Intel explique pourquoi il sous-traite au Taïwanais TSMC

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
21 septembre 2021 à 16h00
12
Alderlake © Intel
© Intel

Les GPU Intel ARC Alchemist seront gravés en 6 nm par TSMC. Une décision surprenante de la part d'Intel, qui grave la vaste majorité de ses puces dans ses propres fonderies. Dans un entretien accordé à un site spécialisé japonais , Raja Koduri explique pourquoi…

Le leader de la branche graphique d'Intel, ex-cadre chez AMD, évoque notamment la problématique des capacités de production d'Intel. On apprend que si Intel avait choisi de graver lui-même ses GPU ARC, il aurait été contraint de le faire au détriment d'autres puces, et donc de réduire en partie sa production de processeurs .

Intel souhaite éviter les pénuries

Comme le rappelle Tom's Hardware, Intel a été ces derniers mois relativement épargné par les pénuries. Un petit miracle en période de pandémie dû à sa production interne, dans ses propres fonderies. Cet atout a offert à Intel plus de flexibilité que ses concurrents « fabless » comme AMD ou NVIDIA, qui ont pour leur part besoin de faire graver leurs puces par des intervenants externes tels que TSMC ou Samsung.

En gérant la conception et la production de puces en interne, Intel sait par ailleurs exactement quelle est sa capacité maximale de production… et quelle est la capacité qu'il peut octroyer à la fabrication de nouveaux produits.

Et en l'occurrence, fabriquer un GPU n'est, d'un point de vue industriel, pas du tout la même affaire que fabriquer un CPU. Une puce GPU dispose le plus souvent de transistors bien plus nombreux que sur un CPU, ce qui implique un die bien plus grand. Naturellement, cela se répercute sur le terrain de la production : la fabrication à grande échelle de GPU nécessite en effet plus de wafers (ces galettes de silicium gravées à partir desquelles sont découpées les puces). Une usine devra donc produire plus de wafers pour la fabrication de GPU que pour celle de CPU.

Le node N6 de TSMC très adapté au projet Alchemist

« Il nous fallait d'abord déterminer la capacité de production [du procédé de gravure], ce que l'on peut estimer au début de la conception, et le procédé avancé d'Intel n'avait pas encore une capacité suffisante », a notamment expliqué Raja Koduri. « D'autres caractéristiques, comme la fréquence de fonctionnement pouvant être utilisée, sont également des facteurs importants, et le coût est aussi un problème. Ces trois éléments, c'est-à-dire le tandem coût-performance-capacité, sont pris en compte pour décider du procédé à utiliser. »

Dans le cas des puces ARC Alchemist, c'est le procédé de gravure N6, en 6 nm, de TSMC qui a donc été choisi. L'ingénieur d'Intel explique que ce procédé va comme un gant aux produits Alchemist. Il faut dire qu'avec TSMC, Intel profitera du 6 nm au lieu de cantonner ses futurs GPU à sa gravure en 10 nm. Une bonne nouvelle pour rivaliser plus efficacement avec les cartes graphiques produites par NVIDIA et AMD.

Tom's Hardware note par ailleurs qu'en choisissant TSMC (qui grave aussi des puces pour AMD, entre autres), Intel prendra de la place sur les lignes de production du fondeur taïwanais, ce qui devrait, par effet domino, empiéter partiellement sur les capacités de production offertes à la concurrence. Un moyen de faire d'une pierre deux coups.

