Test iPhone 12 Pro Max : un géant de la photographie, et le meilleur iPhone de l'année

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
17 novembre 2020 à 17h01
60
10

Le nouvel iPhone le plus séduisant du line-up 2020 s’est fait attendre, mais a finalement trouvé son chemin jusqu’à nos mains impatientes. Plus que doté d’une diagonale inédite pour la Pomme, l’iPhone 12 Pro Max profite surtout de certaines nouveautés dans le domaine de la photographie, que nous avons hâte de mettre à l’épreuve.

Pour l’heure, cette nouvelle génération d’iPhone compatibles 5G nous a plutôt convaincus. Il y a d’abord eu cet iPhone 12 somptueux qui, non content de profiter d’un design remis à niveau, embarque — enfin ! — un écran OLED pour notre plus grand plaisir oculaire.

Un coup de cœur, face auquel l’iPhone 12 Pro a bien du mal à se distinguer. Il faut dire qu’il embarque une fiche technique extrêmement proche, tout en s’affichant presque 200€ plus cher.

Nous attendons donc de l’iPhone 12 Pro Max qu’il justifie davantage son positionnement très haut de gamme en forçant davantage le trait sur ses différences avec le modèle "classique". Mais d’abord, passons en revue la fiche technique de notre invité du jour.

iPhone 12 Pro Max : la fiche technique

Cette année, Apple change ses habitudes. Si, sur les générations précédentes, les modèles "Max" bénéficiaient d’une fiche technique invariable par rapport aux versions "normales", l’iPhone 12 Pro Max marque une rupture.

En effet, il profite de deux atouts de taille pour se distinguer de son petit frère.

L’iPhone 12 Pro Max, c’est :

  • Écran : Super Retina XDR (OLED) de 6,7 pouces affichant une définition de 2778 x 1284 pixels  (458 ppp, rafraîchissement 60 Hz, Dolby Vision) couvrant environ 87% de la face avant. Protégé par un verre Ceramic Shield.
  • SoC : Apple A14 Bionic (2x3.1 GHz + 4x1.8 GHz et GPU 4 cores)
  • Mémoire vive : 6 Go LPDDR4
  • Stockage interne :128, 256 ou 512 Go (non extensible via carte SD)
  • Batterie : 3 687 mAh, recharge rapide à 20 W, compatible avec la charge sans-fil jusqu’à 15 W (MagSafe)
  • Étanchéité : IP 68
  • Prise jack 3,5 mm : Non
  • Audio : Haut-parleurs stéréo
  • Appareils photo arrière :

    • Grand angle :  12 mégapixels ƒ/1.6, 1.7 µm, OIS, focale de 26 mm
    • Ultra grand-angle : 12 mégapixels ƒ/2.4, 1/3.6",  focale de 13 mm (120°)
    • Téléobjectif : 12 mégapixels ƒ/2.2, 1/3.4", 1,0 µm, OIS, focale de 65 mm (zoom optique 2.5x et numérique 10x)
    • Scanner 3D LiDAR
  • Appareil photo avant : 12 mégapixels ƒ/2.2, 1/3.6"
  • Vidéo : 4K @ 30/60, 1080p @ 60/120 ips, EIS
  • Déverrouillage : Face ID
  • Double SIM : Oui (nanoSIM + eSim)
  • Compatible 5G : Oui (sub-6 GHz et mmWave)
  • Connectivité : Wi-FI 802.11 a/b/g/n/ac/6, Bluetooth 5.1, NFC
  • Dimensions : 160.8 x 78.1 x 7.4 mm
  • Poids : 228 grammes
  • DAS : tête 0,99 W/kg, tronc 0,99 W/kg et membres 3,85 W/kg
  • OS : iOS 14
  • Coloris : Graphite, Argent, Or, Bleu Pacifique
  • Prix : 1 259€ pour 128 Go, 1 379€ pour 256 Go, 1 609€ pour 512 Go
  • Disponibilité : Disponible
© Pierre Crochart pour Clubic

Outre une très normale augmentation de la capacité de la batterie, c’est bien sur la partie photo que l’iPhone 12 Pro Max veut séduire. Il est en effet le tout premier à inaugurer un nouveau capteur grand-angle. Si Apple n’a pas officiellement communiqué tous les détails le concernant, on sait qu’il conserve ses 12 mégapixels, qu’il ouvre à ƒ/1.6 comme celui de l’iPhone 12 classique, mais surtout qu’il dispose de pixels de très grande taille : 1,7 µm. À ma connaissance, il s’agit ni plus ni moins que des plus gros pixels jamais proposés sur un capteur de smartphone.

