Amazon intensifie sa politique dans les énergies renouvelables avec 3 nouveaux projets

26 octobre 2019 à 19h44
0
Eolienne

Le géant de la vente en ligne annonce trois nouveaux projets d'énergies renouvelables aux États-Unis et au Royaume-Uni. Au menu, des parcs solaires, des parcs éoliens et un site permettant de suivre les progrès en matière de réduction de l'empreinte carbone.

C'est la première série de développements éco-responsables depuis que Jeff Bezos a déclaré, le mois dernier, son plan Climate Pledge. Cet ambitieux plan, qui vise à atteindre les objectifs fixés par les accords de Paris en matière d'écologie, est ouvert à tous, Amazon étant le premier signataire.

Des mesures concrètes pour atteindre des objectifs ambitieux

Les objectifs sont donc de parvenir à 80&nbp;% d'énergies renouvelables d'ici 2024, à 100 % en 2030 puis, 10 ans plus tard, à une réduction nette à zéro du carbone. Concernant l'Europe, un important parc éolien sera érigé sur la péninsule de Kintyre en Écosse. De quoi fournir 168 000 MWh d'énergie propre par année, suffisant à alimenter environ 46 000 foyers britanniques.

Les États-Unis ne sont pas en reste, avec notamment les comtés de Warren et celui de Prince George, en Virginie. Deux programmes de parcs solaires seront menés et permettront de produire 500 997 MWh d'énergies propres par an. La firme de Jeff Bezos n'en est pas à son premier coup d'essai dans la région, puisqu'il s'agit du deuxième projet d'énergies renouvelables d'Amazon dans la Caroline du Nord.

Ces trois projets commenceront à générer de l'énergie verte en 2021. Ils seront principalement employés pour alimenter le centre de données Amazon Web Services.

Amazon continue sa mission « écologique »

La politique menée par Amazon depuis plusieurs années consiste à s'appuyer sur les énergies éoliennes et solaires afin d'approvisionner plus proprement les opérations et l'utilisation intensive du cloud. Jeff Bezos a déclaré, il y a un mois, qu'Amazon s'engageait à devenir neutre en carbone d'ici 2040.

D'autres jugent ces premières initiatives insuffisantes. C'est notamment le cas du groupe interne Amazon Employees for Climate Justice, qui milite pour l'arrêt des accords de la firme avec des compagnies pétrolières et gazières. Ils se heurtent pour le moment au refus du PDG d'Amazon.

Le géant de la vente en ligne en est à son 18e projet d'énergie éolienne et solaire renouvelable à l'échelle d'un service public. Il faut également ajouter à cela les 50 toits solaires qui ont été installés sur les entrepôts à travers le monde, générant pas moins de 98 MW. Enfin, Amazon a passé une commande de 100 000 fourgonnettes électriques afin d'en finir avec les véhicules diesel, a présenté un plan ambitieux de reboisement à hauteur de 100 millions de dollars, et s'est engagé à alimenter son infrastructure mondiale avec 80 % d'énergies renouvelables d'ici 2024.

Source : Cnet.com.
14
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top