Source : Tom's Hardware

Modifié le 21/09/2021 à 16h00
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
10
mamide
Du coup y aura plus de GPUs Nvidia que de GPUs Intel qui seront aussi rares que ceux d’AMD
Bombing_Basta
«&nbsp;On avait pas le choix vu qu’on ne maitrise encore que le 10nm ultra ++++++++&nbsp;»<br /> Ça aurait été plus court et honnête, mais beaucoup moins marketable c’est sûr…
Carrara
Comme IBM, INTEL est en train de sombrer…
Yannick2k
c’est clair qu’ils sont à la bourre, même si Intel arrive à gérer la consommation des CPU, le 10nm en GPU n’est plus adapté, surtout si ils veulent s’attaquer directement aux 3060/6600XT !
eykxas
qu’est-ce que c’est énervant cette désinformation tout le temps… le 10nm d’Intel est, en terme de densité de transistors, équivalent au 7nm de TSMC.<br /> Le 6nm de TSMC est un 7nm légèrement amélioré (+15% de densité, mais pas d’amélioration côté conso).<br /> Du coup entre le 6nm de TSMC et le 10nm d’Intel, TSMC est juste un peu mieux. Mais surtout, TSMC est bien plus rompu à la fabrication de GPU qu’Intel, et leur process de 6nm s’appuie sur les travaux du 7nm. Ce qui signifie que TSMC aura un rendement supérieur à Intel et c’est très important pour être compétitif.
ypapanoel
Ca prouve qu’Intel en tant que fournisseur de solutions pro avant tout (contructeurs etc…) est attentif à sa production CPU, et ne souhaite pas la saturer car c’est aussi sa fiabilité d’approvisionnement qui fait sa commerciale force vs. AMD.<br /> La capa dans cette période ultra-tendue est réservée aux clients, et ces nouveaux GPU dédiés sont sous-traités chez TSMC, logique : Pas de d’invest risqué pour Intel si ça ne marche pas (comme ça a déjà été le cas pour les précédents). Et si ça marche, investissement potentiel lourd et RDV dans 3-5 ans pour les usines Intel<br /> Concrètement pour nous en fin de chaine en 2021/22 : ça veut dire encore plus de monde sur le carnet chargé de TSMC, au détriment de NVIDIA et AMD.<br /> Au total autant de cartes (pas plus!), et offre encore plus morcelée.<br /> Donc si personne ne veut de ces cartes Intel, ça sera encore une baisse de dispos des cartes NVIDIA/AMD
titepa
+1<br /> Finesse gravure807×533 37.9 KB
dFxed
C’est vrai, IBM ne fait que 80 Milliards de chiffre d’affaires et dégage un bénéfice net de quasiment 9 milliards. Son action a aussi pris 10% sur un an. Tout a fait l’image qu’on se fait d’une société qui a sombré ou qui sombre.
Carrara
IBM 107 milliards en 2011.
Carrara
Et pour Intel on aimerait bien qu’il soient au niveau d"Amd et nous proposent du 64 / 128 coeurs.
tfpsly
eykxas:<br /> qu’est-ce que c’est énervant cette désinformation tout le temps… le 10nm d’Intel est, en terme de densité de transistors, équivalent au 7nm de TSMC.<br /> …<br /> Du coup entre le 6nm de TSMC et le 10nm d’Intel, TSMC est juste un peu mieux.<br /> Oui, c’est la densité de transistors qu’il faut regarder. Le «&nbsp;7nm TSMC&nbsp;» atteint 116,7 Mtransistors/mm², vs 100,8 pour le «&nbsp;10nm Intel&nbsp;» - et 127,3 pour le «&nbsp;7nm Samsung&nbsp;». Sur la gauche de ce graph :<br /> image956×581 75.5 KB<br /> EDIT : les chiffres de titepa (source Anandtech) sont peut-être plus à jour.<br /> EDIT 2 : c’est 96,5 pour le N7FF, 113,9 pour le N7FF et 114,2 pour le N6. On avait tous les deux des chiffres corrects mais pour des mesure différentes. Wiki<br /> image739×237 20.5 KB
ypapanoel
remarque utile, et si ça tente clubic, un article bien fichu sur ce sujet serait vraiment éclairant pour ceux qui n’ont pas envie de chercher partout.<br /> Au final à date perso je regarde 3 choses :<br /> les perfs globales, tout d’abord en utilisation logiciel, puis en secondaire en jeu<br /> les perfs conso (car ça impacte aussi la chaleur dégagée)<br /> mon utilisation à moi.<br /> alors la gravure… si elle est en 7/8/10 ou 0.2nm… tant que les résultats y sont… c’est avant tout marketing
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sur Geekbench, le Core i9-12900HK est le plus puissant CPU mobile jamais vu
Photographes, fuyez ! Les nouveaux MacBook Pro ne supportent pas la dernière norme de carte SD
Razer Kunai, Hanbo, Katana : du nouveau (et du beau) pour vos PC
Intel : le package de l'i9-12900K est fou, mais... quel intérêt ?
Le Core i9-12900K 'Alder Lake' ne serait pas un rêve d'overclockeur
Encore un peu plus pessimiste qu'AMD, Intel voit la pénurie durer au moins jusqu'en 2023
La DDR5 « LEGO » de chez Galaxy dévoile de premiers benchs
Nouveau MacBook Pro : pas de support d'eGPU malgré le Thunderbolt 4
Les MacBook Pro 2021 en M1 Max disposent d'un mode
Offre Fnac du jour : les adhérents bénéficient de 20€ crédités tous les 150€ d’achats, à vous les meilleurs produits tech !
Haut de page