Une caractéristique qui permet à l’appareil de récupérer beaucoup plus de lumière que ses congénères, et donc d’amoindrir la quantité de bruit qui vient polluer les images. Mais nous reviendrons sur tout cela dans notre chapitre dédié.

© Pierre Crochart pour Clubic

Témoin de la nouvelle philosophie d’Apple en matière de packaging, l’iPhone 12 Pro Max est n’est livré qu’avec un câble USB-C vers Lightning. La réglementation en vigueur l’oblige néanmoins à ajouter une paire de Earpods dans une boîte séparée.

Design : un véritable mastodonte

Il me semble important d’entamer ce test par un petit disclaimer : je n’ai jamais été très client des smartphones XXL. Je les trouve peu pratiques à utiliser et, surtout, je n’apprécie pas ne pas pouvoir me servir de mon téléphone d’une seule main. Aussi c’est avec un peu d’appréhension que je me suis saisi de l’iPhone 12 Pro Max. Et le contraste a été d’autant plus rude qu’il m’est parvenu au même moment qu’un certain iPhone 12 mini.

Toute la famille réunie : l'iPhone Mini, l'iPhone 12, l'iPhone 12 Pro et l'iPhone 12 Pro Max © Pierre Crochart pour Clubic

Il va sans dire que l’iPhone 12 Pro Max est un téléphone à réserver aux personnes qui n’ont pas peur de se trimballer avec un énorme smartphone dans la poche — s’ils arrivent à l’y ranger. Mais lorsque l’on observe ses dimensions, on se rend compte que son principal "problème", est qu’il est beaucoup trop large. Sa hauteur est gérable ; mais il m’est impossible d’atteindre le bord gauche de l’écran lorsque je tiens le smartphone de la main droite.

N'espérez pas taper du texte à une seule main avec l'iPhone 12 Pro Max © Pierre Crochart pour Clubic

Mais encore une fois, certaines personnes accueilleront avec beaucoup d’enthousiasme un appareil aussi massif. Je ne fais là qu’avertir celles et ceux qui pourraient hésiter, se disant que, finalement, il n’est pas si grand en comparaison de l’iPhone 12 Pro. Soyez sûrs que si. L’iPhone 12 Pro Max est vraiment, vraiment grand.

Ceci étant dit, je reste assez admiratif de la finesse du smartphone. Surtout en comparaison d’un Huawei Mate 40 Pro, qui profite de dimensions à peu près similaires. Sur l’iPhone, on est à 7.4 mm contre 9.1 mm chez Huawei. Une belle prouesse, qui contribue non seulement à assurer une bonne prise en main, mais aussi à offrir un certain cachet esthétique au téléphone.

L'iPhone 12 Pro Max aux côtés du Huawei Mate 40 Pro © Pierre Crochart pour Clubic

Disons-le : l’iPhone 12 Pro Max est un bel appareil. Tout comme l’est également (mais en plus petit — bon, ok, j’arrête) l’iPhone 12 Pro. Le rétropédalage opéré par Apple concernant le form factor de ses appareils est très pertinent. Les tranches plates sont assurément dans l’air du temps, et apportent un "changement" agréable à un châssis que les iPhone se traînent depuis maintenant 3 ans.

Mais mis à part sa taille XXL, l’iPhone 12 Pro Max ne fait montre d’aucune variable esthétique par rapport au 12 Pro. Apple nous a par ailleurs fourni ce nouveau smartphone dans le même coloris (Bleu Pacifique) que l’iPhone 12 Pro. Nous sommes donc en terrain connu — bien qu’on ne se lasse pas du rendu "verre dépoli" de la surface arrière du téléphone.

© Pierre Crochart pour Clubic

Tout le reste est donc parfaitement à la même place que sur les précédents modèles déjà testés. Rien de neuf à signaler.

Écran : un plaisir pour les yeux

En ces temps troublés où l’on passe le plus clair de son temps chez soi, je dois bien concéder que l’immensité de l’écran de l’iPhone 12 Pro Max est un énorme avantage pour lire ou regarder des vidéos. D’autant qu’avec une telle définition (2778 x 1284 pixels), l’affichage est d’un confort exemplaire.

Conformément aux annonces d’Apple, notre sonde X-Rite et le logiciel de calibration Calman Ultimate nous ont confirmé que l’iPhone 12 Pro Max était capable d’atteindre une luminosité maximale de 835 nits (et jusqu’à 1 000 nits en HDR). C’est tout bonnement excellent. Même la lecture en extérieur, sous un soleil à son zénith, ne vous posera aucun problème.

