Smartphones : Samsung recule, Apple rattrapé par Huawei

01 juin 2018 à 15h36
0
Samsung et Apple sont toujours les plus gros vendeurs de smartphones dans le monde au deuxième trimestre, mais leur position de leader s'effrite, pendant que Huawei et Lenovo prennent du galon.

00F0000007534669-photo-galaxy-s5-iphone-5s.jpg
Samsung est devenu premier vendeur mondial de smartphones en mars 2012, poussé devant Apple par un taux de croissance annuel de 267%, pile trois fois plus que l'américain. Un peu plus de deux années après, le duo de tête montre des signes de faiblesse. Le premier a vu ses ventes reculer pour la première fois sur un an (-3,9%), au deuxième trimestre, selon l'institut IDC, quand le deuxième montre de sérieux signes d'essoufflement avec une croissance annuelle de seulement 12,4%.

En quelques mois, la part de marché de Samsung est passée de plus de 32% à environ 25%. La sortie du Galaxy S5, haut de gamme du fabricant, n'a pas suffi à rattraper le coup. C'était peine perdue, car les relais de croissance se trouvent désormais sur le bas et le moyen de gamme, principalement dans les pays émergents. Samsung dispose pourtant du plus large catalogue de produits, et adresse tous les segments de marché.

La tendance aurait pu être la même pour Apple, dont l'iPhone 5s sera bientôt remplacé, provoquant un traditionnel comportement attentiste. De plus, son positionnement prix ne joue pas en sa faveur vu la structure de la demande. En fait, l'américain a réussi à sauver ses ventes grâce à la demande dans les BRICS, notamment la Chine, où un accord de distribution a été signé fin 2013 avec l'opérateur China Mobile.


01E0000007534679-photo-smartphones-idc-2q2014.jpg

01C2000007534681-photo-smartphones-idc-2q2011.jpg
Comparaison des ventes de smartphones entre le deuxième trimestre 2011 et 2014 - IDC.


Huawei et Lenovo sur tous les fronts

Troisième acteur du secteur depuis fin 2012, Huawei tente de sortir du peloton, fort d'une croissance des ventes de 95% sur un an. Le chinois capte les parts de marché délaissées par les leaders et s'attribue désormais 6,9% des ventes mondiales. S'il maintenait ce rythme encore quelques mois, il finirait par dépasser Apple. Huawei est suivi d'assez près par Lenovo, en croissance de 39%, lequel pèse 5,4% des ventes.

Récent acquéreur des smartphones de Motorola, Lenovo pourrait bien gagner en dynamique à l'international dans les prochains mois. « Alors que la fin des mobiles classiques approche, ce sont les constructeurs chinois qui sont prêts pour mener les consommateurs des pays émergents aux smartphones », estime IDC. Leur autre force est qu'ils s'attaquent aussi aux marchés premium, avec des prix défiant toute concurrence.


Pour aller plus loin :

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Insolite : un casque de réalité virtuelle conçu en Lego
Asus annonce sa GeForce GTX 750 Ti OC Strix : chouette ?
Rachat de SFR :
Paris : fibre coupée sur le réseau Numericable Completel
Projet Ara : les smartphones modulables auront une version spéciale d'Android
NVIDIA met en ligne les pilotes GeForce 340.52 WHQL
Amazon contre Hachette : le commerçant exprime son point de vue
Logitech lance sa souris G402 Hyperion Fury : plus rapide que l'éclair ?
PagesJaunes et Mappy ne rapportent toujours pas assez d'argent
Twitter a été boosté par la Coupe du monde, et après ?
Haut de page