Vers une usine Intel à 93 milliards en Europe, plus de détails en 2022

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
07 octobre 2021 à 17h15
34
Pat Gelsinger © Intel
Pat Gelsinger, P.-D.G. d'Intel // © Intel

Si Intel reste relativement épargné par la pénurie globale de semi-conducteurs, c'est parce que le groupe fabrique ses processeurs dans ses propres usines. Et justement, il prévoit toujours d'en construire une nouvelle en Europe.

Pat Gelsinger en avait déjà parlé à plusieurs reprises ces derniers mois ; à l'occasion de l'IAA Mobility Auto Show, tenu à Munich, le nouveau P.-D.G. d'Intel persiste et signe : il va faire construire une usine à 93 milliards de dollars en Europe. Un investissement colossal que le groupe américain devrait conduire sur une période totale de 10 ans, et qui a pour objectif de faire sortir de terre « la fabrique de puces la plus avancée au monde »… le tout sur le vieux continent.

Ça va arriver près de chez vous

Pour ce faire, Intel compterait notamment sur des machines à EUV (Extreme Ultraviolet Lithography) produites par le hollandais ASML, un acteur incontournable pour toute nouvelle création d'usine. Pat Gelsinger a en outre indiqué vouloir travailler avec le secteur automobile, raison de son déplacement à Munich. On imagine que l'idée serait de rafler quelques contrats au détriment de la concurrence, comme par exemple celle de NVIDIA.

Cet investissement dans une nouvelle usine s'inscrit quoi qu'il en soit dans une double logique pour Intel : prendre une mesure concrète pour éviter qu'une pénurie de semi-conducteurs , comme celle que l'on traverse depuis plus d'un an, ne lui porte un jour trop préjudice, mais aussi et surtout étendre ses capacités de production pour desservir des clients extérieurs.

Au printemps, Intel annonçait en effet qu'elle accepterait prochainement de graver des puces pour des entreprises tierces. Une nouveauté majeure pour la firme qui réservait jusqu'à présent ses capacités de production uniquement à ses propres besoins industriels. Au travers de cette évolution stratégique, Intel se placera en concurrence directe avec d'autres fondeurs, comme Samsung et TSMC.

Création de 10 000 emplois pour la nouvelle usine d'Intel

Lorsqu'elle aura ouvert, et une fois qu'elle aura atteint sa pleine capacité de production, la nouvelle usine d'Intel en Europe devrait donner du travail à quelque 10 000 employés, explique WCCFTech. Pour mettre cette usine sur les rails, Pat Gelsinger a déjà rencontré ces derniers mois les dirigeants français, allemands, belges, polonais, hollandais ou encore polonais… avec pour objectif d'obtenir un financement partiel du projet.

Pour l'instant, aucun leader européen n'a annoncé s'être mis d'accord avec Intel, mais il y a fort à parier que cela viendra assez vite. Des discussions plus avancées devraient en effet débuter dès l'année prochaine. Plusieurs prérequis sont toutefois d'actualité : le nouveau site nécessitera non seulement une grande superficie, mais aussi un approvisionnement généreux en eau, en électricité et en experts locaux.

Quant à la question du procédé de gravure employé pour les débuts de cette nouvelle usine, Intel miserait sur la technologie à « ouverture numérique élevée » proposée par les dernières machines d'ASML. Elle devrait permettre au fondeur de graver des puces en 20 angströms, soit 2 nm. Pour rappel, Intel utilise actuellement une gravure en 10 nm et promet de passer sur une production en 4 nm, puis 3 nm, d'ici 2024. En face, TSMC et Samsung gravent pour l'instant leurs puces en 5 nm.