Du reste, la dalle Super Retina XDR étant exactement la même que l’on se trouve sur un iPhone 12 mini, un iPhone 12 ou un iPhone 12 Pro Max, nous ne sommes pas surpris d’obtenir les mêmes résultats sur notre batterie de tests. En désactivant bien entendu TrueTone (qui adapte dynamiquement la chaleur de l’écran), nous calculons une température de 6227K (un poil trop chaud), mais une excellente restitution de l’échelle de gris (dE < 2,2). La courbe RGB donne à voir un rouge un peu trop prononcé par rapport au bleu et au vert, ce qui crée un déséquilibre. 

© Pierre Crochart pour Clubic

Toutefois, la restitution des couleurs est absolument excellente avec un delta E mesuré à 1,54. Rappelons que sous la barre de 3, il est visuellement très difficile de faire la différence entre la couleur affichée à l’écran et sa référence Pantone. Nous avons donc l’assurance de faire honneur aux choix créatifs des réalisateurs ou des photographes. 

Du côté de la couverture colorimétrique, l’iPhone 12 Pro Max couvre 98,8% du gamut sRGB et, par défaut, 75,5% du spectre DCI-P3. Mais les iPhone adaptant dynamiquement leur mode d’affichage selon le contenu qui est affiché à l’écran, et l’application Calman sur iPhone étant conçue pour le sRGB, il nous est impossible de mesurer précisément la couverture de ce gamut. Il faudra donc prendre Apple au mot lorsqu’il dit couvrir l’intégralité de cette gamme de couleurs.

Bien sûr, on pourrait pester qu’à la fin de l’année 2020, se cantonner à un écran 60 Hz est difficilement justifiable. Moi-même particulièrement séduit par les écrans à haute fréquence de rafraîchissement, je dois dire que j’étais un peu déçu. Mais j’ai aussi surestimé dans mes précédents tests l’importance de cette feature. Certes, un écran surcadencé est agréable en termes de fluidité. Mais il suffit de 5 minutes, pas plus, à scroller sur l’iPhone 12 Pro Max pour se rendre compte qu’il n’a pas besoin de ça pour briller. Un jour, peut-être, l’écran ProMotion de l’iPad Pro arrivera sur iPhone. Il sera temps de réviser notre jugement à ce moment-là. Pour l’heure, 60 Hz sont largement suffisants sur un iPhone. Aussi grand soit-il.

© Pierre Crochart pour Clubic

Audio : un smartphone qui a du coffre

Malgré la taille plus généreuse de l’iPhone 12 Pro Max, il embarque exactement les mêmes haut-parleurs que les autres modèles de la gamme.

Nous ne sommes donc pas surpris d’obtenir un rendu audio parfaitement semblable. En haut-parleur, les transducteurs de l’iPhone 12 Pro Max produisent un son très bien défini, avec suffisamment de basses pour ne pas avoir à rougir devant une enceinte portable d’entrée de gamme.

Bien entendu, on atteint rapidement les limites de ce que ces petits drivers sont capables de faire. Il faudra éviter de pousser le volume (par ailleurs généreux) dans ses retranchements pour ne pas faire saturer les haut-parleurs.

© Pierre Crochart pour Clubic

C’est dommage, mais on s’est fait une raison depuis : Apple ne fournit plus d’adaptateur jack 3.5 mm vers Lightning avec ses smartphones. Et les Earpods inclus ici sont ce qu’ils sont. C’est-à-dire des écouteurs boutons tout ce qu’il y a de plus classiques ; produisant un son honnête mais sans éclat particulier.

Une invitation à peine voilée pour se ruer sur les AirPods Pro, qui représentent actuellement le nec plus ultra audio de la Pomme. Possesseur de ces petits accessoires, je dois dire que l’expérience sonore est scupuleusement la même. Que je les utilise sur cet iPhone 12 Pro Max ou mon iPhone 11 personnel. Après tout, rares sont les constructeurs à encore mettre l’accent sur leurs capacités audio. Seul Vivo et Sony semblent encore axer une partie de leur communication sur ce point de la fiche technique.

© Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, comme sur les autres iPhone, seuls les codecs SBC et AAC sont pris en charge par l’iPhone 12 Pro Max. Amateurs de son très haute définition, il faudra vous tourner vers des solutions concurrentes, ou vers un DAC numérique dédié.

