Aux Etats-Unis, la livraison par drones a du plomb dans l'aile

16 février 2015 à 11h22
0
Face au développement des drones, les Etats réfléchissent à de nouvelles règles régissant leur utilisation commerciale. Les Etats-Unis comptent approuver l'usage commercial de ces appareils mais en le limitant grandement.

Les entreprises américaines multiplient les initiatives visant à tester l'utilisation de drones pour livrer des biens. En passant par les airs, les professionnels réfléchissent aux moyens d'acheminer plus rapidement de petits objets à leurs clients. La réglementation reste stricte cependant.

0190000006881230-photo-amazon-bient-t-des-drones-pour-livrer-en-30-minutes-chrono.jpg


L'administration fédérale de l'aviation américaine réfléchit à de nouvelles règles (.pdf). Elle vient de présenter ses premiers travaux visant à autoriser, tout en l'encadrant, l'usage des drones pour des motifs commerciaux. Si le principe reste l'autorisation, les exceptions demeurent nombreuses.

La FAA demande que le pilote conserve en vue son appareil, elle n'autorise d'ailleurs pas le survol des foules. De quoi limiter le concept de livraison testé par Amazon ou Google. De même, aucun drone ne devra être en mesure de lâcher sa cargaison et les vols devront être programmés entre le coucher et le lever du soleil. Enfin, les appareils devront être identifiables par les autorités par le biais d'un numéro d'immatriculation.

Malgré tout, l'administration américaine pourrait rendre ces règles plus souples pour le cas des micros-drones. Ces petits appareils, parfois non-équipés de caméras, et très légers, pourraient être utilisables plus largement par le public. Toujours est-il que la FAA propose à présent de commenter ses propositions. Les règles pourraient entrer en vigueur d'ici 2017.

La France encadre strictement l'usage des drones

Les Etats-Unis ne sont pas les seuls à avoir pris à bras-le-corps le sujet des règles concernant l'utilisation des drones. En France, la réglementation est très stricte et les vols doivent être très encadrés. Toutefois, de nombreux volets vont être adoucis, permettant à ceux qui utilisent leurs appareils dans un cadre de loisirs, de profiter de leur engin.

De nouvelles règles devraient être applicables dès cette année avec par exemple, l'autorisation de réaliser des prises de vue lorsque cette fonction est « accessoire au vol et que les vues réalisées ne sont pas exploitées à titre commercial ». Si aujourd'hui, une forme de tolérance est admise hors des lieux publics fortement peuplés, la loi restera ferme.

Le pilote devra par exemple toujours conserver son appareil en vue, aucun vol ne sera permis dans les lieux de rassemblements de personnes ou près de certains endroits protégés (couloirs aériens, zones à risque...). Cette nouvelle réglementation devrait entrer en vigueur au cours de ce premier trimestre.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Parallels Desktop 10 pour Mac assure la prise en charge de Windows 10 TP
Pourquoi Apple ne commercialisera pas de voiture autonome
AudioQuest Ethernet Diamond : l'effet placebo en Hi-Fi à 1000 euros/mètre
Cisco est sur la bonne pente
LG présente sa G Watch Urbane, un G Watch R de luxe
Android One : Google songerait à rendre la data gratuite sur certaines apps
Les Web apps d'iWork deviennent accessibles aux utilisateurs de Windows
Intel Compute Stick : la clé HDMI Windows disponible, une version Linux moins chère dévoilée
Intel proposera un CPU Haswell-EX à 18 cœurs avant l'été
Windows Phone 8.1 GDR2 : Microsoft publie quelques informations sur la mise à jour
Haut de page