Huawei : "HarmonyOS, une volonté d'apporter l'expérience utilisateur la plus aboutie possible" (Interview)

21 juin 2021 à 12h00
32

Au micro de Clubic, Stéphane Curtelin, directeur marketing de Huawei France, a rappelé toute l'importance du système d'exploitation maison, HarmonyOS, qui tourne sur les nouveaux appareils de la marque.

Huawei a mis à profit sa présence à VivaTech pour présenter ses premiers appareils fonctionnant avec HarmonyOS, le système d'exploitation mobile de la firme de Shenzhen, lancé au début du mois de juin . Sur son espace dédié Porte de Versailles, Huawei nous a fait prendre en main ses nouveaux produits à tourner sous HarmonyOS, parmi lesquels la montre connectée Watch 3, Watch 3 Pro et les tablettes MatePad Pro et MatePad 11.

L'occasion pour Clubic de discuter de la stratégie du fabricant avec Stéphane Curtelin, directeur marketing Huawei Consumer Business France.

HarmonyOS : l'interview de Stéphane Curtelin (Huawei)

Clubic : Huawei présente ici, à VivaTech, les premiers appareils tournant sous Harmony OS, autrement dit la gamme de montres Watch 3 et les tablettes MatePad Pro et MatePad 11. En quoi cette entrée en matière, ici, est-elle importante pour l'entreprise ?

Stéphane Curtelin : Maintenant, Huawei va au-delà du smartphone. Dans la vision de l'entreprise, il y a l'idée de développer un écosystème de produits pour enrichir les possibilités autour du smartphone. Donc il y a les montres connectées, les tablettes, les PC, les écouteurs, les enceintes avec Devialet. Le premier objectif, c'est de les faire communiquer entre eux, et d'accueillir un écosystème au-delà de ces produits-là, avec des partenaires.

Stéphane Curtelin - Huawei © Alexandre Boero pour Clubic
Stéphane Curtelin, directeur marketing Huawei Consumer Business France (© Alexandre Boero pour Clubic)

Il est apparu naturel d'enrichir les possibilités avec la partie software, et c'est là qu'intervient HarmonyOS qui, pour nous, est un système d'exploitation de troisième génération. Avec l'arrivée de l'IoT, il y a besoin de possibilités de connexions intuitives entre les produits domotiques. L'une des forces de HarmonyOS, c'est de pouvoir tourner aussi bien sur un objet avec 128 ko de mémoire que sur une montre connectée à gros stockage. Nous venons d'annoncer l'arrivée de la Watch 3 , la première smartwatch Huawei avec HarmonyOS, ainsi que les deux tablettes que vous évoquiez.

« Pour nous, la montre connectée va devenir le nouveau hub d'entrée dans la vie numérique »

On a récemment appris que plus de 130 000 applications seraient disponibles sur l'OS , avec 500 000 développeurs qui développent spécifiquement des expériences HarmonyOS, et plus de 1 000 constructeurs. On imagine que vous trouvez cela très encourageant ?

Ces chiffres-là sont issus d'une histoire qui a démarré au moment où nous avons occidentalisé notre propre store d'applications, la Huawei AppGallery. Il y a plus d'un an, on s'est mis en contact avec un grand nombre de développeurs et d'éditeurs d'applications, pour que petit à petit soient rendues disponibles leurs applications et solutions, qui étaient sous Android, désormais Android Open Source, en utilisant les Huawei Mobile Services (HMS). La plupart de ces développeurs a commencé à travailler avec nous, et ils ont basculé dans le monde de HarmonyOS.

Huawei Watch 3 © Alexandre Boero pour Clubic
La Huawei Watch 3 Pro, sous HarmonyOS (© Alexandre Boero pour Clubic)

Huawei vise de passer une centaine d'appareils sous le système d'exploitation. Avec quelles marques allez-vous collaborer ?

Nous avons créé un protocole de communication, HiLink, sur lequel 600 marques travaillent déjà avec nous, comme Samsonite, Bosch, Siemens ou Karcher. Et ces marques vont continuer de basculer vers HarmonyOS. Il y a cinq grandes directions que nous souhaitons emprunter et que nous proposons à nos partenaires : le smart travel, le smart office, le smart home, l'entertainment (gaming au sens large) et tout ce qui est fitness et suivi des performances de santé.

