Les processeurs 11e génération Intel Rocket Lake pourraient grimper à 5,5 GHz

Rémi Bouvet
Publié le 14 octobre 2020 à 19h00
rocket

Des fréquences en hausse, un potentiel d'overclocking amélioré et des prix plus agressifs : la recette du succès pour les Rocket Lake-S, face aux Ryzen 5000 d'AMD ?

Dans quelques mois, Intel présentera sa onzième génération de processeurs de bureau, les Rocket Lake-S. Ils succéderont logiquement aux processeurs de dixième génération, les Comet Lake-S, dévoilés en juillet dernier. L’entreprise a confirmé il y a peu l’arrivée des Rocket Lake-S au cours du premier semestre 2021, sans donner de date plus précise. Cette génération aura pour difficile mission de rivaliser avec les récents Ryzen 5000, notamment en matière de jeux vidéo ; un marché disputé, puisqu’AMD a fièrement annoncé ses puces sous architecture Zen 3 comme « les meilleurs processeurs gaming au monde ». Pour relever le défi, Intel mise sur des fréquences très élevées, susceptibles d’atteindre 5,5 GHz pour certains modèles.

Quelques centaines de MHz en plus que les Comet Lake-S

Sur le papier, le combat entre les Ryzen 5000 et les Rocket Lake-S semble inégal : les premiers bénéficient d’une gravure de pointe en 7 nm par TSMC, les seconds se coltinent un vieillissant process en 14 nm. Pour ne rien arranger, si les Ryzen 5000 montent à 16 cœurs, les Core i9 Rocket Lake-S ne devraient pas dépasser les 8 cœurs ; un vrai retour en arrière par rapport aux Comet Lake-S qui proposent de généreuses configurations à 10 cœurs / 20 threads. Logiquement, cela devrait laisser le champ libre aux Ryzen 5000 dans les applications fortement multithreadées. À partir de là, on se demande bien comment les Rocket Lake-S d’Intel pourront être compétitifs face à leurs rivaux. L’une des clés de leur éventuel succès, serait leurs fréquences.

En effet, selon ITCooker, qui prétend disposer d’un échantillon technique, les processeurs Intel de onzième génération jouiront de fréquences élevées : jusqu’à 5 GHz sur tous les cœurs, et des pointes à 5,5 GHz sur un seul cœur.

À ces fréquences élevées, s'ajoutent des cœurs CPU Cypress Cove, supposés offrir une amélioration de l’IPC d’environ 10 %, et une prise en charge du PCIe 4.0 ; certains commentateurs misent également sur une augmentation des caches L1 et L2.

Rappelons que sur la gamme Comet Lake-S actuelle, un Core i9-10900K est déjà en mesure de grimper à 4,9 GHz sur l’ensemble de ses cœurs et à 5,3 GHz sur un cœur sous certaines conditions (Thermal Velocity Boost).

En revanche, reste une grande inconnue : la consommation. Une augmentation des fréquences implique une consommation électrique plus importante, d’autant plus sur un vieux procédé de gravure comme le 14 nm ; déjà, les Comet Lake-S se révèlent relativement gourmands, avec des TDP de 125 W pour quelques références, et des pics de consommation réelle à 225 W environ.

Vers une politique tarifaire agressive ?

D’autre part, un dénommé MeibuW rapporte que les Core i7 se négocieraient moins de 400 dollars. Un prix relativement contenu, sans doute expliqué par l'ombre du Ryzen 7 5800X, un modèle 8 cœurs / 16 threads attendu pour le 5 novembre prochain à un tarif de 449 dollars.

Logiquement, on peut supposer qu’Intel sera contrainte d'adopter une politique tarifaire plus accrocheuse, comme c’est déjà le cas depuis quelques mois, pour rendre ses puces Rocket Lake-S compétitives face aux Ryzen d’AMD.

Source : TechRadar

Rémi Bouvet
Par Rémi Bouvet

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Steevenoo

Rocket lake S sera devant dans les jeux et surement pas qu’un peu, Intel n’aurait aucun intérêt a sortir un cpu en 8 coeurs/16thread qui égalise simplement les ryzen 5000, autant sortir alder lake …

Roro747

Mais on se moque de savoir qui aura la plus grosse, on veut juste des cpu prix/perf imbattable et bon avoir un gros cpu pour jouer en 1080p sérieux a quoi bon?

_Reg24

5.5 GHz sur un seul cœur, 5 sur les autres, ça risque de servir de chauffage d’appoint en hiver!

Wifi93

Des annonces, attendons plutôt de voir ce que cela donne en réalité et comparons ce qui est comparable entre Intel et AMD.

pascal16

Coté processeurs portables, la partie graphique en Xe 80 (i5) et Xe96 (i7) a une puissance en fp32 assez bonne, mais en fp64 elle est au niveau des cartes vidéo haut de gamme (Nvidia et AMD ont très peu de Shaders 64bits, et bcp en 32bits).
Du coup, déjà que sur un i5-8250 avec sa HD620, en calculs simples, la partie GPU est deux fois plus puissante que la partie CPU, et avec la Xe, on multiplie par 6 la puissance GPU, les processeurs intel 11th vont être hyper rapides sur les programmes qui utilisent le GPU pour les calculs (IA, 3D et autres).

rsebas3620

je suis reparti chez amd et j’avoue que je suis bien actuellement… d’un pc a 1800 euro avec de l’intel je suis passé a un pc a 1300 euro chez amd avec un meme rapport perf/prix (et pas que pour le jeux

3615Buck

Quand je pense qu’à la sortie du Pentium 4, Intel nous promettait 10 GHz

Nicolas51

J’ai toujours du mal à comprendre comment Intel (vu leur moyens en R&D) n’arrive pas à fournir mieux que du 14nm depuis tout ce temps !

Pronimo

Bientôt la 11e, he beh, content de ne pas m’être intéresser a la 10e génération!

Judah

Les Zen4 arrivent aussi en 2021 en 5nm sur de l’AM5 surement, tout va très vite oui.