financière de ne pas faire des proc mieux qu’Apple alors qu’à la base ce n’est pas leur métier
MattS32
Ce n’est pas une question d’incapacité à faire mieux, c’est surtout qu’Intel s’impose de maintenir une rétrocompatibilité avec l’existant, ce dont Apple ne se soucie absolument pas.<br /> C’est plus la comparaison avec AMD qui fait tâche pour Intel, car actuellement AMD fait mieux, tout en respectant aussi cette contrainte de la rétrocompatibilité.
Guik
Ah oui ? Lesquels et de quel ordre ?
MattS32
Par exemple, récemment une monopolisation du CPU par Windows Defender : Intel CPU Performance Takes a Big Hit Due to Windows Defender Bug | PCMag<br /> Un mois plus tôt, des applications du store qui ne se lançaient plus sur les CPU Intel 11th gen et + (touchait principalement des CPU Intel, mais aussi certains processeurs AMD, et c’était lié à une fonctionnalité introduite par Intel sur ses CPU 11th gen puis reprise par AMD) : Windows Update Fixes Issues with Intel and AMD's CET | Tom's Hardware<br /> Encore un peu plus tôt un bug avec certains jeux sur les Intel 12th gen : [Updated] Games Updated for DRM Issue with 12th Gen Intel®...<br /> Et encore un peu plus tôt avec le gestionnaire de fenêtres : Intel solves Windows 10/11 Background performance issues<br /> Après, c’est statistiquement logique qu’il y ait plus de problème rencontrés avec les CPU AMD : comme ils ont une part de marché plus faible, ils sont forcément moins représentés dans les phase de tests, et également non prioritaire quand il s’agit de supporter au niveau de l’OS des nouvelles fonctionnalités spécifiques du CPU (par exemple, un des « bugs » de performances qu’il y a eu avec les AMD, c’était parce que Windows ne gérait pas encore la notion de « meilleur cœur » (CPPC2), propre à AMD, qui permet au CPU de signaler à l’OS quel est le cœur capable de monter le plus haut en turbo, pour que le scheduler l’utilise en priorité. Il y avait eu le même genre de souci d’ailleurs des années plus tôt quand Intel avait introduit l’HT : tant que Windows n’avait pas été mis à jour pour savoir distinguer les cœurs logiques appartenant à un même cœur physique, activer l’HT pouvait réduire les performances parce que Windows pouvait scheduler deux processus lourds sur les deux cœurs logiques d’un même cœur physique en laissant l’autre cœur physique se tourner les pouces…
Martin_Penwald
Les amandes, c’est bon, mais les pistaches c’est meilleur.
pocketalex
Je suis utilisateur de Mac, je précise, et clairement le Mac Pro 2019 est une espèce de délire que personne n’a vraiment compris, surtout chez les utilisateurs de Mac<br /> Après l’échec du Mac Pro « poubelle » sorti en 2013 et qui s’est avéré être une impasse, Apple a tergiversé dans le domaine des desktop pro pendant 4 ans<br /> C’est beaucoup 4 ans. Et pendant ce temps là, ce long temps là, l’immense majorité des « pros » bossant sur Mac s’est retrouvée totalement coincée sans solution crédible de la part d’Apple.<br /> Le gros de la clientèle réclamait avant tout une mini tour évolutive, idéalement dotée d’un bon core i9, de la ram sur slot et des ports PCI pour y caser des GPU AMD ou nVidia<br /> Jamais cette machine n’a vu le jour, et la seule solution pour avoir un truc qui ressemble à ça était… l’iMac<br /> En 2017 est sorti l’iMac Pro, la pire connerie qu’Apple ait pu inventer après le concept du Mac Pro Poubelle de 2013 : la station de travail tout-en-un non évolutive<br /> Non mais au secours !!!<br /> On comprend que le hackintosh a connu un immense succès à cette époque<br /> Enfin, en 2019 Apple sort une espèce d’ovni totalement hallucinant : le Mac Pro tour<br /> Sauf qu’au lieu de faire une tour comme en 2010-2012, sorte de tour PC très design, facilement accessible et évolutive, là on a le droit à une machine totalement délirante semblable aux stations Z de chez HP : un bousin de 5000€ vide de composants, et qui n’est intéressant QUE si tu pousses les curseurs : du Xeon pété de coeurs, de la RAM ecc hors de prix, du stockage SSD proprio Apple hors de prix, et du GPU « pro » AMD hors de prix<br /> Avec cette solution, tu peux monter un monstre si tu craches entre 15 000 et 40 000€. Comme la Station Z chez HP, tout pareil<br /> Sauf que ce genre de station de travail ultra haut de gamme et monstrueusement chère, ça répond à 1% des utilisateurs pro, et les 99% restant ont quoi ?