La montre connectée, selon nous, va devenir le nouveau hub d'entrée dans la vie numérique. Avec la Watch 3, il sera possible de recevoir des appels indépendants (eSIM), et comme elle tourne sous HarmonyOS, ça peut être un très bon produit pour développer des collaborations. Par exemple, pour le smart travel, on peut tout à fait imaginer qu'à l'avenir, avec une montre comme la Watch 3 il soit possible de déverrouiller et verrouiller votre voiture, aller faire vos courses et revenir sans votre smartphone. Si vous avez oublié quelque chose, vous pourrez téléphoner avec votre montre.

Aujourd'hui, beaucoup d'applications existent déjà, mais peu sont utilisées, à peine 10 %, parce qu'à chaque fois, il faut développer, télécharger une application. On souhaite ouvrir de nouvelles possibilités. Après, ce sera à l'utilisateur de choisir s'il veut l'utiliser sur sa cafetière, son réfrigérateur, sa domotique...

« Huawei a l'ambition de proposer un système ouvert qui prend ses racines dans l'open source »

Comment des créateurs de montres connectées ou de tablettes, qui travaillaient avec Apple ou Google jusqu'à maintenant, peuvent-ils se tourner vers HarmonyOS ?

La volonté de Huawei est d'avoir un écosystème ouvert. À ce titre, autour de HarmonyOS, nous avons HarmonyOS Connect une sorte de concours de développement dont la dotation s'élève à 2 millions d'euros par région, attribués en Europe aux meilleures applications développées et aux partenaires qui vont nous rejoindre. Sur VivaTech, nous supportions aussi cette année le programme, Digital InPulse, de soutien aux start-up. Huawei a l'ambition de proposer un système ouvert qui prend ses racines dans l'open source.

L'objectif, pour Huawei, est de grignoter les parts de marché de ses concurrents ?

L'objectif, c'est avant tout de créer un système d'exploitation de troisième génération, qui pour nous aujourd'hui n'existe pas. C'est donc aller au-delà de ce qui existe aujourd'hui, dans la facilité de développement, pour proposer ensuite des usages aux consommateurs.

Huawei MatePad 11 © Alexandre Boero pour Clubic
La tablette Huawei MatePad 11, son écran FullView 120 Hz et son M-Pencil (© Alexandre Boero)

Justement, on sait que pour Huawei, il sera plus simple de conquérir le marché asiatique avec HarmonyOS que de s'imposer sur le marché européen ; comment la marque va-t-elle s'y prendre ?

J'évoquais tout à l'heure la création de la Huawei AppGallery. Il a fallu justement occidentaliser un store d'applications qui marchait déjà de façon phénoménale en Chine. Désormais, nous avons plus de 1 200 applications françaises qui ont fait la migration HMS Core (Huawei Mobile Services). Donc c'est une réalité. Les équipes basées en France vont s'atteler à rencontrer des partenaires, à faire fonctionner un écosystème sur HarmonyOS. C'est là qu'on en revient au prix de 2 millions d'euros offert dans chaque région du monde, depuis le 10 juin.

Ce travail va démarrer avec les partenaires qui ont déjà migré vers Huawei AppGallery. Les éditeurs devraient être intéressés pour continuer vers HarmonyOS. Ce sont déjà des contacts privilégiés que nous avons, en France et partout dans le monde.

« Nous voulons garder notre base de fans tout en l'élargissant avec la montre connectée »

Est-ce que Huawei se fixe des objectifs, en France et en Europe, avec HarmonyOS, en termes de nombre d'utilisateurs attendus par exemple d'ici la fin de l'année ?