Source : WCCFTech

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
34
18
Vanilla
100 balles que l’usine finira par être construite en Allemagne, c’est pas pour rien si il est venu à Munich direct…
oudiny
Parce que tu pensais qu’elle serait construite ailleurs ? Possible qu’elle finisse en Pologne ou Hongrie ou encore en Slovaquie aussi c’est possible … enfin l’Europe de l’Est reste le meilleur endroit pour de l’industrie c’est d’ailleurs pour ça que le gros de l’industrie automobile européenne s’y trouve
ultraniak
Intel a déjà des usines en Allemagne, pas de raisons que cela ne change. La main d’oeuvre est pas chère et compétente outre-Rhin.
cpicchio
Faux pour l’automobile : vous avez pas mal d’usines au Portugal, Espagne, France et Italie.<br /> Pour Intel, ne pas oublier Grenoble qui a un pôle universitaire avec des entreprises fortes dans le domaine des semi-conducteurs.
MattS32
Il est venu à Munich parce qu’il y a un salon automobile et qu’Intel s’intéresse à ce secteur. C’est dit dans l’article… C’est pas pour autant qu’il va forcément s’installer en Allemagne… D’autant que pour ce genre d’installation, nécessitant, comme il le précise, beaucoup d’électricité, l’Allemagne n’est pas forcément la mieux placée avec son électricité chère et carbonée.<br /> D’autant plus qu’il est pas venu à Munich «&nbsp;direct&nbsp;» comme tu dis, il a déjà fait la tournée des pays européens en juin pour un premier round de négociations avec les autorités (alors que là à Munich il doit pas avoir grand monde avec qui négocier pour le compte de l’Allemagne, le successeur de Merkel n’étant pas encore désigné, aucun des candidats potentiels ne peut prendre le moindre engagement…).
MattS32
cpicchio:<br /> Pour Intel, ne pas oublier Grenoble qui a un pôle universitaire avec des entreprises fortes dans le domaine des semi-conducteurs.<br /> Grenoble ça me parait quand même compliqué pour une usine de cette ampleur. Dans l’agglo de Grenoble, y a pas vraiment la place, et un maire qui ne sera pas forcément favorable à ce genre de projet.<br /> Dans la vallée du Grésivaudan (là où il y a déjà ST et Soitec), y aurait peut-être de la place, mais la desserte est assez limitée (à moins qu’il arrive à inclure dans le package de négociation un accès à la ligne Lyon-Turin, qui doit traverser la vallée).<br /> Ou alors à l’inverse aller dans le nord Isère, ça permettrait de se rapprocher de Lyon et des aéroports de Grenoble et Lyon, mais par contre c’est beaucoup plus rural que le Grésivaudan.<br /> Mais dans tous les cas ça fait pas mal de compromis à faire.
cpicchio
c’est un ex HP (qui s’était implanté dans les années 60 à Grenoble), donc bien au fait de ce type d’industrie. Et franchement, quel maire refuserait une telle opportunité ? (qui à faire un peu de green washing)<br /> Si une telle usine avait à ouvrir, de toutes les façons, il y aura un plan d’urbanisme à monter et ce serait une opportunité de monter des transports verts.<br /> Même si j’habite Paris, je trouverai honteux de mettre un nouveau centre en RP et augmenter à nouveau la concentration autour de Paris (dans l’éventualité d’une implantation en France évidemment).
MattS32
Oui, il a été cadre chez HP. Mais une telle usine serait peu en accord avec son positionnement politique actuel. Et même si j’irai pas jusqu’à dire qu’il est anti-technologie et décroissant, il n’en est quand même pas loin, et notamment quand on suit un peu ses interventions on le voit rarement se féliciter des bonnes actualités des start up grenobloises, ni de l’arrivée de certains investissements de grosses boîtes étrangères (par exemple quand Apple a installé un petit labo R&amp;D).<br /> Après, ce qui pourrait éventuellement permettre un tel projet sur l’agglo Grenobloise, c’est le fait que Piolle n’est que maire de Grenoble, la présidence de la métropole ayant été récupérée par un courant un peu moins radical. Or une telle implantation à Grenoble même est clairement impossible (je ne vois pas la moindre friche de taille suffisante pour accueillir un tel projet, les principales friches ayant déjà été reclassées), ça ne peut se faire que sur une autre commune de l’agglo, donc avec une influence forcément limitée pour Piolle.<br /> Mais même comme ça, j’ai du mal à voir où ils pourraient s’installer, la géographie de l’agglo grenobloise est quand même très contrainte par les montagnes, ça ne laisse pas beaucoup de places pour des nouvelles installations industrielles s’il n’y en a pas des anciennes qui dégagent pour faire de la place (en gros, tout ce qui est à peu près plat est déjà urbanisé)… C’est pour ça que pour une implantation dans ce coin, je verrai quand même plutôt une installation plus éloignée de Grenoble, soit vers le Grésivaudan s’il y a la possibilité de se raccorder au Lyon-Turin, soit vers le nord Isère dans le cas contraire, mais dans tous les cas à plusieurs dizaines de kilomètres de Grenoble.
