Orange se désengage de l'opérateur EE et sort du Royaume-Uni

Thomas Pontiroli
16 décembre 2014 à 10h56
0
Orange et Deutsche Telecom ont un repreneur pour leur co-entreprise, EE : ce sera BT. L'opérateur fixe britannique met la main sur le numéro un local du mobile. Le français lui, change son fusil d'épaule.

C'est la fin de l'aventure britannique pour Orange. Le français annonce la cession de sa participation dans l'opérateur local EE - anciennement connu sous le nom d'Everything Everywhere -, qu'il co-détenait depuis 2010 avec son homologue allemand Deutsche Telekom. Le prix de cession a été fixé à 12,5 milliards de livres, soit 15,7 milliards d'euros - 2 milliards de plus qu'attendu -, réparti à parts égales entre les deux cédants.


0230000007815833-photo-ee.jpg


EE, numéro un britannique de la téléphonie mobile avec 33,8% de parts de marché, entrera dans le giron de British Telecom (BT), également leader, mais sur le fixe. Celui-ci était entré en négociations avec l'espagnol Telefonica afin de tenter de mettre la main sur sa filiale mobile britannique, O2 - troisième dans le secteur. Avec EE, BT revient dans le mobile par la grande porte, et pourra proposer des offres convergentes.

La coentreprise entre Orange et Deutsche Telekom était née il y a quatre ans de la fusion d'Orange UK et de T-Mobile UK. Le but à l'époque était de répartir les efforts en matière d'investissements sur la 4G, ce qui a été réalisé. Sur l'Internet fixe, c'est une autre histoire. D'après un expert du secteur interrogé par Les Echos, « ils (Orange) n'ont pas vraiment réussi à faire ce qu'ils voulaient avec Deutsche Telekom. Et la convergence du secteur les incitait à mettre le paquet dans le fixe. Ce dont ils n'étaient pas forcément capables ».

Du cash pour racheter et se désendetter



L'ex-France Télécom était arrivé sur le territoire britannique en 1994 avant de racheter Orange auprès de Vodafone, le 31 mai 2000, pour 50 milliards d'euros. Il avait commencé à en adopter le nom en 2007 afin de mieux s'exporter, pour l'adopter définitivement en 2013. Alors que le français avait payé le prix fort pour s'implanter en Grande-Bretagne, il réoriente aujourd'hui sa stratégie vers d'autres marchés en Europe.

En se retirant d'EE - même s'il conserve une petite participation de 4%, contre 12% pour Deutsche Telekom -, Orange empochera l'équivalent de 5,9 milliards d'euros, des fonds bienvenus pour mener à bien le rachat de l'opérateur espagnol Jazztel, qui devrait lui coûter 3,4 milliards d'euros. Les fruits de la cession permettront également à l'opérateur français de réduire son endettement, évalué actuellement à 31 milliards d'euros.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top