Ce que nous voulons, c'est apporter l'expérience la plus aboutie au plus grand nombre, comme nous l'avons fait sur les smartphones Huawei auprès de millions de Français, la marque profitant d'une forte notoriété dans l'Hexagone. Forts de cette base-là, nous allons permettre aux utilisateurs de découvrir nos produits sur HarmonyOS. Nous voulons garder cette base de fans et l'élargir grâce aux marché de la montre connectée, en plein développement et pas nécessairement lié à l'utilisation d'un smartphone. Beaucoup d'utilisateurs n'ont par exemple pas la même marque de smartphone et de montre connectée.

Donc vous n'avez pas d'objectif chiffré particulier à nous communiquer ?

Tout ça est en cours de développement, mais vous serez tenus au courant.

Concernant la communication, comment allez-vous travailler pour séduire le public ?

Notre premier objectif est de faire connaître l'existence de ces nouveaux produits. En ce moment, nous avons une campagne sur le PC, mais nous allons aussi communiquer davantage sur la Watch 3, les Freebuds 4 , tous ces produits qui sortent fin juin début juillet.

La Watch 3 par exemple, en plus de tourner sous Harmony, est une superbe montre qui profitera de deux à trois semaines d'autonomie, en fonction des versions et de l'utilisation qui en est faite, et avec des matériaux de très haute qualité, ainsi que des appels indépendants. Ce sont ces caractéristiques, associées à HarmonyOS, qui feront partie de notre façon de communiquer sur l'OS.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
32
14
arthur6703
Un beau discours marketing avec absolument rien de concret derrière.<br /> Ils utilisent un fork d’Android pour les téléphones et une app de type Google Home, Samsung SmartThing , Xiaomi mi Home (etc…) pour communiquer avec les objets connectés.<br /> Et ils osent appeler ça un système de troisième génération qui n’existe pas actuellement !? x)<br /> Le seul truc qu’ils ont fait c’est réutiliser tout ce qui existe déjà en ajoutant HarmonyOS partout pour qu’on croit que c’est nouveau …
lobo41
L’essentiel n’est pas l’OS mais le store et le nombre d’applis disponibles. Google l’a compris de longue date. Je regrette cette évolution (forcée) car après avoir possédé 3 Huawei (Mate 10 Pro, 20 Pro…), j’aurai volontiers évolué vers un autre Huawei.
HAL1
arthur6703:<br /> Un beau discours marketing avec absolument rien de concret derrière.<br /> J’ai pensé la même chose en lisant l’entretien…<br /> Et j’aurais trouvé intéressant d’avoir une réponse à la question : «&nbsp;les services de Google et Facebook sont très populaires en Europe et aux États-Unis, que compte faire Huawei par rapport à cela ?&nbsp;».
Njbx
Ce n’est pas un nouveau système d’exploitation mais une simple surcouche…<br /> Maintenant, je comprends aussi leurs choix car c’est le catalogue d’applications qui fait la popularité d’un OS.
Kriz4liD
Pourquoi vous affirmez que ce sera une simple surcouche ?? Moi au contraire je pense vraiment que ce sera un OS basé sur un noyau Linux.<br /> Harmony est là pour permettre à Huawei de s imisser des liens qui lui restent avec Google et Android. Il serait sûrement possible d y installer des apk à la manière de ce que faisait Black Berry.<br /> Huawei peut à mon avis s en sortir.
Kriz4liD
On est tous d’accord que c’est du marketing bullshit, mais laissons leur le bénéfice du doute.<br /> J ai la chance de bosser chez un opérateur qui<br /> dispose des équipements Huawei Nokia et Ericsson , Huawei sont très en avance sur les autres, ils sont parti de zéro il y a 15 ans face à Siemens, Nokia, Ericsson et Alcatel à l époque. Une «&nbsp;remontada&nbsp;» qu’ils pourront réitérer dans d’autres domaines.
norwy