<br /> L’iMac, ou le hackintosh … super<br /> Personne n’a acheté le Mac Pro tour. Une poignée de studio à très gros budgets, et c’est tout. C’est que dalle de ventes.<br /> Pire !!! La logithèque Apple ne propose quasiment rien qui puisse exploiter ce genre de monstre avec 1.5Go de RAM, de multiples GPU, etc. Quasi pas de soft 3D sérieux, quasi pas de softs CAD sérieux, il y a un ou deux logiciels et… Final Cut Pro.<br /> Il aura fallu attendre 2-3 ans de plus pour qu’arrive les Macbook Pro M1Max, et les Mac Studio M1Max et M1Ultra pour retrouver des bécanes certes fermées, non évolutives, mais ENFIN proche d’une tour PC « i9 ou Ryzen / 32 ou 64Go de RAM / GPU dédié un minimum sérieux », le tout dans une enveloppe de 3000-5000€<br /> Et c’est ça que demande la clientèle pro Apple. C’est ça qui fait tourner la suite Adobe ou des softs comme Resolve, Logic, Blender … de manière extrêmement confortable, sans devoir cracher le prix d’un berline de luxe<br /> Bref personne n’a acheté et personne n’achète le Mac Pro 2019, et encore moins depuis qu’AMD a sorti des threadripper, Intel ses CPU 12xxx puis 13xxx, ou Apple et ses CPU Silicon<br /> Un Mac Studio M1Ultra à 4000€, ou une tour PC en threadripper dans les mêmes tarifs, nique profond sur de très nombreux usages un Mac Pro Xeon au TRIPLE du prix<br /> La messe est dite<br /> Le prochain Mac Pro, très attendu, sera un Mac Studio M1Ultra avec des slots PCI. Fini les délires, enfin … on espère
pecore
Le prix des Raptor Lake m’a toujours semblé extrêmement suspect : plus de cœurs, une finesse de gravure augmentée et donc plus chère à produire, une inflation galopante et des matériaux de base plus couteux. Et au final, un CPU qui coute moins cher que la génération précédente <br /> Alors de deux choses l’une : soit Intel se faisait des marges de malades jusque là et ils ont simplement décidé de pratiquer des prix normaux, soit ils ont choisi de vendre leurs puces à prix coutants, voire à perte, pour tenter de saborder AMD qui n’a pas la trésorerie pour faire de même et dont les CPU, pourtant excellents, ont semblé mauvais juste par comparaison avec l’offre déloyale d’Intel.<br /> Le pire, c’est que ça marche, tout le monde est baba devant l’offre d’Intel qui, reconnaissons le, est quasi imbattable niveau rapport prix/perf. Mais quel cout pour l’entreprise aura cette stratégie qui ne sera payante que si, primo, Intel reprend effectivement beaucoup de part de marchés et secundo, s’ils arrivent à sortir enfin une puce vraiment innovante au lieu d’une suraccumulation de cœurs et de Watts, pour faire illusion.
gemini7
pocketalex:<br /> Un Mac Studio M1 Ultra à 4000€, ou une tour PC en thread ripper dans les mêmes tarifs, nique profonds sur de très nombreux usages un Mac Pro Xeon au TRIPLE du prix<br /> La messe est dite.<br /> Le prochain Mac Pro, très attendu, sera un Mac Studio M1 Ultra avec des slots PCI. Fini les délires, enfin… on espère<br /> Bonjour et merci pour ces précisions, je ne suis pas utilisateur Mac (euh, Apple) car c’est bien trop cher, pour, ma modeste rémunération d’invalide sur plusieurs points.<br /> Je me suis renseigné sur le Mac Studio et, en effet, il est ce que le Mac pro aurait dû être…<br /> Ceci dit, je ne suis pas contre les produits Apple, j’ai dirigé ma nièce de seize ans, qui se trouve en Italie, vers un iPad Air 5ᵉ Génération (ou un iPad Pro), pour dessiner, peindre, etc numériquement, elle a dit à sa mère qu’il n’y avait aucune comparaison, (possible avec une tablette Android ou autre.)<br /> Le dessin lui vient naturellement avec l’iPad Air et le stylet, et elle a trouvé cette tablette géniale, donc Apple fait de bons produits, il suffit de choisir l’appareil pour réaliser, la tâche à faire, le mieux et le plus pratique ou naturel, et l’iPad Air 5 Gen et son stylet est le meilleur, pour ça, son prof lui a même dit de se diriger vers l’architecture, bref, j’en ai assez dit.
