Le déploiement de la "vraie fibre" s'accélère

04 septembre 2015 à 11h34
0
La migration vers le très haut débit se poursuit. En une année, 1,5 million de foyers français ont choisi d'avoir un accès descendant supérieur à 30 Mb/s - selon les critères de l'Arcep.

Peu à peu, les Français se convertissent au très haut débit. Sur 100 logements éligibles à un accès Internet supérieur à 30 Mb/s (descendant), 28 en profitent, contre à peine 21 l'an dernier. En tout, 13,9 millions de foyers peuvent recevoir du très haut débit, dont 4,7 millions via un raccordement fibre optique de bout en bout (FTTH). La « vraie fibre » tend d'ailleurs à prendre plus de poids dans le paysage Internet français.

Son rythme de déploiement a été deux fois plus rapide durant les douze derniers mois que celui des autres technologies, principalement la fibre avec terminaison coaxiale de Numericable-SFR, ou FTTLA. Celle-ci a grimpé de 20 % en un an, contre 39 % pour le FTTH. La « fausse fibre », comme l'appellent ses détracteurs, reste cependant majoritaire, avec 8,9 millions de foyers raccordés, dont 6,5 millions à plus de 100 Mb/s.

« Les opérateurs accélèrent le déploiement de leurs réseaux FTTH », commente le régulateur des télécoms (Arcep). Le plus actif en la matière s'appelle Orange. L'opérateur va multiplier par trois ses investissements dans la fibre d'ici à 2020 afin de passer de 3,6 millions de foyers raccordables fin 2014, à 12 millions en 2018 et 20 millions en 2022. Pour y parvenir, l'opérateur investira 4,5 milliards d'euros d'ici à 2018 dans le FTTH.

La mutualisation prend du poids

À noter que dans 2,9 millions de logements, soit environ 61 % des logements éligibles au FTTH (+ 47 % en un an), au moins deux opérateurs sont en mesure de commercialiser des offres à très haut débit en fibre optique grâce aux mécanismes de mutualisation. L'Arcep souligne que parmi les 4,7 millions de foyers en FTTH, 1,6 million se trouvent hors des zones très denses et 707 000 sont éligibles via des réseaux d'initiative publique.

08156180-photo-acc-s-internet-arcep-2q-2015.jpg
Source : Arcep.

Au total, à la fin du mois de juin, le régulateur des télécoms a comptabilisé 3,8 millions d'abonnés au très haut débit, soit 63 % de plus qu'en juin 2014. Parmi eux, 1,1 million profitent d'un accès en FTTH. L'accès au très haut débit se développe mais reste tout de même très faible au regard de l'ensemble des connexions.

L'Arcep recense toujours 22,4 millions d'accès Internet inférieurs à 30 Mb/s, soit 85 % du parc total. Un nombre qui serait presque divisé par deux si tous les Français éligibles au très haut débit s'abonnaient.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top