Toutes les applications Android sont installables sur HarmonyOS via leur fichier APK (sauf celles qui nécessitent les backdoors de Google).<br /> En quoi le Play Store est-il indispensable ? pas «&nbsp;pratique&nbsp;» mais «&nbsp;indispensable&nbsp;»…<br /> Qui a essayé un Huawei récent et peut nous éclairer sur les limitations sérieuses qu’il a expérimenté avec ?
beber751
Je serais également intéressé par un retour concret et objectif.
norwy
Je suis d’accord, c’est la seule façon de comprendre si il y un loup comme le clame les médias ou bien si c’est anecdotique.<br /> Espérons que Clubic publie un dossier à ce sujet.
AlexLex14
En attendant je trouve l’ « interview » trop consensuelle.<br /> C’est subventionne par Huawei? Par ce que rien sur le vol de technologies, rien sur le vol de données, rien sur le fichage en Chine, rien sur le plagiat d’Apple?<br /> Allez, une interview de Huawei sans un commentaire de ce type ? Voilà qui a mis du temps !<br /> Oui bien sûr, Huawei a offert un voyage en Chine de 3 semaines à tous les rédacteurs, journalistes et à la team Clubic, plus une immunité à vie sur place et des bons points en bonus, parce qu’on aime tous les bons points.<br /> Sinon, tu auras sans doute remarqué que l’angle de l’ITW, c’était HarmonyOS ? Bon. Tu as sûrement remarqué aussi que nous étions sur un salon et que le temps sur place pour chaque interview est compté ? Bon. Je peux t’en faire plein…<br /> On a posé pas mal de questions, on a pu filmer ce qu’on voulait, mais le but était de montrer un peu en images à quoi allait ressembler Harmony et de laisser Huawei nous expliquer sa stratégie. Alors bien sur qu’on n’a pas toutes les réponses (on a pourtant un peu insisté sur les chiffres, sur la stratégie etc.), mais ça reste une interview.<br /> Sinon, pour celles et ceux qui se le demandent, oui, il est tout à fait possible d’avoir et d’utiliser des applis type Gmail ou YouTube sous HarmonyOS (testé sur place)
Am_Mus
OpenHarmony est l’implémentation open source d’HarmonyOS lancée par la Fondation OpenAtom. Le projet, hébergé sur Gitee.
HAL1
AlexLex14:<br /> Sinon, pour celles et ceux qui se le demandent, oui, il est tout à fait possible d’avoir et d’utiliser des applis type Gmail ou YouTube sous HarmonyOS (testé sur place)<br /> Merci pour l’information. <br /> Cela signifie-t-il que les Google Mobile Services fonctionnent sur HarmonyOS ? Et qu’ils sont automatiquement installés avec une application Google ? Google Maps fonctionne également ?
AlexLex14
De rien <br /> Bein en fait, HarmonyOS reprend à la base Android Open Source Project (AOSP), ce qui veut dire que toute application qui a pu être développée en version Android peut aussi fonctionner sous l’OS de Huawei.<br /> À côté de ça, Huawei travaille petit à petit avec des devs et éditeurs pour basculer les applis en se basant sur les Huawei Mobile Services (HMS).<br /> Comme nous le dit Huawei, il y a pour le moment 1 200 app françaises qui ont basculé HMS (comme des grandes banques, comme la SNCF et sa plateforme de réservation, comme Air France - un bémol sur ce dernier, je suis pas certain à 100%, etc.), et ce chiffre est évidemment destiné à grandir chaque mois un peu plus.
HAL1
AlexLex14:<br /> Comme nous le dit Huawei, il y a pour le moment 1 200 app françaises qui ont basculé HMS (comme des grandes banques, comme la SNCF et sa plateforme de réservation, comme Air France - un bémol sur ce dernier, je suis pas certain à 100%, etc.), et ce chiffre est évidemment destiné à grandir chaque mois un peu plus.<br /> Oui, mais justement, pour ce qui est des applications de Google j’imagine qu’il n’y a aucun projet de basculer sur les Huawei Mobile Services, et donc j’étais étonné par la phrase «&nbsp;il est tout à fait possible d’avoir et d’utiliser des applis type Gmail ou YouTube sous HarmonyOS&nbsp;». Fallait-il comprendre «&nbsp;des applications équivalentes à&nbsp;» ?
Gweltas_Kora-breeder
