Huawei devient le 3e vendeur de smartphones, derrière Apple

Thomas Pontiroli
28 janvier 2013 à 16h32
0
Après l'arrivée de ZTE dans le top 5 des fabricants de smartphones en juillet 2012, c'est au tour de son compatriote, mais néanmoins rival, Huawei, de faire de même en décembre. Ce dernier accède directement à la troisième place du classement, entérinant l'émergence des acteurs chinois.

00C8000005677336-photo-huawei-ascend-p2.jpg
Huawei Ascend P2
On attendait ZTE, ce sera Huawei. Dans le top 5 des ventes de smartphones du quatrième trimestre, établi par IDC, Huawei a créé la surprise en accédant directement à la troisième place. Derrière Apple et Samsung, le fabricant chinois est entré dans le classement par la grande porte, poussé par un taux de croissance de 90%, dans un marché en hausse de 36%. Le chinois a écoulé 10,8 millions d'appareils, soit 5% des ventes.

Huawei était déjà présent dans le top 10, mais pour franchir ce nouveau palier, « le constructeur a notamment pu compter sur les marchés de masse, avec des smartphones simples et peu onéreux », explique l'institut. Mais il a aussi tiré parti du segment haut de gamme grâce à ses modèles Ascend. « La société a prouvé sa capacité à innover, en présentant l'an dernier le smartphone le plus fin du monde, l'Ascend P1 (6,68 mm) et cette année, l'Ascend Mate, le premier smartphone à posséder un écran de 6,1 pouces », souligne IDC.

Sony renoue avec une forte croissance et dépasse ZTE

L'autre surprise du classement provient de Sony. Absent du top 5 au troisième trimestre, le fabricant nippon rejoint la quatrième place avec 9,8 millions de smartphones livrés sur la période, propulsé par une croissance de 55,6% de ses ventes sur un an. C'est plus que ZTE, qui a ralenti ce trimestre, pour se classer cinquième. Pour IDC, cette performance est à mettre au crédit de la stratégie de Sony de vouloir étoffer sa ligne de produits premiums. Dont les rangs seront grossis bientôt avec l'arrivée des Xperia Z et ZL.

00DC000005625718-photo-sony-xperia-t.jpg
Sony Xperia T
Derrière Huawei et Sony, on retrouve ZTE, avec 9,5 millions de smartphones écoulés au dernier trimestre 2012, en croissance annuelle de 48,4%. La progression est conséquente, mais nettement ralentie au regard du troisième trimestre (89%) et du deuxième (300%). Pour autant, le fabricant chinois reste dans le top 5, duquel ont été éjectés des acteurs historiques tels que Nokia (lire Nokia termine l'année dans un climat de difficile transition) ou RIM. ZTE, pour se hisser, met en avant les mêmes atouts que son compatriote. Et compte surtout sur son marché intérieur.

« Le fait que Huawei et ZTE se trouvent dans le top 5 des vendeurs de smartphones marque un tournant significatif dans le marché mondial », estime Ramon Llamas, directeur de recherche chez IDC, en charge des mobiles. « Ces deux sociétés ont amélioré leurs volumes de vente en se focalisant sur le marché de masse mais, au dernier trimestre, elles ont aussi attaqué le segment premium et ont démontré leur savoir-faire, en proposant des design innovants et des applications offrant une expérience intéressante », ajoute-t-il.

Samsung et Apple battent leur record et restent loin devant

Mais si les taux de progression de ces acteurs sont importants, ils restent très loin des deux leaders de marché : Samsung et Apple. Certes, la croissance de ces derniers tend également à s'essouffler. Face à un marché de toujours plus équipé, il devient davantage difficile de maintenir de tels taux de croissance. Le sud-coréen a d'ailleurs mis en garde le marché lors de la publication de ses résultats annuels, prévenant qu'« au premier trimestre, la demande en smartphones dans les pays développés devrait ralentir ».

00DC000005681570-photo-smartphones-4q2012-pdm.jpg
Parts de marché en décembre 2012
Samsung a tout de même livré la bagatelle de 63,7 millions de smartphones sur la fin de l'année - un record -, soit 76% de mieux qu'à la même période en 2011. Sa part de marché s'est cependant réduite en un trimestre, glissant de 31 à 29%. Alors que dans le même temps, Apple est passé de 15 à près de 22%. L'américain a écoulé 47,8 millions d'iPhone sur la période, en hausse de 29,2% sur un an. Un volume de ventes record tiré principalement du doublement des expéditions vers le marché chinois. Fait intéressant, note IDC, le succès d'Apple est davantage provenu de ses anciens modèles, que de l'iPhone 5.

Au global, l'industrie des smartphones a crû de 36,4% au quatrième trimestre, avec près de 220 millions d'unités écoulées. Sur les douze mois de l'année étudiée, ce marché s'est affiché en croissance de 44% pour quelque 713 millions d'appareils livrés. En 2012, Samsung a vendu 216 millions de smartphones, Apple 136 millions, Nokia, loin derrière, 35 millions, HTC 32,5 millions, autant que RIM. Mais hormis le duo de tête, ces trois poursuivants se sont effondrés cette année. Une situation dont profitent à fond les challengers chinois, ZTE et Huawei, dont les nouvelles orientations pourraient leur permettre de rattraper du terrain sur Apple.


0230000005682214-photo-smartphones-idc-4q2012.jpg
Top 5 des vendeurs de smartphones en décembre 2012 - IDC.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
scroll top