Apple envisagerait d'acquérir la branche 5G d'Intel pour construire ses propres modems

le 14 juin 2019 à 08h22
0
Apple Store
View Apart/Shutterstock.com

Apple étudie actuellement la possibilité d'acquérir le business des modems d'Intel allemands, a déclaré The Information hier, citant des sources proches d'Apple.

Intel aurait effectivement envisagé de céder des parts de son activité concernant les modems 5G. Son vaisseau mère est en Allemagne, où l'entreprise a acquis et intégré Infineon pour un montant de 1,4 milliard de dollars en 2011. À l'époque et il y a dix ans déjà, les ingénieurs de cette division germanique concevaient les puces d'iPhone.

Intel avait constaté un « intérêt considérable » pour son business de modems 5G mobiles


Ce n'est pas la première fois qu'Apple s'intéresse aux activités d'Intel : un article paru dans le Wall Street Journal en avril dernier affirmait qu'Apple envisageait alors de faire une acquisition.

Dans une déclaration à CNET (et à d'autres), Intel disait constater un « intérêt considérable » dans son activité de modems 5G sans nommer aucune société, ni partenaire spécifique. La déclaration est en outre citée dans CNET et AppleInsider : « Nous avons engagé des conseillers externes pour nous aider à évaluer les options stratégiques de notre entreprise de téléphonie sans-fil 5G. Nous avons créé de la valeur à la fois dans notre portefeuille de modems sans-fil ainsi qu'au sein de notre propriété intellectuelle ».

Le recours à des brevets Intel devrait accélérer les développements de modems 5G pour Apple


Intel quittait le business des modems 5G pour smartphones un peu plus tard. Le directeur général, Bob Swan, déclarait à l'époque que la société avait agi de la sorte car Apple et Qualcomm avaient mis fin à une inimitié légale, tout en concluant un partenariat portant sur les modems 5G pour téléphones. Apple devrait lancer un iPhone 5G d'ici 2020... en utilisant des puces Qualcomm.

La firme à la pomme a récemment considérablement intensifié ses embauches à San Diego, où sont implantées les activités américaines de Qualcomm. La société développe d'une manière générale son recrutement dans des lieux où ses dirigeants jugent qu'il est possible d'attirer les talents de ses concurrents. Apple a, par ailleurs, récemment prévu d'ajouter des milliers de nouveaux emplois à Seattle.

En février, Apple avait fait quelques remaniements, suggérant un travail sur ses propres modems en interne. Tout ceci prendrait plusieurs années avant de se concrétiser, mais le recours à des ingénieurs, des brevets et des produits d'Intel permettrait d'accélérer les choses.

Source : arstechica.com
Mots-clés :
Apple Intel
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Jugée insuffisamment sécurisée, la version gratuite de Slack est bannie en interne par Microsoft
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le MacBook Pro 16 pouces pourrait être présenté en septembre
Google Slides est (enfin !) contrôlable au clavier
Le smartphone est désormais l’appareil de prédilection pour regarder la télévision en ligne
L'intérieur et l'écran de bord de la Porsche Taycan fuitent (et confirment l'Autopilot)
Pour Ubisoft, la PS5 et la Xbox Scarlett représentent un « bond majeur » en termes de puissance
La OnePlus TV pourrait être lancée très prochainement
Le rover Curiosity découvre des quantités surprenantes de gaz sur Mars
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
scroll top