Apple lance une nouvelle étude de santé basée sur des montres connectées à 49 dollars

27 février 2020 à 11h45
0
Apple watch series 4
L'Apple watch series 4 © Apple - Clubic.com

Apple et le géant pharmaceutique Johnson & Johnson ont annoncé un partenariat mardi 25 février. Celui-ci doit permettre à une étude nommée Heartline de faire progresser la recherche sur les fibrillations auriculaires (FA) et les arrêts cardiaques.

La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent et l'une des principales causes d'arrêt cardiaque. Mais à l'heure actuelle, selon Johnson & Johnson, elle est difficile à diagnostiquer car elle ne présente généralement aucun symptôme. L'étude pourrait apporter de nouvelles informations.


Détecter les FA, anticiper les arrêts cardiaques

En décembre 2018, Apple a intégré un électrocardiogramme sur son Apple Watch Series 4, avec une fonctionnalité de détection cardiaque qui lui a par ailleurs valu une plainte. Cette fonction permet aux utilisateurs de réaliser un test rapide afin de savoir s'ils sont susceptibles de développer une fibrillation auriculaire. Ces données peuvent ensuite être transmises à un médecin, qui se chargera de faire des tests approfondis.

Depuis, Apple s'est engagée plus fermement en faveur de la santé. Le géant américain a embauché des dizaines de médecins afin de développer de nouvelles fonctionnalités intégrées à ses appareils connectés. En 2019, le P.D.-G. d'Apple, Tim Cook a déclaré à CNBC que la « plus grande contribution d'Apple à l'humanité » concernerait le secteur médical.


Pour les plus de 65 ans

Apple lance donc une nouvelle « étude de recherche scientifique virtuelle, aléatoire, contrôlée et basée sur des applications ». L'inscription au programme a démarré mardi 25 février. L'étude durera trois ans. Elle est orientée vers les personnes les plus susceptibles de développer des troubles cardiaques : les seniors. Pour y participer, il faut donc avoir plus de 65 ans, mais aussi habiter aux États-Unis et disposer au minimum d'un iPhone 6s.

Comme le rapporte CNBC, les personnes éligibles auront alors accès à une Apple Watch à 49 dollars. Mais la montre connectée ne sera pas systématiquement utilisée. Johnson & Johnson a déclaré : « Les participants éligibles seront placés aléatoirement dans l'un des deux groupes possibles. Un groupe participera en utilisant uniquement l'application Heartline Study sur son iPhone. L'autre groupe participera en utilisant l'application sur son iPhone, en plus d'obtenir une Apple Watch pour utiliser l'application ECG et la fonction de notification de rythme irrégulier ».

Heartline vient apporter des précisions à une autre étude de santé réalisée récemment par Apple à l'aide de montres connectées. En novembre dernier, le groupe a mené un projet portant sur 419 000 participants. En huit mois, l'étude a notifié 2 000 pouls irréguliers. Mais ses résultats ont été débattus et, avec ces nouvelles recherches, Apple compte apporter des précisions.

Source : CNBC
Modifié le 27/02/2020 à 11h54
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top