Les Mac pourraient enfin recevoir Face ID d'après le code de macOS Big Sur

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
27 juillet 2020 à 14h56
0
© Apple

Des fractions de code contenues dans la bêta de macOS Big Sur, la prochaine version du système annoncée durant la dernière WWDC, laissent entendre que l'authentification par Face ID pourrait arriver sur Mac.

Sur le terrain des moyens d'authentification, le Mac fait dans certains cas figure de parent pauvre comparé aux iPhone et autres iPad. Si les MacBook et MacBook Pro récents permettent bien de s'identifier par Touch ID en sortie de veille, il faut se contenter d'une rudimentaire saisie de mot de passe pour déverrouiller un MacBook plus ancien ou un Mac de bureau sans Apple Watch (cette dernière permet heureusement d'accélérer les choses). Si l'on en croit des bribes de code identifiées dans la bêta de macOS Big Sur, Apple pourrait bientôt ajouter FaceID à certains de ses ordinateurs. Une bonne nouvelle en perspective.

Face ID pourrait débouler sur Mac

Le code découvert fait notamment référence à un nom de code interne lié à TrueDepth, l'une des technologies permettant à Apple de faire fonctionner correctement sa reconnaissance faciale Face ID. La mention de caméras TrueDepth dans le code de macOS Big Sur laisse donc entendre qu'Apple pourrait en faire profiter certains de ses futurs Mac, et ainsi permettre une identification faciale sur ordinateur portable et de bureau. Le principe serait potentiellement semblable à ce que Microsoft propose maintenant depuis des années avec son propre système Windows Hello.

Plusieurs autres termes découverts dans le code de la nouvelle version de l'OS d'Apple appuient eux aussi cette thèse, comme « FaceDetect » ou encore « BioCapture ». De quoi nous orienter effectivement vers un probable système de reconnaissance biométrique.

Apple pourrait étendre le concept à l'identification au sein d'applications

Comme le précise The Verge, si cette nouveauté se confirme, Apple utilisera vraisemblablement Face ID sur Mac de la même manière qu'elle utilise déjà Touch ID. Au-delà de l'identification en sortie de veille (au démarrage, les Mac réclament jusqu'à présent toujours la saisie manuelle du mot de passe), Touch ID servira probablement à toute une variété d'applications. Il pourrait par ailleurs se révéler pertinent avec la prochaine version de Safari.

Entièrement remanié pour l'arrivée de macOS Big Sur, le navigateur devrait notamment permettre l'identification sans mot de passe sur les sites souhaitant tirer parti de cette nouveauté, initialement annoncée pour Touch ID.

On ignore toutefois quels ordinateurs d'Apple pourraient être compatibles avec Face ID. Si les futurs MacBook, MacBook Pro, iMac, iMac Pro semblent éligibles, au moins sur le papier, certains appareils comme le Mac Mini ou le Mac Pro nécessiteront l'ajout d'accessoires externes pour éventuellement supporter Face ID. Reste à savoir si Apple lancera des périphériques compatibles, à connecter à ces deux produits.

Quoi qu'il en soit, l'apparition potentielle de Face ID sur Mac impliquera très certainement l'ajout de webcams de meilleure qualité… ce qui ne sera pas un mal au regard de ce qu'Apple propose actuellement en la matière.

Source : The Verge

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top