Test du Legion 5 Pro : la machine démentielle qui prouve que Lenovo a tout compris

Il fait partie de la flopée de PC portables gaming annoncés à l’occasion du CES 2021 et il nous avait tapé dans l’œil en janvier. Trois mois après avoir été dûment présenté dans nos colonnes, le flamboyant Lenovo Legion 5 Pro a traîné ses caloducs jusque sur nos bureaux. L’occasion de découvrir l’un des meilleurs PC portables pour joueurs de cette première moitié d’année 2021. Voici pourquoi nous sommes tombés sous le charme…

Lenovo Legion 5 Pro
  • Châssis de haute volée
  • Le système de dissipation, vraiment efficace
  • Performances généreuses, même en QHD+
  • Un grand écran 16:10 lumineux et convaincant
  • Clavier valable, mais perfectible
  • Pas de lecteur de cartes SD
  • Webcam vraiment mauvaise
  • Autonomie limitée

Le Legion 5 Pro nous avait été dévoilé à l’occasion d’un briefing organisé en ligne (COVID style) par Lenovo en amont du CES 2021. L’appareil semblait alors cocher toutes les cases du PC portable gaming parfait. Outre le passage sur un processeur AMD Ryzen 5000 H et l’apparition d’une carte graphique NVIDIA de nouvelle génération (Ampère), l’appareil pouvait compter sur un châssis en partie remanié pour accueillir une nouveauté de taille (littéralement) : un écran de 16 pouces au format 16:10.

Si ce ratio se répand comme une traînée de poudre sur le secteur des ultraportables , il peine encore à s’imposer à grande échelle sur le marché du PC portable pour joueurs. Nous voyons le Lenovo Legion 5 Pro, comme l’appareil qui pourrait changer la donne en prouvant qu’adopter le ratio 16:10 sur ce secteur est une excellente idée.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, voici la fiche technique du modèle que Lenovo nous a fait parvenir en prêt :

Fiche technique Lenovo Legion 5 Pro

Résumé

Taille de l'écran
16in
Taux de rafraîchissement
165Hz
Processeur
AMD Ryzen 7 5800H
Carte graphique
NVIDIA GeForce RTX 3070
Taille de la mémoire
16b

OS

Système d'exploitation
Windows 10

Processeur

Processeur
AMD Ryzen 7 5800H
Type de processeur
8 coeurs / 16 threads
Fréquence du processeur
4.4GHz
Finesse de gravure
7nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16GB
Type de mémoire
DDR4
Fréquence(s) Mémoire
3,200MHz
Nombre de barrettes
2

Graphismes

Carte graphique
Nvidia GeForce RTX 3070
Max-Q
Oui
Mémoire vidéo
8GB
VR Ready (réalité virtuelle)
Oui
Type mémoire vidéo
GDDR6

Écran

Taille de l'écran
16in
Taux de rafraîchissement
165Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
QHD+
Format de l'écran
16/10
Dalle mate / antireflet
Oui
NVIDIA G-SYNC
Oui
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
512 Go
Disque secondaire
1 slot M.2 NVMe
Lecteur optique
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Ethernet - RJ45 Femelle, Jack 3,5mm Femelle Stéréo, HDMI 2.1, USB 3.1, USB 3.1 Type C

Réseau sans-fil

Version Wi-Fi
6
Version Bluetooth
5

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - RGB
Pavé numérique
Oui
Lecteur d'empreinte digitale
Non

Caractéristiques physiques

Épaisseur
2.6cm
Largeur
35.6cm
Profondeur
26.4cm
Poids
2.54kg

Disponible en deux coloris (Storm Grey et Stingray White), notre version du Lenovo Legion 5 Pro est affichée aux environs de 2 000 euros chez certains revendeurs français. La pénurie de puces que l’industrie traverse a tendance à donner des ailes à certaines enseignes, avec des tarifs qui peuvent monter à près de 2 400 euros pour une version légèrement mieux équipée (1 To de SSD au lieu de 512 Go sur notre modèle de prêt) du Legion 5 Pro. Nous reviendrons plus bas sur le positionnement tarifaire de l’appareil.

Design : l’un des meilleurs châssis du moment

Le Lenovo Legion 5 Pro reprend globalement des lignes classiques que l’on retrouvait déjà sur les anciens modèles de la gamme Legion. L’appareil est élégant et sobre, même si son clavier RGB et la présence d’excroissances à l’arrière du châssis (pour la dissipation) trahissent assez vite sa nature gaming.