aazert
Nan mais par quel miracle ce serait en France ? Les gars il faut redescendre un petit peu.
DrCarter95
Cool.
Vanilla
Exactement, il y a exactement ZERO chance pour qu’intel vienne creer 10000 emplois en France, ou alors il faut que Macron en personne offre 80% de ristourne sur les charges patronales pour les 10 prochaines années…
cpicchio
C’est le jeu et ce sera aussi vrai en Allemagne.<br /> La raison : les compétences disponibles et de bonnes infrastructures<br /> Il faut arrêter avec le French bashing à outrance, on a des fleurons de l’industrie dans de nombreux domaines (ST Micro par exemple dans les puces électronique par exemple).
MattS32
cpicchio:<br /> Il faut arrêter avec le French bashing à outrance, on a des fleurons de l’industrie dans de nombreux domaines (ST Micro par exemple dans les puces électronique par exemple).<br /> +1. Et c’est aussi à cause de ces basheurs perpétuels que certains sont réticents à venir en France…<br /> Mais le fait est qu’en ce moment, c’est bel et bien la France qui attire le plus d’investissements étrangers parmi les pays européens.
cyrilinf
Et puis les Allemands moins couteux et beaucoup mieux que les francais? vous êtes serieux? Je bosse chaque jour avec eux et pour leurs datacenters, c’est un bordel sans nom et sans logique, donc arrêtez un peu de les mettre au dessus de tout.<br /> C’est la seconde boite ou je bosse avec des Allemands et c’est toujours la même chose, en dépit du bon sens. J’en fait pas une généralité, y en a qui son conscient du bordel dans lequel ils sont mais le résultat est là.<br /> Pour le cout des employés, lol pourquoi ils envoient tout en Hongrie ou Roumanie à votre avis?
Urleur
si il faut parier, je dirais la pologne, mais dans tout les cas c’est une excellent nouvelle et sa seras encore plus le jour ou on aura une annonce de la première pierre avec image, car sa veut dire aussi carte graphique et prix à la normal !
alsaco67
«&nbsp;les dirigeants français, allemands, belges, polonais, hollandais ou encore polonais… avec pour objectif d’obtenir un financement partiel du projet.&nbsp;»<br /> L’usine sera construire où le financement par l’Etat sera la plus importante, où les besoins en eau, électricité seront les moins contraignants…<br /> De la place, il y en a partout pour une usine mais le terrain sera d’autant plus intéressant qu’il sera détaxé ou pas …
alsaco67
Et si c’est un pays qui ne paralyse pas ses industries par les grèves , cela sera encore mieux pour Intel …
aazert
Houla c’est marrant comme moi je vois exactement le contraire. Ce n’est en rien du Bashing. Sur 27 pays de l’UE tt de suite vous pensez à la France. Je dirai surtout qu’il faut arrêter votre Chauvinisme.
MattS32
Sauf que c’est pas les 27 qui sont ciblés, Pat Gelsinger en a cité 5 en particulier, dont la France : «&nbsp;Happy to be in Europe meeting with several heads of state, including those from France, Belgium, Italy, Germany and the Netherlands, to discuss the importance of semiconductor manufacturing.&nbsp;».<br /> Donc non, évoquer la possibilité que cette usine s’installe en France, ce n’est pas du chauvinisme. C’est un fait, découlant directement des propos de Pat Gelsinger.
philumax
Ne nous emballons pas.<br /> C’est bien précisé : il faut beaucoup d’eau et d’électricité : on ne peut pas dire que nous ayons tout cela en abondance, tout le temps.<br /> Je ne sais pas si vous avez remarqué, depuis quelques temps, le temps est très instable.<br /> C’est vrai, pour le temps, tous les pays sont logés à la même enseigne.<br /> Après, l’approvisionnement en eau, ce n’est pas rien, voir les difficultés de TSMC, dans son pays, à ce sujet.<br /> En France, on a déjà du mal à remplir nos propres réservoirs…Je n’ai pas envie que sous prétexte qu’une usine a besoin d’eau, qu’on me coupe l’eau.<br /> La même chose pour l’électricité : nos centrales ont déjà du mal à produire, l’arrivée d’une telle usine, augmenterai la consommation.<br /> Je ne suis pas pressé de voir construire une telle usine, chez nous.<br /> Y a qu’à voir les Chinois…
