Déconnecter en vacances : un conseil, mettre un message d'absence

20 juillet 2016 à 13h20
0
Consulter de manière compulsive ses e-mails professionnels, toujours avoir un regard sur le travail, même à distance... Ces pratiques ne sont pas forcément bénéfiques pour vous et votre entourage. Pendant l'été, Clubic Pro vous livre des conseils pour mieux déconnecter et partir confiant.

La situation est classique, en déplacement, en repos, voire en vacances, nombre de collaborateurs sont tentés de consulter leur boîte mail professionnelle. Si certains dossiers importants et ponctuels peuvent nécessiter qu'un suivi soit réalisé pendant les congés, l'e-mail peut se présenter comme un fil à la patte pour ceux qui arrivent difficilement à « décrocher » du travail.


Il existe pourtant des méthodes qui permettront de partir plus sereinement. La plus connue d'entre elles demeure la programmation d'un message d'absence aussi bien sur la boîte mail professionnelle, que sur le répondeur téléphonique mobile. La pratique, presque devenue traditionnelle, n'est pas encore employée par l'ensemble des travailleurs.

L'e-mail est pourtant devenu un classique en entreprise. Une pratique qui rythme les journées de nombre de collaborateurs. Une étude menée par Adobe en juillet 2015 sur 1 600 cadres européens et américains âgés de plus de 18 ans précisait à ce sujet qu'en moyenne 5,6 heures par jour sont consacrées à la consultation et l'envoi d'e-mails.

08150930-photo-etude-adobe-e-mails.jpg


Le sondage rapportait que la moitié des sondés consultent ces e-mails en vacances. L'e-mail est donc chronophage, mais s'étend également à la sphère privée. Pour éviter une extension du domaine de l'e-mail aux congés, le message d'absence s'avère être une parade efficace.

Nommer un remplaçant

L'idée n'est pas de déplacer la charge de travail sur quelqu'un d'autre, mais de pouvoir assurer un suivi des dossiers importants. Edouard Mongrand, directeur et cofondateur de CallDoor, éditeur de services permettant aux professionnels de gérer à distance les téléphones mobiles, explique : « pour les salariés, c'est une manière de déculpabiliser, car cela créé un suivi de service pendant les congés. Les collaborateurs peuvent ainsi mieux partir l'esprit apaisé. »

01F4000007288892-photo-e-mail-marketing.jpg


Il est toutefois important de mentionner dans votre message d'absence une date de retour mais aussi de nommer le nom d'un remplaçant. Ce dernier pourra se charger des dossiers urgents. Malgré ces précautions, le message d'absence peut être mal perçu.


« Le message d'absence est parfois ressenti comme la traduction d'un manque d'implication. Ou pire, qu'une personne ne fait pas correctement son travail. En réalité, en précisant que vous n'êtes pas disponibles, les clients ou les autres collaborateurs ne pourront pas réellement vous en vouloir. Le message apporte de l'assurance, le service passe désormais par l'information. Qu'il s'agisse du suivi d'un colis ou d'un autre outil, le fait de savoir qu'une demande n'est pas aux oubliettes et qu'elle pourra être traitée par une seconde personne compétente permet de créer moins de stress », ajoute le responsable.

Sur téléphone mobile, soufflez !

Le constat est identique en ce qui concerne le répondeur mobile. En créant un message spécifique aux congés, les clients ou collaborateurs qui désirent vous joindre le feront avec parcimonie. La présence d'une information préliminaire réduira le nombre de messages inopportuns.

07905323-photo-e-mail-travail-deconnexion.jpg


Cela ne doit pas non plus empêcher un travailleur de se tenir au courant de son « actualité » professionnelle. L'important est de se définir des cadres. Puisqu'il revient finalement à chacun de s'organiser comme il le souhaite. Une des possibilités est de, dans la mesure du possible, couper la journée de la partie professionnelle pour éventuellement consulter ses dossiers le soir.


« Il ne faut pas se sentir obligé de rappeler. Même sans message d'absence sur son répondeur, les DRH doivent expliquer que la norme n'est pas de répondre tout de suite. De nos jours, les technologies imposent de se justifier lorsqu'une personne n'a pas répondu dans la minute mais il est nécessaire que des chartes soient éditées pour dire que chacun a le droit de ne pas être disponible », nous explique Edouard Mongrand de CallDoor.

Pour le moment, rien de tel ne figure dans les conventions collectives des entreprises. Il ne s'agit que de bonnes pratiques qui ne demandent qu'à être utilisées plus généralement.

A lire également

Olivier Robillart

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de rempli...

Lire d'autres articles

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de remplir cette mission en tant que rédacteur pour Clubic. Je traite principalement de politique numérique tout comme de sécurité informatique et d’e-Business. Passionné de Star Wars, de Monster Hunter, d’Heroic Fantasy et de loisirs numériques, je collabore régulièrement à de multiples projets vidéo de la rédaction. J’ai également pris la fâcheuse habitude de distribuer aux lecteurs leur dose hebdomadaire de troll via la Clubic Week.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page