dante0891
Il y a trop de référence chez Intel qu’on s’y perd rapidement, les nouveautés sont proches en termes de sortie (en tout cas c’est une impression).<br /> Sans compter un risque de non évolution de sa config à cause des chipsets qui changent comme de chemise chez Intel.<br /> Perso, je suis team AMD depuis très longtemps. Je suis passé chez Intel avec les I et revenu chez AMD avec les Ryzen.<br /> Je ne sais pas comment expliquer autrement car je ne fait rien de professionnel sur les PC, mais j’ai une meilleure « stabilité » avec AMD qu’avec les Intel (moins de plantage par ex). Comme je le disais, je ne sais pas comment expliquer autrement ce ressenti.
Man-E
J’avais le même sentiment, que personne ou peu de gens achète le Mac Pro en ce moment, mais les chiffres disent le contraire.<br /> Voici les chiffres pour le 4e trimestre de 2022 (en pourcentage d’unités de modèle de Mac « Desktop » vendu) :<br /> iMac → 50%<br /> Mac Pro → 43%<br /> Mac Mini → 4%<br /> Mac Studio → 4%<br /> (Cela fait un total de 101%, il doit y avoir des arrondis malheureux :-))<br /> Bref, étonnamment, le Mac Pro se vend encore très bien.<br /> Source : Je ne peux pas mettre de lien, mais il s’agit des chiffres publiés par le CIRP (Cabinet d’analystes américain partenaires de recherche en intelligence des consommateurs)
pocketalex
Apple ne communique plus ses chiffres de ventes depuis des années, juste le chiffre « global » des ventes de Mac, desktops + laptops<br /> Et surtout, il est impossible que 43% des ventes de desktop concerne ce modèle de niche ultra-couteux…<br /> EDIT : je suis allé fouiner sur Internet, j’ai retrouvé dans un article de 9to5 Mac ton graphique du CIRP. Ces chiffres sont contestés par tout le monde et absolument pas affirmés par l’article.<br /> Comme dit dans mon commentaire, Apple ne fournissant pas le détails de ses ventes de Mac, il est très difficile d’avoir des chiffres précis, et il est sur et certains qu’une tour à 6000€ de base, 30 000€ avec options se vende plus que le tout nouveau Mac Studio qui, à 4000€ en M1Ultra, est plus puissant sur une majorité de taches que cette tour Intel sur-vendue.