Performances : l’iPhone le plus rapide du marché

Ce n’est pas une surprise. L’iPhone le plus cher est fatalement le plus performant. Et même s’il embarque une configuration en tout point similaire à celle de l’iPhone 12 Pro, le modèle "Max" en a beaucoup plus sous la pédale.

Sur AnTuTu, l’iPhone 12 Pro Max obtient pas moins de 613 275 points. C’est presque 20 000 points de plus que ce qu’a obtenu l’iPhone 12 sur ce même test. Sur Geekbench également, le grand frère fait office de patron. Il est ainsi le tout premier smartphone testé par Clubic à dépasser les 4000 points en multi-core. Ébouriffant.

Les bonnes surprises ne s’arrêtent pas là. Sur 3D Mark, l’iPhone 12 Pro Max prend aussi une longueur d’avance sur les autres modèles en scorant 5160 points. Enfin, le stockage du smartphone propose un excellent débit d’écriture (1076 Mb/s) et de lecture (861 Mb/s) pour un accès ultrarapide à ses fichiers et applications.

Mais soyons francs : si la différence chiffrée entre l’iPhone 12 Pro et l’iPhone 12 Pro Max saute aux yeux, vous aurez bien du mal à vous en rendre compte à l’usage. Les deux mobiles sont des foudres de guerre, et l’ascendant que peut prendre le "Max" sur le reste de la gamme ne se calcule qu’en millisecondes. N’ayez aucun doute sur le fait que, peu importe l’iPhone 12 que vous pourriez choisir, il offrira des performances époustouflantes grâce à sa puce A14 Bionic.

Vous l’aurez compris au laïus ci-dessus. Il n’existe tout simplement pas d’application à ce jour qui soit capable d’exploiter la pleine puissance de la dernière puce d’Apple. Tous les jeux se lancent dans leur niveau de détails maximum et à 60 fps s’ils sont compatibles. Toutes les tâches de traitement s’effectuent en un clin d’œil. Alors à quoi ça sert tout ça ? À flatter l’égo ? Un peu. Mais surtout à permettre au smartphone de multiplier les applications liées au machine learning et à l’intelligence artificielle en tâche de fond. Autant de choses dont l’utilisateur ne se rend pas compte, mais qui nécessitent une puissance de feu colossale pour fonctionner comme il se doit.

© Pierre Crochart pour Clubic

Autonomie : l’iPhone le plus endurant du catalogue

Qui dit châssis plus grand, dit également batterie plus grande. Ici, on gagne 872 mAh par rapport à l’iPhone 12 / 12 Pro, et 1460 mAh si on la compare à la batterie de l’iPhone 12 mini. Mais n’oublions pas, également, que l’on passe d’un écran de 6,1 pouces à 6,7 pouces. Aussi ce surplus d’autonomie est à remettre en perspective.

D’après nos essais précédents, il nous apparaissait très difficile de tirer plus de 24h d’endurance de la batterie des iPhone 12 et 12 Pro. Sur l’iPhone 12 Pro Max, nous pouvons aller jusqu’à une trentaine d’heures selon les usages. Le tout avec un temps d’écran inférieur ou égal à 7h environ (les données internes de l’iPhone ne sont pas très claires sur ces points, pardonnez l’imprécision de mes propos).

Grosso modo, il faut s’attendre à une autonomie semblable à ce que proposait l’iPhone 11 Pro Max l’an passé. Les utilisateurs parcimonieux parviendront peut-être même à en tirer deux journées complètes. A contrario, les plus acharnés de la vidéo ou les gamers invétérés viendront assurément à bout de la batterie en un jour seulement. Accordons-nous simplement sur le fait qu’il s’agit là du meilleur choix possible si vous désirez avant tout un iPhone endurant.

Précisons malgré tout que ce test (comme tous les autres jusqu’à présent) a été réalisé en n’utilisant que le réseau 4G. En 5G, il est tout naturel que la batterie de l’iPhone 12 Pro Max se déchargera plus rapidement encore — bien qu’Apple ait mis au point un protocole permettant de permuter automatiquement entre la 4G et la 5G selon les usages. Si des tests plus complets, mettant à profit l’autonomie du smartphone en 5G, vous intéressent, nous vous renvoyons vers les reviews publiées par les grands médias américains.

Vient le moment de parler de la recharge. Pour les quelques-uns du fond qui n’ont pas suivi, Apple ne fournit plus de chargeur dans ses boîtes. Une décision motivée, nous dit-on, par les impératifs écologiques que l’on connaît. Mais aussi une belle occasion d’inviter les clients à s’offrir le tout nouveau chargeur MagSafe inauguré par Apple le mois dernier.

