Sidewalk Labs prévoit la construction d'une usine de transformation du bois pour 80M$

Sylvain Nawrocki Contributeur
29 juin 2019 à 10h15
0
Quayside, Sidewalk Labs, architecture bois

Le but de Sidewalk Labs est simple : transformer cinq hectares sur les rives de l'Ontario en smart city, à Toronto. Le plan détaille la forme des immeubles, des rues, les infrastructures prévues en termes de transport et de communication, ainsi que la manière dont la compagnie veut construire cette nouvelle ville.

Plus tôt dans l'année, une copie de ce projet avait déjà fait son apparition en ligne. Il en ressortait déjà le fait que ce projet devait être construit en bois. C'est à présent officiel, Sidewalk Labs propose d'investir 80 millions de dollars pour construire une usine de traitement du bois ainsi que sa chaîne d'approvisionnement en vue de construire ce quartier entièrement en bois. L'entreprise explique que cette usine, qui se concentrerait sur la production d'éléments préfabriqués à destination de ce projet, pourrait réduire de 35 % la durée des travaux, en comparaison à des méthodes plus traditionnelles.

Le bois présente de nouveaux avantages


Les techniques de construction en bois utilisées pour ce projet seraient aussi résistantes que l'acier, plus résistantes au feu que le bois standard, mais aussi plus respectueuses de l'environnement que les constructions en acier et béton, génératrices de grandes quantités de CO2.

En outre, l'aspect modulaire des constructions proposées permettrait, d'après Sidewalk, de limiter les coûts et les durées de construction. Les différents modules ont aussi été proposés à plusieurs cabinets d'architectes pour voir comment ils pourraient les utiliser pour d'autres développements du quartier, et il en est ressorti des propositions très variées. En outre, rien que l'usine pourrait générer 2 500 emplois sur une période de 20 ans.

Quayside, Sidewalk Labs, architecture bois

Sidewalk Labs impose son style


« Nous financerions la création de cette usine à un endroit dans Toronto que nous pensons capable jouer un rôle de catalyseur pour une nouvelle industrie dans le domaine du bois », explique Dan Doctoroff, PDG de Sidewalk Labs.

Néanmoins, le financement de cette usine dépendra aussi de la capacité de l'entreprise à développer cette idée sur l'ensemble de la rive. En effet, les 10 immeubles présentés dans le plan initial ne seraient pas suffisants pour garantir un retour sur l'investissement des 80 millions de dollars prévus par Sidewalk Labs et ses investisseurs privés.

Il faut noter que pour l'instant, le plan d'urbanisation de Toronto ne permet pas autant de constructions de ce type dans la même zone, mais Doctoroff dit être confiant quant au fait que cela puisse changer. Sidewalk serait bien entendu responsable du développement de l'ensemble de la zone, si le gouvernement accepte d'infléchir son plan d'urbanisation selon les propositions de l'entreprise.

Source : FastCompany

Les Soldes d'Été c'est maintenant ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos High-Tech avec Clubic.

Découvrez tous nos bons plans

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Une
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top