Canon EOS 7D : nouveau reflex expert, réponse à Nikon

le mardi 01 septembre 2009
Canon a aujourd'hui annoncé un nouveau reflex expert, l'EOS 7D. Avec ce boitier, l'éternel rival de Nikon inaugure une fois encore un nouveau segment, à mi-chemin entre l'EOS 50D et l'EOS 5D Mark II. Si les deux concurrents ont traditionnellement proposé deux gammes plutôt complémentaires, le 7D est cette fois la réponse directe au récent D300s.

0140000002386502-photo-canon-eos-7d-et-ef-s-15-85mm.jpg
140×111×74 mm pour 820 g

Alors qu'il avait eu, une fois n'est malheureusement pas coutume, l'intelligence de réduire la définition du capteur de son dernier compact expert, Canon a succombé à l'appel du mégapixel en battant un nouveau record de densité pour un reflex. L'EOS 7D abrite effectivement un capteur CMOS au format APS-C de 18 millions de pixels. Le fabricant promet malgré tout une excellente tenue en haute sensibilité, qui grimpe nativement à 6400 ISO et s'étend même jusqu'à 12800 ISO. Pour les très nombreux photographes qui n'ont que faire de fichiers de 20 Mo et se contentent de tirages en 30×20 cm à 300 dpi, le fabricant propose d'enregistrer des fichiers RAW d'une définition raisonnable de 10 millions de pixels.

Épaulé par deux puces de traitement Digic 4, l'appareil photo avale 8 images par seconde. Pour être digne de cette cadence infernale, l'autofocus AI Servo 2 de nouvelle génération rattrape quelque peu son retard sur celui réputé de Nikon. On retrouve donc 19 collimateurs en croix et l'apparition d'un mode ponctuel pour une mise au point plus précise. Un nouveau système de mesure de l'exposition baptisé iFCL et combinant les informations de distance (focus), de couleur et de luminance sur 63 zones fait également son apparition.

Jusqu'alors à la traine dans ce domaine, Canon devance désormais la concurrence avec l'impressionnant viseur de l'EOS 7D qui offre en plus d'une couverture de 100%, déjà proposée par le D300s, un grossissement de 1× pour un viseur de grande taille et d'autant plus confortable. Il bénéficie enfin, à l'instar de boitiers concurrents depuis des années, de la surimpression LCD pour l'affichage d'informations au beau milieu du cadre. L'inévitable enregistrement de vidéos, en Full HD aux cadences de 24, 25 ou 30 images par seconde, ou en 720p à 50 ou 60 images par seconde, se fait au travers de l'écran de 3 pouces affichant 920 000 points (soit une définition VGA), la mise au point restant manuelle.

00f0000002386504-photo-canon-eos-7d-de-face.jpg
00f0000002386506-photo-canon-eos-7d-de-dos.jpg

Voici un rappel de ses principales caractéristiques :
  • Capteur CMOS APS-C de 18 millions de pixels
  • Photos de 5184×3456 à 8 images par seconde
  • Vidéos 1080p à 24, 25 ou 30 images par seconde ou 720p et VGA à 50 ou 60 ips
  • Capteur de mise au point autofocus à 19 points en croix
  • Double processeur de traitement DIGIC 4
  • Sensibilité de 100 à 6400 ISO (extensible à 12800 ISO)
  • Viseur 1× couvrant 100%
  • Écran LCD VGA à 920 000 points de 3 pouces
  • Stockage sur carte mémoire Compact Flash
000000a002386508-photo-canon-ef-s-15-85mm-f3-5-5-6-is-usm.jpg
000000a002386510-photo-canon-ef-s-18-135mm-f3-5-5-6-is.jpg

Canon accompagne également ce nouveau boitier de nouvelles optiques, dont deux zooms abordables. L'EF-S 15-85 mm f/3,5-5,6 IS USM équivalent à un 24-136 mm offre une focale grand angle confortable pour la catégorie, la stabilisation optique et l'inévitable mise au point ultrasonique. L'EF-S 18-135 mm conserve les mêmes caractéristiques que le premier, à l'exception d'une plage focale équivalente à un 29-216 mm moins grand angle mais plus polyvalente.

Le Canon EOS 7D sera lancé au mois d'octobre. Il sera vendu nu au prix public conseillé de 1 800 euros, aligné sur le Nikon D300s. Des kits avec le 15-85 mm ou le 18-135 mm seront respectivement proposés aux prix de 2 500 et 2 200 euros. Ces deux zooms seront disponibles au même moment pour 950 et 600 euros.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top