Comme nous sommes bêtes et disciplinés, nous avons fait du recyclage. Avant de passer l’iPhone 12 Pro Max à la moulinette du MagSafe, nous avons vérifié combien de temps cela prend-il de le rechager via l’adaptateur secteur 5 W qui était jusqu’à présent de rigueur dans la boîte des iPhone.

En 30 minutes, notre exemplaire de test n’avait récupéré que 15% d’autonomie, et très exactement 29% après une heure sur la prise. Il nous a fallu patienter exactement 4h10 pour passer de 0 à 100%. De quoi se motiver à se fournir en adaptateur compatible 20 W — le maximum autorisé par l’iPhone 12 Pro Max.

© Pierre Crochart pour Clubic

Apple nous a toutefois fourni son nouveau chargeur magnétique MagSafe pour iPhone. Il se présente sous la forme d'un petit cercle relié à un câble USB-C (chargeur non fourni) qui vient s'aimanter à l'arrière des iPhone 12. Avec un adaptateur secteur compatible, il délivre une puissance de 15 W. Dans le cas de l'iPhone 12 Pro Max, il faut compter un peu moins de 3h pour passer de 0 à 100% via MagSafe. En 30 minutes, le smartphone aura regagné 23% d'autonomie.

Logiciel : iOS rutilant

L’iPhone 12 Pro Max est livré préchargé d’iOS 14, et le passage à iOS 14.2 vous sera proposé dès le premier allumage. 

Vous le savez, la dernière version du système d’exploitation mobile d’Apple offre — enfin — la possibilité d’intégrer des widgets sur l’écran d’accueil, et de ranger ses applications au sein d’une bibliothèque. Plus besoin de les entasser sur des pages annexes. 

Pour la première fois sur un iPhone, il est également possible de changer son navigateur Web et son client d’e-mails par défaut. Si Safari et Mail ne vous conviennent pas, libre à vous de définir Firefox, Chrome, Brave ou, pourquoi pas, Edge en tant que navigateur favori. Chaque lien sur lequel vous cliquerez ensuite ouvrira automatiquement l’application choisie.

Mais attention. Si l’on apprécie cette tentative d’ouverture, il faut rappeler que, de par son intégration avec iCloud Drive, Safari reste le navigateur le plus adapté si vous téléchargez régulièrement des fichiers. Ceci étant dit, rien ne vous empêche de n’utiliser Safari que lorsque vous avez besoin de télécharger et de stocker un fichier.

Autre nouveauté, à ranger cette fois au chapitre de l’accessibilité. On peut désormais attribuer des raccourcis au simple fait de tapoter le dos de son iPhone. Deux pour être exact : l’un pour un double-tap, l’autre pour un triple-tap. Et, très concrètement, vous pouvez faire un peu ce que vous voulez. Des choses simples, comme prendre une capture d’écran, ou utliser le mode "Accès facile" réduisant la taille de l’écran afin d’atteindre plus facilement un bouton. Mais vous pouvez aussi y configurer un raccourci de votre cru, confectionné par la puissante application idoine. Dans mon cas, j’ai opté pour quelque chose de très simple : un triple-tap à l’arrière de l’iPhone désactive le Wi-Fi et le Bluetooth.

Avec iOS 14.2, l’application de détection musicale Shazam s’invite aussi dans le centre de contrôle de l’iPhone. Grâce à ce nouveau raccourci, un simple clic depuis le panneau permet d’identifier rapidement un morceau de musique qui est joué autour de vous.

Du côté des spécificités logicielles de l’iPhone 12 Pro Max, elles sont les mêmes que sur l’iPhone 12 Pro. C’est-à-dire qu’il peut filmer en 4K à 60 images par seconde et en Dolby Vision. Une première sur un smartphone (et sur un caméscope grand public tout court, nous dit-on dans l’oreillette). Les modèles Pro sont également les seuls qui pourront bénéficier du format Apple ProRAW, qui devrait arriver avec iOS 14.3. Grâce à lui, les photographes en herbe pourront récupérer un fichier .dng comprenant toutes les informations de leurs photos, sans perdre les avantages du pré-traitement effectué par les algorithmes SmartHDR 3 et DeepFusion. Le meilleur des deux mondes, en somme.

Enfin, et cela s’applique à tous les smartphones porteurs de la Pomme croquée : acheter un iPhone, c’est s’assurer d’un suivi logiciel impeccable sur toute la durée de vie du produit. On parle de mises à jour majeures pendant au moins 5 années. Bien plus que n’importe quel smartphone Android du marché.

