Google retire du PlayStore une application permettant de supprimer les applications chinoises de son smartphone

03 juin 2020 à 14h07
5
Remove China Apps © techcrunch.com

L’application pour Android « Remove China Apps » proposait aux utilisateurs de détecter l’origine des applications et de les supprimer, si besoin. Elle ciblait en particulier les applications d’origine chinoise.

Avant sa suppression, c’était l’application la plus populaire en Inde : elle avait été téléchargée près de 5 millions de fois depuis fin mai.

Non-respect des règles du PlayStore

La popularité de l’application conçue par la société indienne OneTouch AppLabs s’explique notamment par un sentiment anti-chinois croissant en Inde. À cela se mêlent des conflits politiques et frontaliers, qui se répercutent sur le marché des technologies.

« Remove China Apps » se revendiquait d’être « développée à des fins éducatives ». Toutefois, elle ne faisait qu’énumérer les applications d’origine chinoise installées dans le smartphone de l'utilisateur.

C'esdt un porte-parole de Google qui a confirmé à l’agence de presse Reuters la suppression de l’application. D'après cette information la décision aurait été prise au titre de la « violation des règles du store ».

En effet, la politique de Google proscrit les applications Android qui aident les gens à supprimer ou à désactiver d’autres applications.

La Chine, fortement implantée en Inde

Selon Counterpoint Research , les smartphones signés de constructeurs chinois constituaient plus de 70 % du marché indien au premier trimestre 2020. Les applications chinoises ont donc tout naturellement connu un essor important dans le pays. Celle ayant le plus de succès est sans doute TikTok , téléchargée plus de 636 millions de fois en Inde.

Pour tenter d’enrayer le processus, l’Inde a modifié en avril sa politique en matière d’investissements directs étrangers. Désormais, les investisseurs chinois sont soumis à une surveillance plus stricte. La ville de New Delhi considère cette mesure comme un moyen d’empêcher la « prise de contrôle opportuniste » sur des entreprises indiennes en difficulté suite à la pandémie mondiale.

Bien que les nouveaux utilisateurs ne puissent plus télécharger Remove China Apps sur le Play Store, celles et ceux qui ont déjà installé l’application peuvent continuer à l’utiliser. On imagine également que l’APK continuera à circuler…

Source : Techcrunch.com

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
cirdan
«&nbsp;En effet, la politique de Google proscrit les applications Android qui aident les gens à supprimer ou à désactiver d’autres applications.&nbsp;»<br /> Explication foireuse, il y a plein d’application de désinstallation proposées sur leur PlayStore. C’est plutôt qu’ils ont du mal à se justifier par rapport à une application qui pratique une forme de discrimination.
salvia34
«&nbsp;You are awesome, no china apps found&nbsp;»<br /> Mdr
Rumpelstiltskin
Souvent ils suppriment des apps pas forcément rempli de mXrde . Si ça touche à la pub Google c’est direct enlever …regarder les antipub …<br /> Les apps chinoise c’est justement rempliede pub …à se demander si c’est pas ça le problème …<br /> Bon sur mon smartphone en Xiaomi.eu rien , sur celui de ma femme en rom normal de Xiaomi , juste Aliexpress…<br /> De toute façon le seul moyen de supprimer les app préinstallé chinoise c’est soit de façon normal , soit par le root avec titanium backup par exemple . Le mieux reste la réinstallation de la rom du fabricant.
tangofever
Pour une fois que l’on a de la discrimination positive, héhé.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

AMD prêt à passer directement au 5 nm pour ses futurs CPUs Zen 3 ? Pas si sûr...
AMD : Lisa Su est la P.-D.G. la mieux payée au monde
Ubuntu ou Red Hat, les Lenovo P arrivent désormais sous Linux
Batocera se met à jour et prend en charge le Raspberry Pi 4, entre autres nouveautés
Arlo commercialise (enfin) Video Doorbell, sa sonnette connectée, sur le marché français
Une plainte vise à faire condamner Google pour avoir collecté des données même en navigation privée
L'UE prépare de nouvelles régulations pour les géants du net (et vous propose d'y participer)
La nouvelle série 4 Coupé de BMW arbore un look agressif et des motorisations hybrides
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Salto pointe le bout de son nez et démarre une phase de tests à compter de mercredi
Haut de page