Man-E
Je sais bien qu’Apple ne communique pas sur ses chiffres au détail.<br /> Personnellement, je n’ai vu nulle part que les chiffres ou la crédibilité du CIRP soit contesté, en dehors des discutions de comptoir.<br /> Ils fournissent des données à destination des investisseurs (c’est leur business), ont est loin de l’avis subjectif de nombreux journalistes ou d’influenceurs.<br /> Même si Apple ne communique pas sur ses chiffres, il existe des méthodes pour surveiller et analyser le marché. Par exemple (et ce n’est qu’un exemple), toutes les expéditions de matériels, leur référence modèle, description et quantité doivent être déclaré aux douanes.<br /> Le CIRP communique régulièrement sur les ventes des modèles d’iPhone, et sur toute l’activité d’Apple et d’Amazon.<br /> Je n’ai jamais vu la presse remettre en question la crédibilité du CIRP, au contraire, ils reprennent quasiment tous allègrement les données du CIRP pour commenter le marché.<br /> Et les investisseurs payent pour avoir leurs chiffres plus détaillés.<br /> « 9to5 » ne sont pas les seuls a avoir fait un article reprenant les chiffres du CIRP sur ce sujet précis, il y en a à la pelle (ces chiffres sont commentés, sans être contesté, sur des sites Web d’information sur tous les continents de la planète).<br /> Dans tous les cas, je suis moi-même surpris par ces chiffres.<br /> Mais, vous comme moi, nous sommes dans une bulle.<br /> Le profil des utilisateurs de notre entourage professionnel a une sensibilité et des besoins spécifiques qui correspondent à votre analyse initiale.<br /> Mais à travers le monde, la topologie des clients du Mac Pro est certainement très variée.<br /> Un simple exemple, j’ai un jour rencontré un propriétaire de nombreux centre de controle technique auto. Il ne faisait confiance qu’à Apple pour la fiabilité, il avait acheté des Mac Pro en Rack comme serveur (oui, oui, des Mac Pro en Rack pour gérer les simples données de facturation, les rendez-vous et les informations clients des centres de controle technique auto :-)).<br /> Je crois qu’il ne sait pas que le Mac Studio existe, ni les nouvelles puces M, et de toute façon cela ne l’interesse pas
pocketalex
Si ces chiffres sont avérés, et quand bien même si ils sont semi-avérés, c’est à dire que si dans la réalité le Mini et le Studio se vendait un peu plus et le Mac Pro un peu moins, tout de même … cela va fortement à l’encontre des idées reçues et des témoignages IRL ou dans les nombreux forums<br /> Ce qui risque de poser un souci à Apple, car le prochain Mac Pro risque d’être bien moins attractif que l’actuel<br /> L’actuel permet de configurer à loisir, comme sur la majorité des tour PC, son CPU, ses GPU, sa quantité de RAM, etc<br /> Le prochain Mac Pro en Silicon ne permettra pas cela, or c’est l’un des fondamentaux du Mac Pro depuis son arrivée en 2006.<br /> Même le Mac Pro poubelle permettait de tout changer, c’est dire<br /> Là … SOC oblige, la RAM, le CPU et le GPU seront forcément sur le même SOC et donc non évolutif, voire même non configurable finement à l’achat<br /> Autre souci du prochain Mac Pro, et non des moindres : il ne sera plus la machine la plus puissante de la gamme. Alors qu’il l’a toujours été. Apple ayant renoncé à une puce « Extreme », le Mac Pro héritera du même CPU que le Mac Studio et ne pourra guère faire plus, pas significativement en tout cas.<br /> Qu’aura t’il encore de « pro » si l’on ne peut ni le configurer sur mesure, ni le faire évoluer, ni avoir la machine la plus puissante de la gamme ??? la possibilité de brancher du stockage plus facilement, et la possibilité d’héberger diverses cartes PCI (non graphiques) dans la tour au lieu de passer par un boitier externe ?<br /> C’est tout ? C’est un peu maigre à mon avis<br /> Enfin on verra bien, il devrait sortir cette année<br /> Merci encore pour ces échanges très intéressants
Man-E
Je suis d’accord avec toi, ce serait une hérésie si les rumeurs étaient avérée.<br /> Mais j’avoue être assez sceptique.<br /> Le début des rumeurs est parti, il me semble, de Mark Gurman.<br /> J’ai lu qu’il s’agissait de son analyse issue de sa propre « logique » et non d’une fuite d’information chez Apple.<br /> Ce même Gurman a affirmé que le Mac Studio a été conçu uniquement dans l’intervalle du nouveau Mac Pro, pour patienter, et qu’il était voué à disparaitre avec l’arrivé du Mac Pro.<br /> J’ai décortiqué sa « logique » qui présentait des erreurs de compréhension, et avec une perception assez confuse de la gamme actuelle mise en place.<br /> Franchement, je n’y crois pas.<br /> J’ai même l’impression que c’est de la « manipulation », pour que les gens se précipite pour acheter les modèles actuels par peur de ce qui va arriver (disparition du Mac Studio, non évolutivité du Mac Pro).<br /> Ou encore, pour accentuer le soulagement et l’enthousiasme lorsque les produits seront enfin présentés.<br /> Bref, je pense que ces rumeurs sont peu crédible.<br /> Si les chiffres de vente du Mac Pro sont à peu près correct, je pense qu’Apple a tout intérêt à chouchouter son Mac Pro.<br /> Il sont bien placé pour connaître la typologie de leur client.<br /> Si, aujourd’hui, il y a encore une forte demande pour le Mac Pro, ils y répondront en conséquence.<br /> On le saura bientôt :-))<br /> Merci également pour cet échange !