Photographie : presque irréprochable

On l’a dit plus haut : c’est du côté de la photographie qu’il faut aller chercher les principales différences de l’iPhone 12 Pro Max par rapport à l’iPhone 12 Pro. 

Pour résumer, Apple dote son smartphone XXL d’un nouveau capteur grand-angle à sa mesure. Si l’on ignore précisément sa taille (il s’agit, sur les iPhone 12 précédents, d’un modèle 1/2.55"), on sait en revanche que ses pixels mesurent 1,7 µm. Et cela sans pixel-binning, le capteur étant plafonné à 12 mégapixels.

Autre atout de taille pour le nouveau capteur du 12 Pro Max : sa grande ouverture à ƒ/1.6. On gagne donc 1/3 de stop par rapport aux modèles précédents — ce qui signifie que davantage de lumière pourra pénétrer le capteur pour un temps d’exposition identique. 

Toutes ces nouveautés ont une vocation en particulier, qui est de ralentir la montée en ISO. Plus un capteur doit "booster" ses ISO, plus le bruit apparaît sur l’image et occasionne une perte de détails et de "piqué" dans l’image.

Nous aurons aussi l’occasion de revenir sur ce nouveau téléobjectif, qui passe de 52 mm à 65 mm (mais pas 70, étrange). Mais d’abord, place aux images !

© Pierre Crochart pour Clubic

Grand-angle : une petite révolution chez Apple

Pour la première fois depuis des années, Apple offre à l’un de ses smartphones un nouveau capteur photo. D’une résolution égale aux précédents, il est bien plus performant en captation de lumière, et produit donc logiquement des résultats bien plus agréables à l’œil.

© Pierre Crochart pour Clubic

En journée, et dans de bonnes conditions lumineuses, il reste assez difficile de différencier une photo prise à l’iPhone 12 Pro Max et à l’iPhone 12 / 12 Pro. Dans tous les cas, l’exposition est parfaite, le piqué est bon et le contraste justement dosé pour ne pas dénaturer le rendu final.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Sur certains clichés, lorsque l’on est proche de son sujet, on apprécie particulièrement la restitution des textures et la justesse du microcontraste (clarté) qui fait joliment ressortir certains détails. 

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Mais la mesure automatique d’exposition peut aussi faire des choix étranges. Sur des scènes très contrastées par exemple, l’iPhone 12 Pro Max va préférer surexposer le ciel pour conserver le plus de détails possible dans les murs des bâtiments. Mais lorsque l’on utilise son doigt pour exposer le ciel et non plus la rue, on s’aperçoit que l’algorithme parvient dans tous les cas à récupérer les détails sur les murs sans apparition de bruit. Question de préférence, sans doute.

Avec l'exposition automatique à gauche, et en manuel à droite © Pierre Crochart pour Clubic

Reste que l’expérience photographique sur l’iPhone 12 Pro Max est d’une simplicité à toute épreuve. Encore plus grâce à ce nouveau capteur, avec lequel rater une photo est devenu quasi impossible. Tout ce que vous avez à faire, c’est de dégainer et de déclencher l’obturateur pour obtenir une photo parfaitement exposée, au rendu naturel et aux détails riches.

© Pierre Crochart pour Clubic

Ultra grand-angle : toujours agréable à utiliser

L’ultra grand-angle est le seul des trois modules de l’iPhone 12 Pro Max à ne pas avoir été rénové. On retrouve un capteur 1/3.6" surmonté d’un objectif 13 mm ouvrant à ƒ/2.4 qui, la plupart du temps, remplit parfaitement son office.

© Pierre Crochart pour Clubic

Grâce à son champ de vision très large, il est assurément l’appareil le plus fun à utiliser du trio. Il permet non seulement des photos de paysages très sympas, mais peut aussi être mis à profit par les photographes inventifs pour du portrait (je ne parle pas là du "mode portrait", mais bien de la pratique).

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

La correction de distorsion est excellente, et la continuité colorimétrique avec les autres capteurs est parfaite. De par ses limitations techniques inhérentes, le piqué est forcément moins bon qu’au grand-angle. Mais si l’on s’abstient de zoomer dans l’image, on n’y voit que du feu. On se prend tout de même à rêver du jour où les trois capteurs de l’iPhone pourront profiter d’autant de soins que le grand-angle.

