Intel ouvre ses usines à des tiers et en inaugure une nouvelle en Arizona

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
24 mars 2021 à 10h15
7
Wafer

Un énorme investissement de 20 milliards de dollars pour l'État de l'Arizona.

Depuis le retour de Pal Gelsinger chez Intel et sa nomination, le 13 janvier dernier, au poste de directeur général, les rumeurs vont bon train sur de possibles changements d'orientation de la politique du géant américain. Nous avons un début de réponse…

Acteur third-party majeur

Intel a effectivement annoncé le plus officiellement possible son entrée dans le petit monde des fournisseurs de semi-conducteurs third-party comme on dit dans le jargon.

Campus Intel d'Ocotillo en Arizona © Intel
Campus Intel d'Ocotillo à Chandler, Arizona © Intel

Pour ce faire, Pat Gelsinger a confirmé la création d'une nouvelle entité baptisée « Intel Foundry Services » (IFS). Certains observateurs font le parallèle entre cette nouvelle structure et le fonctionnement d'un des leaders dans le domaine, le Taïwanais TSMC.

Intel ambitionne de faire d'IFS un acteur majeur via son programme IDM 2.0. L'objectif affiché est d'offrir un accès privilégié à ses capacités de production en Amérique du Nord et en Europe, en particulier à celles et ceux qui ont besoin de sites locaux.

20 milliards de dollars et plus de 3 000 jobs

Parallèlement à cette annonce, Pat Gelsinger a annoncé un investissement colossal en Arizona. Intel va effectivement lancer le chantier de deux nouvelles usines, fabs dans le jargon, dans cet État de l'Ouest américain.

Deux usines qui permettront bien évidemment de doper les capacités de production du groupe et, ainsi, d'ouvrir davantage de perspectives pour Intel Foundry Services évoqué précédemment. Cet investissement de 20 milliards de dollars devrait permettre la création de plus de 3 000 emplois hautement qualifiés, de 3 000 emplois dans la construction et d'environ 15 000 emplois locaux à long terme.

Par ailleurs, Intel envisage d'aller au-delà de l'Arizona et d'investir dans d'autres sites de production. Il est question de prochaines annonces concernant des sites aux États-Unis, mais aussi en Europe et ailleurs dans le monde.

Source : Intel

Modifié le 24/03/2021 à 10h25
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
g-m1n1
Il est bien qu’on soit moins dépendants de producteurs en Asie.<br /> Une concurrence entre divers acteurs a du bon.
nicodunord
Intel est pris entre le marteau et l’enclume d’ARM et AMD. Je ne vois pas ce que cet investissement de 20md$ change radicalement à la situation d’intel qui a des années de retard sur sa roadmap en terme de finesse de gravure. Le modèle fabless à démontré sa supériorité, ils ne vont pas carrément à contre courant là ?
Urleur
serait temps que Intel fasse aussi des cartes graphiques un 3e ferait du bien a tout le monde.
Metaphore54
certaines puces d’objets connectés n’ont peut être pas besoin d’être gravé en 5 ou 3 nm, peut être que du 14 nm ou plus gros suffit amplement.
nicodunord
Oui j’ai peut être sur estimé la part de l’activité x86 dans mon message
Zakalwe
En Europe, ce sera en Allemagne et jamais en France. Les US ne nous pardonnent pas de les avoir créés. Ils savent bien que sans nous ils n’existeraient pas.
Carrara
Vu qu’Intel a deux générations de gravures de retards ( ils pataugent toujours dans le 14 nm ) et que le 7 nm chez eux n’est pas prévu avant 2023…<br /> D’ici là TSMC sortira du 5 nm et 3 nm et peut être moins… quel intérêt de faire appel à Intel?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Rendus du MacBook Air 2022 : Apple va-t-il faire des encoches sur tous ses modèles ?
NZXT lance ses kits BLD, des kits PC Gamer faciles à monter et performants
Intel : les processeurs Alder Lake n'aiment pas les
MonsterLabo : les PC gamer passifs de retour sur Indiegogo et on adore
Sur Geekbench, le Core i9-12900HK est le plus puissant CPU mobile jamais vu
Photographes, fuyez ! Les nouveaux MacBook Pro ne supportent pas la dernière norme de carte SD
Razer Kunai, Hanbo, Katana : du nouveau (et du beau) pour vos PC
Intel : le package de l'i9-12900K est fou, mais... quel intérêt ?
Le Core i9-12900K 'Alder Lake' ne serait pas un rêve d'overclockeur
Encore un peu plus pessimiste qu'AMD, Intel voit la pénurie durer au moins jusqu'en 2023
Haut de page