Google se dote d'un comité éthique externe pour surveiller ses propres recherches sur l'IA

28 mars 2019 à 09h54
5
Google siège

Google annonce la mise en place d'un comité d'experts chargé de conseiller et de surveiller ses développements en matière d'intelligence artificielle. Il peut apparaitre comme une réponse aux diverses polémiques ayant secoué l'entreprise l'été dernier.

Google va mieux encadrer ses travaux en matière d'intelligence artificielle.

Des experts indépendants vont conseiller les dirigeants de Google

Le géant de la recherche annonce la constitution d'un comité d'experts, chargé de conseiller l'entreprise et ses dirigeants dans ses futurs développements et d'éviter de créer des produits contraires à son éthique.

Le comité, baptisé Advanced Technology External Advisory Council (ATEAC) va regrouper huit chercheurs de premier plan en poste dans les universités d'Oxford, Hong Kong et Berkeley. On peut citer parmi ses membres Alessandro Acquisti, spécialiste de l'économie comportementale et chercheur en protection de la vie privée, De Kai, chercheur en traitement du langage naturel, et Dyan Gibbens, PDG de Trumbull, une start-up qui travaille dans l'automatisation.

L'entreprise cherche à éviter de nouvelles polémiques concernant l'utilisation de l'IA

La création de l'ATEAC peut être vue comme une réponse au souhait de Google de collaborer avec le département américain de la Défense sur un projet militaire. Les employés du groupe se sont opposés ouvertement à leur direction pour dénoncer ce contrat et Google a été obligé de reculer quelques semaines plus tard.

Sundar Pichai, PDG de Google, avait alors déclaré que « la façon dont l'IA est développée et utilisée aura un impact significatif sur la société pendant de nombreuses années à venir » et avait publié une charte établissant les règles éthiques que l'entreprise comptait dorénavant appliquer.

L'ATEAC prévoit déjà quatre réunions de travail pour discuter des principaux travaux en cours dans les laboratoires de Google. Le moteur de recherche indique qu'il publiera des comptes-rendus de chacun de ces échanges.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
gnagnagna
y a le temps, pour le moment ça fait du blend de photo pour créer des visages (20 ans après des tas de trucs sans IA qui faisaient la même chose à Imagina…) et ça gagne aux échecs
Saulofein
L’éthique constitue un frein majeur a l’innovation…
philumax
Google : c’est un vœu pieux…
BetaGamma
C’est bien ce que disait Menguelé … si on ne peut plus expérimenter peinard…
Saulofein
Laisse moi te dire que ta comparaison vraiment limite…<br /> Mais je pense que l’on pourrait éradiquer certaine maladie via manipulation génétique, et malheureusement ces maladies perdurent a cause de personnes fermées d’esprit comme toi.<br /> Certaines personnes qui naissent aujourd’hui vont vivre avec le diabète, alors que l’on aurait très bien pu éradiquer le gène responsable de cette maladie de leur patrimoine génétique.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Beats se met enfin au true wireless avec les PowerBeats Pro
Les smartphones OnePlus sont les plus fiables du marché, selon UFC-Que Choisir
Volkswagen : un modèle électrique entrée de gamme pour concurrencer la Peugeot e-208 ?
🔥 Bon plan : Samsung Galaxy S10 Plus 6.4
L'ONG Internet Society France lance la première plainte groupée contre Facebook
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page