© Pierre Crochart pour Clubic

Sur la scène que nous décrivions plus haut, ce capteur a lui fait le choix d’exposer pour le ciel sans que j’aie à intervenir. Toutefois, la petitesse du capteur et la plus faible ouverture font que, dans les ombres, du bruit commence à apparaître. En quantité suffisamment réduite, toutefois, pour que cela ne se remarque que sur un grand écran. Du reste, l’ultra grand-angle reste très efficace sur les scènes à forte dynamique.

© Pierre Crochart pour Clubic

Enfin pour terminer sur une note accessoire : l’ultra grand-angle (et le téléobjectif) prennent désormais en charge les algorithmes Deep Fusion, Smart HDR 3 et même le mode nuit. De bien chouettes additions qui offrent la meilleure expérience photo imaginable sur un iPhone.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Téléobjectif : une plus longue focale pour plus de polyvalence

Sur ce troisième capteur, seule la focale change. La taille et l’ouverture conservent les mêmes caractéristiques que sur l’iPhone 12 Pro — à savoir 1/3.4" et ƒ/2.2. 

© Pierre Crochart pour Clubic

Le zoom optique est donc désormais de 2.5x contre 2x sur les modèles précédents. Très franchement, on se demande pourquoi Apple n’a pas poussé jusqu’à atteindre un zoom 3x (70 mm), tant cette focale est indispensable dans l’attirail du photographe.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Malgré tout, on apprécie ce zoom plus généreux. La continuité colorimétrique avec les autres capteurs est exemplaire, et le piqué au centre est excellent. Il n’est toutefois pas homogène sur toute l’image, et on sent bien que les limites techniques de ce petit capteur sont atteintes dès que la lumière du jour vient à manquer. Sur les ombres les plus prononcées, on remarque (sur grand écran, toujours) que le bruit fait son apparition.

Zoom 2.5x © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 12x © Pierre Crochart pour Clubic

Aussi, il est désormais possible d’utiliser un zoom numérique 12x avec ce téléobjectif rallongé — contre 10x sur l’iPhone 12 Pro. Rien qui change fondamentalement la formule ; les résultats sont de toute façon inexploitables sur grand écran. Tout juste concèdera-t-on que, sur l’écran du smartphone, ça peut passer auprès des utilisateurs non exigeants.

© Pierre Crochart pour Clubic

Portrait : très à l’aise

Nous avons vu lors de notre test de l’iPhone 12 Pro que le capteur LiDAR faisait son petit effet sur le mode portrait. Grâce à lui, l’autofocus est plus rapide que la jamais, et la reconnaissance de scène fait que le smartphone comprend beaucoup plus rapidement qu’auparavant quel est le sujet de sa photographie.

© Pierre Crochart pour Clubic

Le constat est logiquement le même ici. En mode portrait, le téléphone fait très rapidement le point sur l’élément que vous souhaitez photographier. Par défaut, notez que c’est le téléobjectif 2.5x qui sera utilisé. Mais vous pouvez également opter pour le grand-angle — lequel est d’ailleurs le seul à pouvoir faire des portraits nocturnes.

© Pierre Crochart pour Clubic

Le détourage du sujet est plutôt bon. Même si, sur les natures mortes, on observe toujours ce satané halo blanc sur les bords. Le flou d’arrière-plan peut d’ailleurs paraître un peu agressif, mais il est totalement réglable pendant et après la pose depuis l’application Photos.

© Pierre Crochart pour Clubic

La précision du détourage nous apparaît d’ailleurs en progrès depuis la génération d’iPhone précédente. Ici, même sur les sujets inanimés, on note moins d’errances de la part de l’algorithme. Un constat que l’on peut aussi bien faire avec la caméra avant de l’appareil, tout aussi à l’aise dans l’exercice du portrait.

© Pierre Crochart pour Clubic

Nuit : les bienfaits d’un capteur plus grand

Au risque de nous répéter, tous les capteurs de l’iPhone 12 Pro Max peuvent utiliser le mode nuit. Pour rappel, celui-ci se déclenche automatiquement lorsque le capteur a du mal à capter suffisamment de lumière pour bien exposer une scène. Et c’est tout naturellement dans ce genre de scénarios que le nouveau capteur — plus grand — de l’iPhone 12 Pro Max, se distingue.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Concrètement, on remarque que sur deux scènes identiques, l’iPhone 12 Pro Max n’aura besoin que d’une pose de 1 seconde contre 3 secondes pour l’iPhone 12 Pro pour arriver au même résultat. Une belle prouesse.