Perso, les guéguerres fork/pas fork m’indiffèrent. Venu au P40 pour la photo (encore sur EMUI 11) j’ai pu extraire des apk et des unlocks pour quelques apps GMS achetées.<br /> Mais pour un nombre conséquent d’applis, pas moyen d’avoir accès aux achats dans les applis liées aux GMS (tuiles IGN par exemple).<br /> Et Youtube s’ouvre sur navigateur seulement, comme pas mal d’autres applis.<br /> Bref, je suis curieux des gains de fonction réels d’Harmony Os, et de savoir dans le détail ce dont je vais devoir me passer.<br /> Quid de la dictée vocale en français ? Quid de la synthèse vocale ?<br /> Bref, sortis des grands incontournables de base, restent des vrais trous…<br /> Cela dit, question photo, à 400€, merci Huawei <br /> Pour la navigation courante sans jeux le realme 8 pro a été mon choix, pour sa robustesse et sa charge rapide, à prix contenu.
AlexLex14
Gweltas_Kora-breeder:<br /> Mais pour un nombre conséquent d’applis, pas moyen d’avoir accès aux achats dans les applis liées aux GMS (tuiles IGN par exemple).<br /> Et Youtube s’ouvre sur navigateur seulement, comme pas mal d’autres applis.<br /> Bref, je suis curieux des gains de fonction réels d’Harmony Os, et de savoir dans le détail ce dont je vais devoir me passer.<br /> Il faut effectivement attendre de plus amples tests, je n’ai pu bénéficier que d’une modeste mise en main, pour aussi rep à @HAL1.<br /> Pour ce qui est des applications Google, c’est grâce au compilateur ARK qu’il est possible de recréer des applications Android sur Harmony. À proprement parler, ce ne seront pas les applications Google made in Google, mais de parfaits clones, qui de ce que j’ai vu, fonctionnent sans perturbation des données. À voir à l’usage le moment venu.
Am_Mus
Pour utiliser YouTube il vous suffit d’installer YouTube vanced.<br /> recherchez sur votre moteur de recherche. vancedapp
ullbach
harmony n’est pas un fork, les gens donnent des affirmations sans réfléchir et même s’il l’était, il serait un os à part. L’AOSP est open source, son développement n’a pas été uniquement le fruit de google.<br /> EMUi était déjà bien éloigné d’android mais construit sur un AOSP avec toute une panoplie de code propriétaire et de fonctionnalités le distinguant d’android. EMUI en lui même est un os à part entière, android compatible.<br /> Le mot «&nbsp;surcouche&nbsp;» ne signifie rien en informatique, vous employez ça à tout bout de champs<br /> harmony a un fonctionnement différent, il repose sur des noyaux multiples dont le kernel linux, mais également sur un microkernel.<br /> Les couches profondes sont radicalement différente de l’AOSP, huawei apportant en profondeur des technologies propres.<br /> HarmonyOS embarque une partie de l’AOSP (sa version de l’AOSP) pour maintenir une compatibilité android, mais pas seulement l’AOSP, un tas de briques libres.<br /> Google a fait pareil pour android ou pour chromeOS. Et la liste est longue.<br /> A ce jour en se basant sur la documentation, harmonyOS est un os différent de l’AOSP. Dès que les applications natives harmony atteignent un nombre suffisamment important pour faire un écosystème, la compatibilité pourra être brisée (ou pas). Tizen avait d’ailleurs fait pareil (ou presque) à l’époque en émulant android et en reposant sur un kernel linux. Tizen reposait beaucoup plus sur les technologie libre comme linux, l’environnement de bureau (enlightnement)…
Guillaume1972