Côté dimensions, on reste sur une machine plutôt compacte avec 35,6 x 26,42 x 2,6 cm pour un poids de 2,54 kg. Des mensurations relativement ramassées pour un ordinateur qui, rappelons-le, embarque un écran de 16 pouces… Imposant de par son ratio qui plus est. Avec 35,79 x 23,97 x 2,29 cm pour 2,49 kg, le Omen 15 de HP et son format 15,6 pouces est à peine plus compact. Lenovo est donc parvenu à intégrer avec un chausse-pied des composants haut de gamme et une dalle XXL dans un châssis de taille moyenne.

Certes, le constructeur chinois n’est pas le seul à le faire, mais il réussit aussi à nous proposer une qualité d’assemblage remarquable. Le Legion 5 Pro est construit pour durer : les pièces de plastiques sont rares sur le châssis, qui revêt comme une cuirasse son épaisse robe d’aluminium brossé. Ici rien ne craque, ne bouge, ne vrille ou ne plie. L’impression de solidité est omniprésente et ce n’est pas le cas partout chez la concurrence.

Lenovo Legion 5 Pro-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Lenovo frappe aussi un grand coup sur la connectique en nous gratifiant d’une très belle sélection d’entrées et de sorties : deux ports USB 3.2 Gen 2 Type-C (prenant en charge l’affichage en DisplayPort 1.4), quatre ports USB-A 3.2 Gen 1, une sortie HDMI 2.1, une sortie Jack 3,5 mm micro / casque, un port Ethernet RJ45.

La présence de larges grilles de ventilation sur les flancs du Legion 5 Pro laissant peu de place pour les ports, Lenovo intègre l’essentiel de cette connectique à l’arrière du châssis. Seul un port USB-A est accessible sur la tranche droite de l’appareil, tandis que le côté gauche accueille un port USB-C et la sortie casque. L’essentiel reste donc à porter de main. On pourra par contre regretter l’absence d’un lecteur de cartes SD qui aurait judicieusement complété cette panoplie.

Lenovo fait aussi l’impasse sur l’identification biométrique : pas de lecteur d’empreintes sur le Legion 5 Pro, ni de reconnaissance faciale via Windows Hello. C’est vraiment dommage, mais ces options sont malheureusement encore trop peu fréquentes sur les PC portables gaming. La webcam perchée au-dessus de l’écran est pour sa part médiocre. Avec une définition 720p nous ne nous attendions pas à grand-chose, mais nous avons quand même été déçus. Le piqué est aux fraises et les couleurs sont ternes au possible. Même dans de bonnes conditions de luminosité ambiante, vous aurez la mine des mauvais jours. Cette caméra, comme tant d’autres sur laptop, servira tout juste en dépannage pour des appels visio rapides et surtout occasionnels.

Lenovo Legion 5 Pro-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Le logo s'illumine sur le capot lorsque l'appareil est branché // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-25 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Malgré son grand écran 16 pouces, le Legion 5 Pro fait presque la taille d'un Omen 15 // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En général, Lenovo nous délivre d’excellents claviers sur ses ordinateurs portables. Sur le modèle qui nous intéresse aujourd’hui l’expérience de frappe est bonne sans être inoubliable.

En traitement de texte et pour une utilisation quotidienne, tout va très bien. La frappe est précise et relativement silencieuse, et c’est une bonne chose pour travailler. On note aussi la présence d’un pavé numérique, qui n’est plus forcément systématique sur les appareils de 15 pouces et plus. En jeu, ce clavier nous a par contre semblé un peu moins bon. La course des touches est un chouia trop courte selon nous et le retour est assez ferme. Cela peut surprendre. Rien de rédhibitoire, mais il faudra clairement un temps pour s’habituer à ce clavier et jouer correctement aux titres les plus nerveux. On reste donc un cran en dessous l’expérience proposée par certains modèles de la concurrence, notamment chez Acer et ASUS.

Le trackpad est par contre une bonne surprise. Bien placé et de dimensions généreuses, il est cliquable sur toute sa surface et se révèle vraiment précis. C’est rare sur ce type de machines.

Lenovo Legion 5 Pro-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Il est possible d'éteindre cette webcam à l'aide d'un bouton physique // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-30 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Prenons quelques lignes pour évoquer l’offre logicielle proposée par Lenovo. Comme beaucoup de ses concurrents, le fabricant a le mauvais goût de préinstaller l’antivirus McAfee qui nous abreuve à chaque démarrage d’alertes pop-up aux velléités commerciales d’un autre âge. On apprécie très modérément la présence de ce type de logiciels, mais il est fort heureusement possible de désinstaller tout ça en quelques clics.

