Orange pense sortir du tunnel en 2017 grâce au très haut débit

17 mars 2015 à 16h38
0
Dans un marché des télécoms qui a du mal à créer de la valeur, Orange misera ces cinq prochaines années sur le très haut débit fixe et mobile, et sera économe. Mais il n'espère pas de miracle.

Orange a levé le voile sur son nouveau plan stratégique à cinq ans, « Essentiels2020 ». Son but est de remettre l'opérateur sur les rails de la croissance grâce à cinq leviers : modernisation des réseaux, simplification de la relation client, accompagnement des entreprises dans leur transformation numérique, renforcement de la fierté d'appartenance au groupe et enfin, diversification dans les objets connectés et le paiement mobile.


0230000007957551-photo-orange-grand-palais.jpg
Orange a présenté sa nouvelle identité de marque au Grand Palais à Paris - Crédit : Orange.


Le contexte n'est pas forcément simple pour la société de Stéphane Richard. Depuis l'arrivée de Free Mobile en janvier 2012, son revenu mensuel moyen par abonné (Arpu) a fondu de 10 euros, pour se stabiliser à 22,8 euros à la fin 2014. Jusque-là, Orange compensait en partie ce manque à gagner grâce aux frais d'itinérance payés par Free, évalués à plus de 1 milliard d'euros sur trois ans. Mais en 2018, ce robinet de cash sera coupé.

C'est une obligation réglementaire imposée par le régulateur des télécoms : Free Mobile doit déployer son propre réseau. En parallèle, les revenus liés au téléphone traditionnel (RTC) vont décroître progressivement, à mesure que l'opérateur déploiera son réseau de fibre optique jusqu'à l'abonné (FTTH). Encore un manque.

Miser sur le très haut débit fixe et mobile

Au-delà des cinq axes stratégiques, Orange a identifié trois possibles gisements de croissance, dont le premier est le très haut débit. L'opérateur va multiplier par trois ses investissements dans la fibre d'ici à 2020 afin de passer de 3,6 millions de foyers raccordables fin 2014, à 12 millions en 2018 et 20 millions en 2022. Pour cela, l'opérateur investira 4,5 milliards d'euros d'ici à 2018 dans le FTTH. Avec un Arpu supérieur de 5 euros dans la fibre comparé à l'ADSL - et de 7 euros attendus dans trois ans -, Orange se montre optimiste.

L'autre volet réseau est la 4G que l'opérateur espère rendre disponible sur 95% du territoire en Europe, mais aussi dans tous les TGV et sur les dix premières autoroutes. Il dit aussi vouloir couvrir tout le métro parisien en 3G/4G. Orange espère enfin déployer la 4G dans « la majorité des pays » d'Afrique et du Moyen-Orient. Pour créer de la valeur, alors que les forfaits 4G ne sont pas plus chers que les 3G, Orange misera sur ses contenus, comme son service de vidéo payant OCS, plus confortable à utiliser avec un bon débit.

Et le paiement mobile en Afrique

L'Afrique constitue bien un relais de croissance pour le groupe français, qui espère y imposer sa solution de paiement mobile Orange Money. Celle-ci permet le transfert d'argent et le paiement et est utilisée par 13 millions de personnes sur le continent. Dans trois ans, Orange espère compter 30 millions d'utilisateurs. Il se renforcera avec l'outil d'envoi d'argent en magasin de la start-up Afrimarket, qu'il soutient financièrement.

À horizon 2018, Orange envisage de décupler le chiffre d'affaires issu de ses services financiers, pour qu'ils atteignent 400 millions d'euros. Le FAI ambitionne enfin de surfer sur la vague annoncée des objets connectés en se positionnant sur la distribution, la fourniture de services utilisant ses réseaux et la gestion des données récoltées. Cette activité devrait générer 600 millions d'euros de recettes dans trois ans selon le groupe.

Si tout va bien, Orange renouera avec la croissance en 2017 et dépassera son résultat 2014 en 2018. Mais la société n'atteindra pas cet objectif sans une poursuite de ses efforts en matière d'économies. Orange s'est fixé comme but d'économiser 3 milliards d'euros sur trois ans. Il n'exclut pas non plus de céder, si besoin, des entités (comme EE en Grande-Bretagne), ni, bien sûr de participer à la consolidation du marché français.


A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le Chromecast s'émancipe du smartphone, en s'ouvrant aux télécommandes
De nombreuses entreprises préfèrent conserver une version papier de leurs documents
Infos US de la news : Apple veut distribuer les grands networks TV américains en ligne
Windows Hello : Microsoft s'affranchit enfin des mots de passe et réinvente le Passport
Eizo CG248-4K : un moniteur 4K haute fidélité se calibrant automatiquement
Selon Bill Gates, Steve Jobs aurait été un mauvais patron pour Microsoft
Orange lancera une Livebox 4K sans Android TV en 2016
Lian Li DK-Q2 : évolution en vue pour le boîtier PC en forme de bureau
Microsoft veut effacer la marque
Nintendo se lance dans le jeu mobile et annonce une nouvelle console
Haut de page