Canon EOS 7D II : la nouvelle référence des reflex APS-C ?

Par
Le 18 septembre 2014
 0
Cinq ans ! C'est le temps qu'il aura fallu à Canon pour renouveler l'EOS 7D, l'emblématique reflex à capteur APS-C.

Alors qu'on pouvait s'attendre à ce que Canon délaisse le segment du reflex APS-C haut de gamme ? cerné par des hybrides de plus en plus convaincants d'une part et des reflex plein format de plus en plus accessibles d'autre part, au profit de ces derniers ? il lance finalement une nouvelle génération.

Le Canon EOS 7D Mark II est le digne héritier du 7D et devient d'entrée le reflex APS-C le plus convaincant du marché, et probablement une nouvelle référence pour les photographes de sport et animaliers, ainsi que pour les vidéastes.

0190000007628001-photo-canon-eos-7d-mark-ii.jpg

Un autofocus à 65 collimateurs croisés


En matière de photographie de sport pour commencer, le 7D Mark II promet une grande réactivité. Son capteur CMOS se contente pour ce faire d'une définition raisonnable de 20,2 millions de pixels, ce qui, associé à une paire de nouvelles puces DIGIC 6, permet d'atteindre 10 images/seconde en rafale, un record pour un reflex APS-C. La sensibilité maximale est de 16 000 ISO en standard, et de 51 200 ISO en étendu.

Le module autofocus culmine à 65 collimateurs, tous croisés, et assure la mise au point en basse lumière jusqu'à -3 IL (l'équivalent d'un clair de lune selon Canon). Le collimateur central est même doublement croisé, ce qui assure une mise au point précise avec un objectif f/2,8. Les fonctions AF EOS iTR et AF Servo-Ai III, héritées du vaisseau amiral 1D X, promettent quant à elles un suivi précis du sujet en rafale ou en prise de vue rapide.

La cellule de mesure de l'exposition totalise pour sa part 150 000 pixels RVB + IR, sensible comme son nom l'indique à l'infrarouge, ainsi qu'au scintillement de sources lumineuses fluorescentes ou à LED. On suppose qu'en cas de scintillement l'appareil impose une vitesse d'obturation suffisante pour dépasser l'instant pendant lequel la source clignote et donc s'éteint brièvement.

0140000007628007-photo-canon-eos-7d-mark-ii.jpg

Autofocus à corrélation de phase permanent en vidéo


Sur le plan de la vidéo, le Mk II bénéficie principalement du procédé CMOS AF Double Pixel, inauguré sur l'EOS 70D du segment immédiatement inférieur.

Le capteur dispose pour rappel de deux photodiodes par photosite (parfois abusivement appelé pixel), ce qui lui permet de faire de la mise au point à détection de phase sur toute la surface du capteur, et pas seulement sur quelques photosites comme c'est le cas avec les autres autofocus hybrides.

En plus d'assurer un bon suivi de la mise au point en vidéo, le nouveau 7D offre en plus des réglages de la sensibilité du suivi et de la vitesse de la mise au point.

Il filme par ailleurs en Full HD en 24p à 60p, en H.264 4:2:0 sur carte mémoire SD et/ou CompactFlash, ou sur un enregistreur externe via la sortie HDMI 4:2:2 non compressée. L'appareil intègre un micro, dispose de commandes silencieuses, d'une entrée pour micro externe et d'une sortie casque.

Un grand viseur et un GPS, mais ni écran orientable ni Wi-Fi


Sur le plan ergonomique enfin, l'EOS 7D Mark II bénéficie d'un boîtier renforcé à « construction tout temps ». On retrouve un grand viseur offrant une couverture de 100% et un grossissement record de 1x.

Malheureusement l'écran LCD de 3 pouces, qui affiche 720 x 480 pixels soit 1,04 million de points, est toujours ni tactile, ni orientable, comme l'est pourtant celui de l'EOS 70D du segment inférieur. Enfin bien que l'appareil offre un GPS performant et un compas électronique, il est dépourvu de Wi-Fi, ce qui de nos jours est vraiment mesquin.

00f0000007628003-photo-canon-eos-7d-mark-ii.jpg
00f0000007628005-photo-canon-eos-7d-mark-ii.jpg

Le Canon EOS 7D Mark II sera mis en vente au mois de novembre en France, au prix public de 1800 euros nu.

Appareil photo Canon : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top