Pour le reste Lenovo nous équipe de son outil Lenovo Vantage. Relativement basique, il nous permet quand même de gérer les différents modes de performances et d’accéder à quelques options complémentaires (dont les paramètres du rétroéclairage RGB pour le clavier). La présence de l’utilitaire X-Rite Color Assistant nous permet enfin d’accéder à quelques profils d’affichage. Rien de transcendant ici, mais nous y reviendrons plus bas.

Le Legion 5 Pro sur un système de dissipation baptisé Coldfront 3.0. Nous avons voulu voir à quoi il ressemble en démontant la plaque inférieure du châssis pour accéder aux composants. La chose se fait assez facilement après avoir retiré une dizaine de vis Philips à l’aide d’un tournevis de précision (attention, un label de garantie vous bloquera le passage).

Lenovo Legion 5 Pro-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Une fois les vis retirées et la plaque déclipsée nous accédons aux viscères métalliques de l’engin. L’occasion de repérer le modem Wi-Fi, le SSD M.2 (que l’on pourra changer au besoin après avoir retiré un cache en aluminium) et les deux barrettes de DDR4 (dissimulée elles aussi sous un couvercle noir) au format SO-DIMM. Lenovo a enfin le bon goût de laisser un slot M.2 vacant pour permettre d’ajouter un SSD en plus. Dommage qu’il faille préalablement flinguer sa garantie pour pouvoir le faire…

Écran : une dalle XXL convaincante

L’écran est l’un des gros points forts du Legion 5 Pro. Dès la première ouverture de capot, cette grande dalle QHD+, 16 pouces, 16:10 et 165 Hz se laisse contempler et semble bien équilibrée. Équipés de notre fidèle sonde et du logiciel de mesure Calman, nous allons voir si cette première impression se vérifie.

Sur la fiche technique de son produit, Lenovo promet une luminance maximale de 500 nits, notre sonde a de son côté mesuré une luminosité de 423,8 cd/m² pour cet écran IPS signé CSO. Le pic de luminance, auquel vous ne serez que rarement confronté, monte cette fois à 514,6 nits. Nous sommes donc bien au niveau de ce que Lenovo annonce : l’écran est vraiment lumineux, plus que chez la concurrence immédiate d’ASUS ou HP. Le contraste s’établit pour sa part à un ratio de 1269 : 1. Nous sommes cette fois plutôt dans la moyenne basse, mais cela reste honnête. Pour vous donner une idée, le TUF Gaming A15 se limitait à 1151 : 1, tandis que le HP Omen 15 EK1 montait à 1618: 1.

Lenovo Legion 5 Pro-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Les bordures de l'écran sont fines grâce au format 16:10 // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La dalle de notre Legion 5 Pro ne déçoit pas non plus sur la colorimétrie. En dépit d’un bilan légèrement perfectible, nous mesurons un DeltaE de 3,1 (idéalement cette valeur devrait être inférieure à 3 pour obtenir un écart entre les couleurs le moins perceptible possible) et une température des couleurs qui monte à 6 676 kelvins. Nous sommes donc sur un écran un tantinet trop froid, mais cette valeur reste viable. Notons que nos mesures ont été réalisées depuis le profil d’affichage par défaut de l’appareil. Lenovo en propose d’autres au travers du logiciel X-Rite évoqué plus haut, mais pas toujours pour le meilleur d’après nos observations.

Côté couverture colorimétrique, la dalle choisie par Lenovo affiche les couleurs spectre sRGB à hauteur de 98,4 %, d’après nos mesures, contre 75,9 % et 76,5 % respectivement pour les espaces de couleurs DCI-P3 et Adobe RGB. Des valeurs tout à fait classiques sur un appareil dédié en premier lieu au gaming et non à un usage créatif.

Lenovo Legion 5 Pro-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Globalement, on profite bien d’une qualité d’affichage équilibrée et valable sur le Legion 5 Pro, mais les principaux atouts de cet écran sont sa taille et son ratio 16:10, encore assez rare sur les PC portables gaming. Ce gabarit est très agréable en utilisation quotidienne et se cumule ici à une définition QHD+ (2 560 par 1 600 pixels). De quoi nous offrir une belle finesse d’affichage, mais attention : plus de pixels en définition native requièrent une puissance de calcul importante pour jouer aux derniers jeux dans de bonnes conditions. Heureusement, le Legion 5 Pro a ce qu’il faut sous le capot pour faire honneur à son écran.