Bien sûr, l’ultra grand-angle et le téléobjectif ne bénéficient pas de cette nouveauté. On obtient très logiquement des résultats identiques à ceux de l’iPhone 12 Pro. C’est-à-dire de bonne facture, mais fatalement bruitée par la montée nécessaire des ISO pour capter suffisamment de lumière.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

En extérieur et via le module grand-angle, en revanche, la donne a changé. Comparativement à l’iPhone 12 Pro, le bruit semble avoir totalement disparu. Toutefois, nous sommes un brin déçu de la restitution des couleurs, qui paraît un peu fade en comparaison du résultat obtenu lors de nos précédents tests.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, si l’iPhone 12 Pro Max est techniquement capable de faire des portraits nocturnes, la fonctionnalité reste limitée par les lois de la physique. Impossible d’obtenir un portrait détaillé, peu bruité et bien exposé à main levée sur un smartphone lorsqu’il fait nuit noire. Mais dans certaines configurations, avec des néons par exemple, le rendu peut avoir de la gueule.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Vidéo : un nouveau standard

Nous n’avons pas grand-chose à rajouter sur les capacités vidéos de l’iPhone 12 Pro Max par rapport à notre test de l’iPhone 12 Pro. Tous deux sont capables de filmer en Dolby Vision en 4K à 60 images par seconde — sur tous les capteurs. Une prouesse technique totalement inédite sur un smartphone et, d’après les dires d’Apple, sur un caméscope grand public tout court.

En résultent fatalement des vidéos éblouissantes. D’autant plus avec le capteur très lumineux de l’iPhone 12 Pro Max. Les couleurs sont éclatantes, les contrastes extrêmement précis et la plage dynamique ultra large. C’est simple : on n’a jamais pris autant de plaisir à filmer depuis un smartphone.

Quelques progrès peuvent encore être faits concernant la stabilisation du capteur toutefois. Seul le grand-angle semble bénéficier d’un soin particulier ; l’ultrawide et le téléobjectif vous demanderont beaucoup d’attention pour ne pas ruiner vos tournages avec un mouvement trop brusque.

iPhone 12 Pro Max : l’avis de Clubic

À titre très personnel, je regrette qu’Apple ait réservé la plupart de ses nouveautés en photo non seulement à l’iPhone le plus cher de sa gamme, mais surtout à l’iPhone le plus grand. Car oui, au cas où vous ne l’auriez pas encore compris, l’iPhone 12 Pro Max est vraiment un très grand smartphone.

Mais si c’est votre truc, ou même que vous êtes prêt à passer outre cet aspect, vous tiendrez là ni plus ni moins que l’iPhone le plus abouti jamais créé par Apple.

Excellent sur absolument tous les points, l’iPhone 12 Pro Max nous sert exactement ce pour quoi nous songerions à dépenser autant d’argent dans un smartphone. Il s’agit d’un produit de luxe qui, évidemment, ne peut s’offrir à toutes les bourses. Mais celles et ceux qui en ont les moyens et l’envie ne regretteront aucunement leur achat tant la perfection est tutoyée à chaque instant.

iPhone 12 Pro Max

10

Pour peu que vous arriviez à passer outre de sa taille XXL (ou même, que vous vous en réjouissiez), l’iPhone 12 Pro Max se présente ni plus ni moins comme le meilleur iPhone jamais conçu. Un must have pour les inconditionnels d’Apple.

Les plus

  • Un smartphone très fin malgré sa taille
  • L’écran, épatant de justesse
  • Des performances explosives
  • La meilleure autonomie possible sur iPhone
  • De très belles nouveautés en photo

Les moins

  • Vraiment très encombrant
  • Chargeur non inclus (et recharge assez lente)

Design 9

Écran 10

Performances 10

Autonomie 9

Photographie 10

Test réalisé sur un smartphone prêté par le constructeur.

Modifié le 25/11/2020 à 12h32
60
40
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Black Friday Week : les meilleures offres à saisir jusqu'à ce soir minuit
Hors-série du Veilleur d’écran[s] : 20 séries feel good pour garder le sourire le dimanche soir
Test Klipsch Cinema 600 : une barre de son très portée sur les basses
A quelques heures de la Black Week, la tablette Samsung Galaxy Tab A à prix cassé
Un pack PlayStation avec une manette Dualshock 4.0 + Uncharted: The Lost Legacy en promo
A la découverte de la planète naine Ceres et son énigmatique tache blanche
Le casque sans fil JBL T460 BT à moitié prix avant le Black Friday
Prêt à changer de PC portable ? Découvrez les meilleurs modèles de l'année
Bon plan : le boîtier Philips Hue Play + 2 lampes connectées à prix choc ce dimanche
Haut de page