Les États-Unis songent à interdire TikTok

07 juillet 2020 à 16h35
24

Mike Pompéo a déclaré ce lundi 6 juillet que les États-Unis envisageaient de bannir TikTok , ainsi que d’autres applications chinoises. « Nous prenons cela très au sérieux. Nous y réfléchissons activement », a-t-il affirmé.

La décision est liée aux données des utilisateurs traitées par l’application. Les États-Unis pourraient ainsi rejoindre l’Inde, qui a récemment interdit le réseau social. Mais les répercussions seraient encore plus graves.

TikTok est dans le viseur depuis longtemps

Si l’application n’est pas disponible en Chine, elle reste détenue par ByteDance, une société chinoise. Plusieurs parlementaires américains ont récemment fait part de leurs préoccupations sur la gestion des données personnelles. Selon eux, elles pourraient être exploitées par les services de renseignements, contrôlés par le Parti communiste chinois (PCC).

Dans un entretien avec Fox News, il était demandé à M. Pompeo si les États-Unis envisageaient d’interdire TikTok et d’autres applications chinoises de médias sociaux. Ce dernier s’est montré clair : « Nous prenons cela très au sérieux. Nous l’examinons certainement. Nous travaillons sur cette question depuis longtemps ».

Après les constructeurs, et notamment Huawei, voilà que le gouvernement américain pourrait sévir sur les applications chinoises. La déclaration du secrétaire d’État américain n’est évidemment pas du goût des principaux concernés.

Un porte-parole du réseau social a précisé que « TikTok est dirigé par un PDG américain, avec des centaines d’employés et des dirigeants clés dans les domaines de la sûreté, de la sécurité, des produits et de la politique publique ici aux États-Unis ».

Danger pour TikTok

Le réseau social à succès vient d’être privé d'un énorme marché, l’Inde. La décision a principalement profité aux alternatives locales , à l’instar de Roposo.

Depuis plusieurs mois, ByteDance, fondée par l’entrepreneur chinois Zhang Yiming, cherche à dissocier TikTok de son origine chinoise ainsi que de la censure de Pékin. Cette démarche passe notamment par la création d’un centre de données à l’étranger pour TikTok, qui serait hors de portée des autorités chinoises. En outre, Kevin Mayer , un Américain et ancien de Disney+ , est le nouveau visage mondial de l’application.

Plus récemment, on a appris que TikTok allait se retirer du marché hongkongais dans les prochains jours. La décision fait suite à la promulgation de nouvelles lois de sécurité nationale dans le pays. « Compte tenu des récents événements, nous avons décidé de cesser d’exploiter l’application TikTok à Hong Kong », a déclaré un porte-parole de TikTok.

Les autres grandes apps chinoises, comme WeChat , sont également sous la menace d’une interdiction aux États-Unis. Si les propos de Mike Pompéo se traduisent en actes, TikTok pourrait perdre deux de ses plus gros marchés en l’espace de quelques semaines.

Modifié le 21/08/2020 à 10h07
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
19
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Atari VCS : le revival prévu pour le 14 décembre à près de 400 dollars
OnePlus Nord : une présentation le 21 juillet, en
La Samsung Galaxy Watch 3 se dévoile en images
Magic Leap se paye une des dirigeantes de Microsoft pour passer du B2C au B2B
L'excellent Xiaomi Mi Note 10 Lite (64 Go) à 339€
Prix cassé sur la Smart TV 65
Au diable AMD ? Apple travaillerait, aussi, sur des GPUs de son cru
8BitDo prépare une manette SN30 Pro pour le Project xCloud de Microsoft
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
Freebox Pop : la Ligue 1 incluse dans l'offre, est-ce vraiment intéressant ?
Haut de page