CPU : AMD, notre gars sûr…

Notre machine de test était équipée d’un processeur AMD Ryzen 7 5800H de dernière génération. Introduite peu après le CES 2021, cette puce est toute récente. Elle s’équipe de 8 cœurs et 16 threads pour des fréquences allant de 3,2 à 4,4 GHz et un TDP de 45 W sur notre Legion 5 Pro. Ce processeur était déjà passé entre nos mains lorsque nous avions testé l’ASUS TUF Gaming A15 2021, qui en est aussi équipé… Et il nous avait convaincu à la fois par sa maîtrise énergétique et le niveau de performances déployé.

Cela dit, tous les laptops ne sont pas faits pareil et un même processeur peut ne pas proposer la même prestation d’une machine à l’autre. Le facteur déterminant vient en effet des capacités du système de dissipation. Si une puce est bien refroidie, elle fait du meilleur boulot. En la matière, sur le Legion 5 Pro, c’est carton plein.

Lenovo Legion 5 Pro-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En stress test sous AIDA 64, qui permet de solliciter à 100 % et de façon constante l’ensemble des huit cœurs du Ryzen 7, l’appareil se montrait exemplaire. En mode performances, la dissipation est restée discrète, tandis que les fréquences étaient maintenues à plus de 4 GHz (entre 4,02 et 4,04 GHz sur toute la durée du test), sans décrochage sous ce palier. Aucun problème de thermal throttling n’était d’ailleurs à déplorer. Rien de surprenant : les températures restaient situées entre 85 et 88 degrés maximum tout au long de la charge CPU à 100%, tandis qu’au toucher, le châssis était à peine tiède au niveau du clavier et de la charnière.

Pour ce qui est des performances, nous avons lancé notre habituel test sous CineBench R23, où le Ryzen 7 5800H logé dans la carlingue de notre Legion 5 Pro a réussi à obtenir 1 409 points en single core et 12 860 points en multicore. À titre de comparaison, le même processeur cumulait 1 430 points en single core et 12 724 points en multi core sur le TUF Gaming A15 2021 d’ASUS . Le Core i7-10870H, alternative toujours proposée par Intel en 8 cœurs / 16 threads (en attendant les puces Tiger Lake H de 45 W), glanait pour sa part tout juste 1 205 points en single core et 9 872 points en multi core sur le du MSI GP76 Leopard, testé sur Clubic plus tôt cette année .

Lenovo Legion 5 Pro-31 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-29 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-28 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La puissance de calcul CPU développée ici est donc très avantageuse. Suffisamment pour permettre au Legion 5 Pro de se montrer agile pour des activités lourdes, comme du montage vidéo avancé par exemple. En jeu, la puce d’AMD accompagne à merveille sa partenaire la RTX 3070 , comme nous allons le voir.

Un point sur les performances du SSD Western Digital choisi par Lenovo. Sous CrystalDiskMark nous enregistrons 3 425,43 Mo/s en lecture contre 2 713,53 Mo/s en écriture. Un score dans la moyenne haute de ce que nous avons constaté ces derniers mois sur des machines du même type.

GPU : une RTX 3070 mobile qui donne (presque) son maximum

Couplée au puissant Ryzen 7 5800H, nous retrouvons ici une RTX 3070 dont le TGP monte à 140 watts, soit le maximum permis par NVIDIA sur cette référence. C’est en passant sur un format 16 pouces que Lenovo a pu augmenter facilement le TGP sans prendre le risque de la surchauffe. Le TUF Gaming A15 2021, qui reste sur un format 15,6 pouces (un peu moins épais) se limitait à 95 W, tandis que le HP Omen 15 (15,6 pouces lui aussi) montait à 100 W. En format 17,3 pouces, le MSI GP76 Leopard profitait lui aussi d’une RTX 3070 en 140 W… pour des performances substantielles.

Sur 3DMark Time Spy Extreme, le Legion 5 Pro ne fait pas de quartier face aux RTX 3070 en 100 W et moins. Nous totalisons ici 5 351 points en score graphique, contre 3 888 points sur le TUF et 4 336 points pour le Omen 15. Plus grand, plus épais… Et donc équipé d’un système de dissipation plus conséquent, le GP76 Leopard conserve à TGP égal une légère avance avec 5 667 points sur le même benchmark. Maintenant que les scores sont annoncés, passons à la pratique.