GRITI
Le Monde.fr – 7 Oct 21<br /> En Pologne, le tribunal constitutionnel juge une partie des traités européens...<br /> La plus haute juridiction du pays a ainsi affirmé la primauté du droit polonais sur le droit européen. L’Union européenne s’est dite prête à recourir «&nbsp;à tous les outils&nbsp;» pour préserver celle du droit européen.<br />
MattS32
philumax:<br /> La même chose pour l’électricité : nos centrales ont déjà du mal à produire, l’arrivée d’une telle usine, augmenterai la consommation.<br /> Une telle usine augmenterai la consommation de base (la partie «&nbsp;constante&nbsp;» de la consommation électrique), mais ne ferait quasiment pas varier l’amplitude de la variation quotidienne de consommation (parce que ce genre d’usine, ça tourne 24h/24 à régime constant).<br /> Or la partie qui pose parfois des difficultés en France, c’est bien la variation d’amplitude sur une courte période (principalement à cause de l’inertie des centrales nucléaires), pas la consommation de base : la puissance installée hors éolien/PV dépasse sensiblement le record de consommation (et en pratique, il y a peu de chances que la disponibilité du parc éolien soit à 0 lors d’un pic de consommation). Et la puissance installée va encore augmenter dans les années à venir avec le développement des EnR + fermes de stockage/VE pour lisser.<br /> En outre, les gros sites industriels ont l’opportunité de payer leur électricité vraiment pas cher, en contrepartie du fait d’accepter une coupure (avec préavis) en cas de grosse difficulté du réseau. En pratique, c’est très rentable pour les sites concernés : ces coupures sont très rares (quelques heures par an tout au plus), et le coût de fonctionnement des groupes électrogènes pendant ces coupures est plus que largement compensé par les économies faites grâce au tarif préférentiel tout le reste de l’année.
ddsdsr
Je m’étonne d’un tel projet alors que dans le même temps, Intel parle de racheter GlobalFoundries, lequel vient d’annoncer son entrée en bourse. Donc, ça bouge et l’Europe ne doit pas se contenter de regarder passer les trains. Elle a retenu les semi-conducteurs comme une priorité. Profitons de l’occasion pour créer ce pôle semi-conducteurs européen que l’industrie attend : réunissons ST, Infineon et NXP (ce qu’il en reste), avec IMEC, SOITEC, et les facultés spécialisées, et rachetons GlobalFoundries en y mettant les 30 milliards d’euros qui ont été évoqués: c’est le seul moyen de combler notre retard, et ne me répondez pas que l’OMC ou toute autre organisation s’y opposera, tout le monde le fait, les USA avec l’insistance/support de la SIA, la Chine, le Japon, l’Inde, et, je crois, même la Russie !<br /> Mais il faut une volonté politique européenne, ce dont nous sommes dépourvus pour l’instant: que monsieur Macron montre son éventuel leadership: beau challenge ! TINA!
Turd
Ce qui m’étonne (pas) c’est l’absence de processeur européen pour avoir une souveraineté.<br /> GlobalFoundries n’est pas européen non plus.<br /> Non seulement l’Europe à un retard énorme mais elle est à la merci des USA.<br /> Au niveau de la France c’est pas Macron qui va changer les choses ,bien au contraire.
Nicolas_BARET
Perso je pense que pour s’implanter en Europe Intel doit s’inspirer de ce que l’on sait faire en aéronautique, et notamment avec airbus. De la coopération européenne.<br /> Finalement quel que soit le site d’implantation de l’usine, si certains profils intéressent Intel ils se donneront les moyens de les attirer là où ils s’implanteront.<br /> En tant que Grenoblois j’approuve la compétence de la ville dans ces domaines de semi-conducteurs et nano-technologies, mais effectivement, la place manque cruellement. Et s’il faut de l’énergie l’usine a meilleur compte d’aller s’installer là où le nucléaire est plus présent. L’Isère dépend largement de l’énergie hydroélectrique. Et pour l’eau, en général elle ne manque pas là où il y a du nucléaire… Du moins avant qu’ils implantent la centrale.
Alphagot
Les impôts à la production en France seront rédhibitoire pour ce genre de technologie !<br /> La nuisance des grèves à répétition n’aideront pas ( Le Cancer Généralisé du Travail " CGT " est un drapeau rouge !<br /> Et il va falloir composer avec les Ecolos qui sont déjà vent debout contre les sites " clé en main " du gouvernement car cela est selon eux contraire au respect de l’environnement<br /> Rappelons nous en 2019, l’affaire du patron de Safran qui menaçait de construire à l’étranger devant les lourdeurs ( enfer ) administrative !
