Sharp : une perte de 4 milliards d'euros, plus forte qu'attendu

01 juin 2018 à 15h36
0
Le fabricant japonais Sharp, spécialisé dans les dalles LCD, devrait publier une perte nette équivalente à 4 milliards d'euros au terme de son exercice fiscal, suite à des baisse de commandes et une provision.

010E000005640194-photo-sharp.jpg
La perte nette de Sharp serait plus importante que prévu. Le fabricant japonais de dalles LCD publiera ses résultats annuels dans deux semaines, mais une source proche de la société a affirmé auprès de l'agence Reuters que le groupe aurait perdu l'équivalent de quelque 4 milliards d'euros, soit 500 milliards de yens, contre une précédente prévision à 450 milliards.

Sharp avait déjà enregistré une perte abyssale de 3 milliards d'euros l'année dernière, soit 376 milliards de yens, en raison de la mauvaise santé de ses téléviseurs et de ses dalles LCD. En manque de trésorerie et en pleine réorganisation, la société essaie d'actionner des financements auprès d'autres groupes industriels.

L'américain Qualcomm et le sud-coréen Samsung ont déjà annoncé leur soutien. Mais le premier, attendu pour apporter 120 millions de dollars au capital, a retardé le versement d'une partie de la somme promise suite à l'échec d'un plan de développement des technologies MEMS. Dans la foulée, le second annonçait son arrivée au capital du nippon à hauteur de 3%, soit 110 millions d'euros, pour également profiter de sa technologie.

Rassurer Samsung et Qualcomm

Afin de rassurer ces investisseurs, les banques Mizuho Financial Group et Mitsubishi qui avaient renfloué la société à hauteur de 2 milliards d'euros en 2012, ou encore Foxconn, qui a lui aussi repoussé son arrivée dans le capital, Sharp devait renouer avec un bénéfice au niveau opérationnel, ce qu'il a réussi à faire.

Au terme de son quatrième trimestre, la société aurait réalisé un profit opérationnel de 156 millions d'euros, soit 20 milliards de yens, contre 13,8 milliards attendus. Comme au précédent trimestre, Sharp parvient à dépasser les attentes. Mais pour ce qui est du résultat net, il reste affecté par la baisse des commandes d'Apple, l'un des principaux clients du groupe nippon sur les dalles LCD, destinées aux iPhone et iPad.

En outre, la société pourrait devoir s'acquitter d'une amende en Europe - qui atteindrait alors 10% de son chiffre d'affaires annuel - en raison d'une affaire d'entente sur les prix avec Samsung, Hitachi, HannStar, Epson, Innolux, Chunghwa et AU Optronics. Le groupe aurait déjà passé une provision en ce sens.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le marché des tablettes explose, la concurrence s'intensifie
E-sports : un logiciel anti-triche cachait un malware pour miner des bitcoins
E-commerce : PayPal lance son mécanisme d'authentification
Réseau social d'entreprise : Tibbr s’ouvre à la majorité des plate-formes mobiles
Kodak pense bientôt sortir du contrôle du tribunal des faillites
Big Data : MapR et Cloudera peaufinent leurs moteurs pour Hadoop
Combimouse : le curieux mélange entre une souris et un clavier sans fil
Apple vs Samsung : un nouveau procès en novembre aux USA
Capgemini prévoit un dégel du marché en Europe cette année
Facebook monétise toujours plus son audience mobile
Haut de page