Je pense qu’il est illusoire de penser que l’on pourra éternellement se passer de produits fabriqués en Chine, il suffit de savoir que 80% des jouets sont fabriqués en Chine, que l’immense majorité des bases des médicaments l’est également. Huawei et Xiaomi Sont respectivement 2 ème et 3ème constructeur mondial et j’en passe. Quant à la géopolitique, oui, 9n peut reprocher certaines choses aux Chinois, mais pas plus et pas moins qu’aux États-Unis, aux pays du Golfe, à la plupart des pays d’Afrique, etc… Bref, qui réfléchit sérieusement aux conséquences politiques de ses achats? Si l’on prend le domaine de la santé, l’immense majorité des précurseurs (la base des médicaments) est produit en Chine, or qui le sait et qui s’en soucie? Est-ce que cela signifie que lorsque l’on se soigne, alors on cautionne le régime Chinois? J’irai même plus loin, est-ce que lorsque l’on achetait un produit Américains lors de l’administration Trump, cela voulait dire que nous cautionnions la politique de ce dernier? Erratum, apparemment Huawei n’est plus dans le top 5. Dans l’ordre, ce serait Samsung, Apple et Xiaomi
HAL1
Guillaume1972:<br /> Huawei et Xiaomi Sont respectivement 2 ème et 3ème constructeur mondial et j’en passe.<br /> Plus depuis les sanctions américaines. Huawei est passé derrière Xiaomi et, pour le moment, le classement est :<br /> Samsung<br /> Apple<br /> Xiaomi<br /> Huawei<br />
Guillaume1972
Non, ce n’est pas la réalité, au niveau mondial, Huawei n’est même plus dans le top 5.Chiffres du 10 mai 2021.<br /> CNET France<br /> Part de marché smartphone : Huawei en mauvaise posture dans un marché qui...<br /> MàJ du 10/05/2021 - Le marché de la téléphonie mobile retrouve des couleurs et limite la casse après avoir subi de plein fouet la crise liée à la pandémie du Covid-19.<br />
Guillaume1972
Que l’on me montre que j’ai tort, il n’y a aucun problème, mais en me démontrant une contrevérité…
HAL1
Tout dépend sur quels chiffres on se base. Le point important est que Huawei n’est plus le deuxième constructeur mondial pour ce qui est des ventes depuis quelques temps, et il y a peu de chance qu’ils arrivent à remonter la pente à court terme.
Guillaume1972
Il y a très simple pour installer les services Google sur les smartphones Huawei, quitte ensuite a désinstaller ceux dont on ne veut pas.<br /> Begeek.fr – 24 Oct 20<br /> Cette nouvelle application permet d'installer les services Google sur les...<br /> Huawei est dans la tourmente depuis quelques minutes avec le bannissement commercial décrété par les États-Unis. Cela empêche notamment le géant chinois d'intégrer les services Google sur ses smartphones.<br />
Guillaume1972
Ah bon, si ils arrivent a avoir le marché Chinois et Indien, ne seront ils pas premier? Celui-ci ne correspond t’il pas à un peu plus de 2 milliards d’utilisateurs potentiels? Plus quelques parts du marché occidental, je ne serai pas si objectif que ça quant au futur de Huawei.Parce que personne ne peut affirmer si HarmonyOS sera un succès ou non et qu’en plus, il y a la possibilité de mettre les services Google sur un smartphone Huawei.<br /> Cette nouvelle application permet d'installer les services Google sur les smartphones Huawei. Et en ce qui concerne les sanctions prises par Trump envers Huawei, c’est uniquement parce qu’aucun équipementier américain n’a réussit à faire ce qu’a fait Huawei au niveau de la 5G que Trump a pris l’option du bannissement de Huawei. Plutôt que de se battre sur les équipements, il a préféré bannir, solution de facilité.
HAL1
Guillaume1972:<br /> Ah bon, si ils arrivent a avoir le marché Chinois et Indien, ne seront ils pas premier?<br /> Le problème principal de Huawei n’est pas de ne pas pouvoir vendre ses appareils aux États-Unis ou même de ne pas pouvoir les équiper d’Android, c’est le fait de ne plus pouvoir commercer avec de nombreuses entreprises qui fabriquent des composants, non seulement des sociétés américaines mais aussi d’autres, sur lesquelles les États-Unis font pression.<br /> Huawei a un gros problème de pénurie de composants, ils ne peuvent pas tout faire eux-même et cela les pénalise fortement. Le gouvernement américain chercher véritablement à asphyxier l’entreprise, et il n’est de loin pas impossible qu’il y arrive. Avoir un marché potentiel de plusieurs milliards de clients ne sert à rien s’il n’est pas possible de fabriquer les produits qu’ils souhaitent acheter, et que d’autres concurrents, eux, le peuvent.