MattS32
ddsdsr:<br /> Je m’étonne d’un tel projet alors que dans le même temps, Intel parle de racheter GlobalFoundries, lequel vient d’annoncer son entrée en bourse.<br /> L’un n’empêche pas l’autre : la nouvelle usine que veut Intel, c’est pour les futures finesses de gravure. Racheter GF ne répondrait pas à ce besoin, ça ne répondrait qu’à un besoin immédiat d’augmenter la capacité de production d’Intel.
aazert
Effectivement cela change la donne au temps pour moi. Mais tout de même si des 5 pays cités nous avons certes des arguments les 4 autres ne sont pas en reste. Et vrmt j’adorerai avoir tord. Avoir ce type d’infrastructure c’est bon pour l’emploi, pour l’économie et donc très positif. Allez disons que mieux vaut être prudent et ne pas s’emballer. Je t’accorde qu’à l’inverse rien ne sert de faire preuve d’un pessimisme exhaserbé.<br /> PS : T’abuses avec ton argumentation, j’y crois maintenant <br />
aazert
Et allez Macron Bashing c’est reparti. Pour la 2ème e année consécutive la France est en tête des pays Européens attractifs pour l’investissement étranger. Mais là tu vas nous dire qu’il n’y est pour rien c’est ça ? Tu sais il compose avec les casseroles que l’on lui a laissé. Du jour au lendemain on ne va, hélas, pas retrouver la force de frappe d’antant. À l’échelle mondiale les cartes sont jouées, on a clairement raté le virage de la mondialisation et maintenant on court après les miettes. Fautes de mieux pour l’instant il fait mieux que ses prédécesseurs.
MattS32
aazert:<br /> Du jour au lendemain on ne va, hélas, pas retrouver la force de frappe d’antant.<br /> Tout a fait. C’est d’ailleurs un gros problème dans les démocraties aujourd’hui, les gens veulent tout tout de suite, sans comprendre qu’il y a forcément de l’inertie, et les dirigeants sont jugés sur des résultats à court terme, sans qu’on ai eu le temps de voir les résultats à long terme (qui peuvent même du coup au final être mis au crédit du remplaçant… comme la baisse du chômage au début du mandat de Macron, qui résultait sans doute en réalité bien plus des actions de Hollande, mais avec des résultats trop tardifs pour lui…).<br /> Des réformes structurelles, ça ne peut pas porter ses fruits en 4 ou 5 ans.
carinae
Hum Pologne et Hongrie ça paraît compliqué… Surtout que les relations ne sont pas au beau fixe avec l’UE.<br /> Slovaquie…Géopolitiquement ça ne serait pas un choix idéal. Reste l’Europe de l’ouest, UK y compris
MattS32
UK, c’est peu probable, surtout quand tu vois les problèmes qu’ils ont actuellement…<br /> Intel voudra une implantation où ils peuvent facilement faire venir des gens de tous les pays européens (et ça exclu plus ou moins aussi l’Europe de l’Est, c’est plus facile de convaincre des gens de l’Est de venir dans l’Ouest que l’inverse… ce n’est pas pour rien que les pays cités par Gelsinger sont des pays de l’Ouest). Ce n’est plus le cas du RU.<br /> Et une implantation dans l’UE leur donne un accès direct au marché de l’UE, mais aussi potentiellement des subventions de l’UE en plus de celle de l’État.
ddsdsr
GlobalFoundries à une méga usine à Dresde.
ddsdsr
Je ne vois pas où j’ai fait du bashing alors qu’une réaction comme la vôtre en suscite. Je n’ai fait que mettre cet homme au défi de lancer une initiative dans l’esprit de ce que je proposais.
Turd
Peut être qu’Intel aussi, mais ça reste des sociétés USA ,donc aucune souveraineté européenne.<br /> Macron est un des pires traîtres que la France est subit , n’oublie pas qu’il a signé la vente de Alstom nucléaire aux USA.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sur Geekbench, le Core i9-12900HK est le plus puissant CPU mobile jamais vu
Photographes, fuyez ! Les nouveaux MacBook Pro ne supportent pas la dernière norme de carte SD
Razer Kunai, Hanbo, Katana : du nouveau (et du beau) pour vos PC
Intel : le package de l'i9-12900K est fou, mais... quel intérêt ?
Le Core i9-12900K 'Alder Lake' ne serait pas un rêve d'overclockeur
Encore un peu plus pessimiste qu'AMD, Intel voit la pénurie durer au moins jusqu'en 2023
La DDR5 « LEGO » de chez Galaxy dévoile de premiers benchs
Nouveau MacBook Pro : pas de support d'eGPU malgré le Thunderbolt 4
Les MacBook Pro 2021 en M1 Max disposent d'un mode
Offre Fnac du jour : les adhérents bénéficient de 20€ crédités tous les 150€ d’achats, à vous les meilleurs produits tech !
Haut de page