MattS32
pocketalex:<br /> Là … SOC oblige, la RAM, le CPU et le GPU seront forcément sur le même SOC et donc non évolutif, voire même non configurable finement à l’achat<br /> Ce n’est pas parce qu’Apple n’a proposé que des SoC avec RAM et GPU intégrés pour l’instant qu’elle ne pourrait pas faire une solution avec GPU indépendant sur une carte fille et RAM séparée (quitte à faire une certaine forme de NUMA, avec une partie de la RAM intégrée au SoC pour des perfs maximales et une partie de la RAM en externe pour étendre la capacité).<br /> On pourrait aussi imaginer avoir un GPU Apple intégré au SoC pour l’affichage tout en ayant la possibilité de monter des cartes avec des gros GPU nVidia ou AMD pour les calculs… Tout comme on le fait sur certaines stations de travail « PC » quand on utilise des cartes nVidia Tesla qui n’ont pas de sortie vidéo, et qu’on utilise donc l’IGP ou une petite carte graphique d’entrée de gamme pour piloter l’affichage.<br /> Il y aura toujours le problème de l’évolutivité du CPU, mais ça ça n’a jamais vraiment été une priorité d’Apple, et je pense que ça ne l’était pas non plus pour bon nombre de ses clients : je doute que beaucoup de Mac Pro aient eu droit à un upgrade de CPU…
Man-E
Je pense comme toi.<br /> Il y a encore quelques mois, et malgré la nouvelle architecture sur SoC, les médias spécialisés imaginait très bien un Mac Pro évolutif avec RAM extensible et cartes graphiques externes.<br /> C’est uniquement depuis peu avec « l’analyse » de Mark Gurman qui affirme par un simple tweet et d’après sa propre « logique » (et non une fuite d’Apple) que, comme les SoC intègre déjà la RAM et un iGPU, le Mac Pro ne sera pas évolutif (on est au summum de l’expertise et de l’analyse technologique :-))<br /> Tous les médias ayant peur de rater une « information » reprennent en cœur « l’analyse » de Mark Gurman. Et si cette « information » est choquante, c’est encore mieux :-))
pocketalex
Ce que tu dis est carrément envisageable, mais ça ne semble pas la piste retenue, du moins des rumeurs qui remontent, et qui ne sont que des rumeurs…<br /> Il serait aussi enivsageable que le SOC soit sur une carte fille l’on puisse interchanger par la suite, aussi …<br /> " je doute que beaucoup de Mac Pro aient eu droit à un upgrade de CPU…"<br /> J’ai vent de nombreux témoignages d’utilisateurs de Mac Pro qui ont procédé à des upgrades (GPU, RAM, etc) au cours de l’utilisation de leur machine.<br /> Après, les upgrades CPU ne sont pas le fait d’Apple mais d’Intel, vu que c’est une tour x86<br /> En tout cas les utilisateurs de Mac Pro l’achètent pour ça, pour le coté upgradable, certains peuvent ne plus toucher à la config mais tout de même, elle est faite pour.
Palou
MattS32:<br /> Guik:<br /> les problème avec windows 11 ne touchant que les processeurs AMD<br /> Il y a aussi eu des problèmes ne touchant que les processeurs Intel…<br /> Encore un complot …
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Lara Croft bientôt de retour dans une série Tomb Raider !
Samsung dévoile le premier écran plat Mini-LED pour joueurs, et il ne fait pas les choses à moitié
Profitez dès maintenant de ce kit RAM Corsair à son prix le plus pendant les soldes d'hiver !
Epic fail : un voleur se prend en selfie avec un iPhone fraîchement dérobé… et se fait arrêter
Vous avez vu ? L'app Google se fait une beauté sur Android !
Surveillance : comment ces vêtements peuvent vous invisibiliser aux yeux de la reconnaissance faciale
Faites vos valises ! Des hôtels e-sport en Chine s'équipent en GeForce RTX 4090
Sous la pression d’avocats humains, l'intelligence artificielle ne pourra finalement pas plaider
Xavier Niel : pourquoi le fondateur de Free veut investir dans Brut
Comprendre les avantages d'un VPN : voici un guide pour les débutants
Haut de page