AlexLex14
On a dit «&nbsp;Amen&nbsp;» ? Il y a plusieurs relances, il faut lire l’interview dans son intégralité. Et ce qui peut se dire en off, ça reste en off. Après si le mec tu l’attaques au couteau dès le début, autant ne pas organiser une interview alors.<br /> Ne croyez pas que les interviews «&nbsp;à la Élise Lucet&nbsp;» sont une règle hein, non, ça c’est un pur spectacle audiovisuel. L’interview, c’est une bonne illustration de la vie : si tu sautes tout de suite sur une personne, autant te dire qu’elle ne répondra à rien du tout. Je te dis ça parce que ça a pu m’arriver déjà par le passé de débarquer en mode «&nbsp;ouai, je vais le piéger et lui faire cracher le morceau lui tu vas voir&nbsp;», bein je peux te dire que ça ne fonctionne pas du tout, et qu’en plus ce n’est pas déontologique Ton banquier ne va pas te questionner ligne par ligne sur ton relevé ton compte, pourtant il possède certaines informations. Là c’est pareil.<br /> Alors je sais bien que pour certains le journalisme n’est pas un métier etc. etc. (j’anticipe), mais ça reste un art et pas une science exacte. Puis c’était avant tout une interview de découverte des premiers produits tournant sous Harmony, pour pouvoir vous montrer quelques images. On ne prétendait pas à davantage.<br /> Après pour rep à ta question @anon81176273, oui, forcément, on sait pertinemment que «&nbsp;l’OS de 3e gen&nbsp;», c’est un argument marketing.
Bombing_Basta
Kriz4liD:<br /> Pourquoi vous affirmez que ce sera une simple surcouche ?? Moi au contraire je pense vraiment que ce sera un OS basé sur un noyau Linux.<br /> Ce n’est pas une surcouche non, mais un «&nbsp;fork&nbsp;» comme cyanogen l’était, et comme tout fork basé sur AOSP, bah c’est un OS avec un noyau Linux, tout comme l’est n’importe quel android…<br /> PS : " s’immiscer" ça veut dire se glisser/s’insérer de manière inopportune, ex " s’immiscer dans une conversation".<br /> larousse.fr<br /> Définitions : s'immiscer - Dictionnaire de français Larousse<br /> s'immiscer - Définitions Français : Retrouvez la définition de s'immiscer, mais également la conjugaison de s'immiscer... - synonymes, homonymes, difficultés, citations.<br /> Tu voulais surement dire «&nbsp;s’émanciper&nbsp;».<br /> larousse.fr<br /> Définitions : s'émanciper - Dictionnaire de français Larousse<br /> s'émanciper - Définitions Français : Retrouvez la définition de s'émanciper, mais également la conjugaison de s'émanciper... - synonymes, homonymes, difficultés, citations.<br />
Am_Mus
Siècle Digital – 5 Jul 21<br /> Les États-Unis accèdent discrètement aux données de Microsoft<br /> Microsoft déclare qu’un tiers des demandes d’accès aux données émises par le gouvernement américain sont classifiées.<br /> Est. reading time: 3 minutes<br />
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

iPhone 13, Samsung Galaxy S20 et S21, Xiaomi 11 T : 4 smartphones à prix chocs pour les Soldes
Forfait mobile : pourquoi la Série Free 80 Go est immanquable ?
Suunto lance une nouvelle montre sport, la Suunto 5 Peak
Galaxy S22 : la date de présentation a fuité
iPhone, Airpods et Apple Watch, mophie dévoile un chargeur de voyage 3-en-1 MagSafe
#EpicFail : Samsung laisse fuiter sa future tablette sur son propre site officiel
La carte SIM, c'est fini ! Qualcomm dévoile l'iSIM, beaucoup plus petite et sécurisée
Android : bientôt un widget pour le bien-être numérique... parce que vous passez trop de temps sur votre smartphone
Galaxy S22 Ultra : on sait tout sur le nouveau haut de gamme Samsung, avant même son annonce
Honor prêt à secouer le marché des smartphones pliants avec son Magic V
Haut de page