Lenovo Legion 5 Pro-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En jeu, les performances sont en rendez-vous sous Cyberpunk 2077 et The Medium , deux titres très gourmands et globalement assez mal optimisés, mais qui gèrent à la fois le ray tracing et le DLSS. Parfait pour voir comment notre configuration réagit, d’autant qu’il lui faudra poser ses tripes sur le bureau pour animer les deux softs en QHD+ (2 560 par 1 600 pixels, définition native de notre écran 16:10) et non en simple Full HD.

Commençons par The Medium, son ambiance délabrée, ses jolis reflets et ses animations robotiques. En QHD+, avec tous les réglages poussés au maximum, le ray tracing en ultra et le DLSS actif, le framerate oscillait ici entre 35 et 45 FPS en fonction des environnements parcourus. Malgré notre configuration très solide, quelques pertes de fluidité étaient à déplorer ponctuellement, mais le problème vient clairement de l’optimisation du titre. Cyberpunk 2077 était pour sa part animé de manière beaucoup plus stable en dépit d’un nombre d’images à la seconde pas nécessairement beaucoup plus élevé.

En ultra (avec tous les réglages poussés à bloc, exception faite du niveau de détail « Psycho » proposé dans certains cas… et que nous avons sciemment évité), avec le champ de vision fixé à 100, le ray tracing en ultra et le DLSS en auto, les échauffourées dans Night City se faisaient entre 35 et 50 FPS.

Lenovo Legion 5 Pro-27 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-26 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Le constat est donc très positif, d’autant qu’en jeu le bruit de ventilation restait supportable. Les autres AAA du moment, mieux optimisés et souvent bien moins gourmands, seront pour leur part animés à 60 FPS et plus sur l’appareil de Lenovo, tandis que les titres compétitifs permettront d’exploiter comme il se doit l’écran 165 Hz qui nous est proposé. Notons d’ailleurs que ce dernier profite d’un temps de réponse fixé à 3 ms, ce qui est honnête sur PC portable, où la réactivité des dalles n’est pas toujours en grande forme.

Autonomie : le minimum syndical ?

Le Lenovo Legion 5 Pro embarque une assez grosse batterie de 80 Wh. C’est plus que les 65 Wh du MSI GP76 Leopard, ou les 70 Wh du dernier Omen 15. Le TUF Gaming d’ASUS monte pour sa part à 90 Wh.

Comme ses concurrents, l’appareil de Lenovo devrait en théorie être capable de tenir entre 4 et 6 heures sur une seule charge malgré ses composants très puissants, au moins dans le cadre d’une utilisation bureautique ou en multimédia léger. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Loin d’être un champion en matière d’endurance, le Legion 5 Pro arrive en bon dernier des produits du même type testés par nos soins depuis le début de l’année. En lecture vidéo sur Netflix (via Edge), avec la luminosité de l’écran à 100 %, le rétroéclairage RGB du clavier coupé, un casque audio branché et le profil d’alimentation adaptatif proposé sur l’utilitaire Lenovo Vantage, nous avons vu le pourcentage de batterie fondre comme neige au soleil pour passer de 93 % à l’extinction des feux en seulement 2 heures 15.

Lenovo Legion 5 Pro-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans les mêmes conditions avec une batterie pleinement chargée, atteindre le cap des 2 heures 30 est surement possible, mais nous sommes quoi qu’il en soit face à une autonomie rachitique. En utilisation plus polyvalente mêlant bureautique et surf sur le Net, avec le rétroéclairage du clavier actif mais la luminosité de l’écran à 50 % seulement, le seuil des 3 heures est atteint, mais de justesse. En d’autres termes, le Legion 5 Pro ne quittera jamais bien longtemps son chargeur.

Et puisqu’on parle du chargeur, parlons de la recharge. Elle se fait assez vite grâce aux 300 W du bloc d’alimentation (plat, mais relativement lourd et encombrant), mais aussi à l’aide d’un système de recharge rapide proposé par Lenovo depuis le logiciel Vantage. Ce dernier permet de regagner 50 % de la charge en un peu moins de 30 minutes, tandis qu’il faut moins d’une heure et demie pour faire le plein d’énergie au grand complet. Bien sûr, il est possible de désactiver la recharge rapide si vous préférez préserver la santé de votre batterie et de ses composants chimiques. La recharge sera par contre nettement plus lente.

Son : n’attendez rien des haut-parleurs, comme d’habitude

La partie audio du PC est comme souvent déséquilibrée. À l’image de la webcam, les haut-parleurs sont aussi les parents pauvres de l’expérience sur laptop. Sans déroger à la règle, Lenovo nous délivre deux petits speakers de 2 W signés Harman. Cette paire ne fait pas vraiment d’étincelles, avec un son creux, qui manque sérieusement de rondeur et de précision. Les aigus sont patauds, les basses oubliées et les médiums surreprésentés, comme souvent. En clair, n’en attendez rien.

Brancher un casque permet heureusement de corriger tout cela. On profite alors d’une bonne sortie, puissante et détaillée. On saluera aussi le volume maximal qui est bien géré : il ne flingue pas les tympans et n’engendre pas de saturation.

Lenovo Legion 5 Pro-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Legion 5 Pro-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Prix : un placement tarifaire très honnête

Proposée officiellement à moins de 2 000 euros sur le Net, notre version du Legion 5 Pro nous paraît vraiment bien placée par rapport à la concurrence. Elle arrive en alternative directe au dernier TUF Gaming A15 dont nous avons beaucoup parlé et qui profite d’une configuration assez semblable. Pour sa part le Legion 5 Pro peut compter sur un écran plus grand doté d’une meilleure définition, tandis que le TUF est un peu plus compact et conserve un sérieux avantage en termes d’autonomie.

Notons que le Legion 5 Pro fait régulièrement l’objet de ventes flash où son prix est sérieusement bradé. En version Ryzen 7 / RTX 3070, l’appareil apparaît ainsi parfois aux environs de 1 500 euros… Ce qui en fait un modèle de choix à un prix vraiment attractif.

Lenovo Legion 5 Pro-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Lenovo Legion 5 Pro, l’avis de Clubic :

Son autonomie est aux fraises, mais en dehors de ce défaut assez peu rédhibitoire sur un laptop gaming (destiné à être branché le plus souvent), le Lenovo Legion 5 Pro affiche une ribambelle de qualités. Son châssis est l’un des meilleurs que nous ayons vu ces derniers mois, son système de dissipation est exemplaire, et ses performances sont généreuses. Pour couronner le tout, l’engin se pare d’un très bel écran QHD+ au format 16:10 qui surclasse clairement ce que propose la concurrence, tant en termes d’expérience strictement visuelle qu’en confort d’utilisation au quotidien.

Le tarif relativement attractif du Legion 5 Pro, permis en partie par l’adoption de processeurs AMD, est aussi à souligner. Lenovo a tout compris avec cet appareil et nous en donne clairement pour notre argent. Si vous avez le budget (et que vous le trouvez en stock), n’hésitez plus.

Lenovo Legion 5 Pro

9

Avec son Legion 5 Pro, Lenovo nous délivre sans pression l’un des tout meilleurs laptops gaming de 2021. À deux doigts de flinguer la concurrence, l’appareil développe performances à gogo et se pare d’un écran 16:10 impressionnant et pratique à l’usage… mais il se rate malheureusement sur l’autonomie. Reste à savoir si c’est réellement un problème pour vous.

Les plus

  • Châssis de haute volée
  • Le système de dissipation, vraiment efficace
  • Performances généreuses, même en QHD+
  • Un grand écran 16:10 lumineux et convaincant

Les moins

  • Clavier valable, mais perfectible
  • Pas de lecteur de cartes SD
  • Webcam vraiment mauvaise
  • Autonomie limitée

Design 9

Écran 8

Performances 9

Autonomie 3

Prix 8

Modifié le 11/05/2021 à 13h15
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
21
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

NVIDIA va stopper la prise en charge de Windows 7, 8, 8.1 fin août
Le Mac M1 peut désormais exécuter certaines app Windows grâce à Wine
Un PC portable gaming Asus 15,6
Un nouveau Mac Pro sous processeur Intel serait prévu avant de passer à Apple Silicon
Intel pourrait mettre 2 milliards de dollars sur la table pour acquérir SiFive, concepteur de puces RISC-V
La DRAM destinée aux cartes graphiques devrait continuer à augmenter, de 8 à 13 % au prochain trimestre
Realme tease son premier ordinateur portable
Lenovo Ideapad 3 : un PC portable gamer 15,6'' avec une GTX 1650Ti à moins de 680€
Très bon deal pour cet écran PC Gamer Lenovo G27 de 27 pouces (165Hz)
macOS Monterey : certaines fonctionnalités seront réservées aux Mac sur ARM
Haut de page