🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test Gigabyte M34WQ : des performances de haute volée pour un écran gaming ultrawide

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
02 février 2022 à 08h01
8
Gigabyte M34WQ © Gigabyte

Voir les choses en grand grâce à l’ultrawide ! C’est que nous propose Gigabyte avec son M34WQ, un moniteur gaming qui permet de gagner en surface d’affichage, pratique pour les tâches de productivité comme pour étendre son champ de vision en jeu. Et malgré ses 34 pouces et son format 21:9, cet écran reste assez abordable. La qualité d’image et les performances parviennent-elles néanmoins à nous convaincre ? La réponse avec notre test.

Gigabyte M34WQ
  • Un étalonnage d'usine soigné
  • Réactivité de la dalle IPS
  • Input lag au plus bas
  • Switch KVM et USB-C
  • FreeSync Premium / G-Sync
  • Rendu HDR anecdotique
  • Faible contraste
  • USB-C limité à 15 W

En succédant au M34WQC, le moniteur que nous examinons aujourd’hui revoit légèrement ses ambitions en optant non pas pour une dalle VA incurvée, mais au contraire pour une dalle IPS plate, toujours sur 34 pouces. S’affichant avec un refresh rate de 144 Hz, une certification VESA Display HDR400 et un design sans artifice permettant de tirer le prix vers le bas, le M34WQ fait également parti d’une gamme qui fut la première à proposer un module KVW directement intégré à l’écran, comme on en trouve sur les onéreux AORUS FI32U et FO48U.

Toutes les mesures réalisées dans le cadre de ce test ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate, une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar.

Le test d’un écran demande un protocole et des outils spécifiques pour être mené à bien. Aujourd’hui, on vous en dit un peu plus sur la façon dont nous les passons en revue chez Clubic.
Lire la suite

Fiche technique Gigabyte M34WQ

Résumé

Taille d'écran
34in
Résolution
3440 x 1440 px
Format d'écran
21/9
Type de dalle
IPS
Technologie d'affichage
Anti-lumière bleue, Flicker-Free, AMD FreeSync, Compatible G-SYNC
HDR
VESA DisplayHDR 400
Taux de rafraîchissement
144Hz
Temps de réponse
1ms
Type d'écran
LED

Affichage

Taille d'écran
34in
Résolution
3440 x 1440 px
Format d'écran
21/9
Type de dalle
IPS
Dalle mate antireflet
Oui
Technologie d'affichage
Anti-lumière bleue, Flicker-Free, AMD FreeSync, Compatible G-SYNC
HDR
VESA DisplayHDR 400
Profondeur de couleur
8 bit
Taux de rafraîchissement
144Hz
Temps de réponse
1ms

Écran

Type d'écran
LED
Écran large
Oui
Écran incurvé
Non
Compatible 3D
Non
Écran tactile
Non

Ergonomie

Angle d'inclinaison avant
Angle d'inclinaison arrière
20°
Écran pivotable
Oui
Pied réglable en hauteur
Oui
Fixation VESA
100 x 100 mm

Connectique

Entrées vidéo
DisplayPort, USB Type C, HDMI x2
Sorties audio
Prise casque Jack 3.5mm
Connecteur(s) additionnels
USB 3.0 x2

Multimédia

Fonctionnalités multimédias
Haut-Parleurs intégrés

Caractéristiques physiques

Largeur
817,7mm
Hauteur
430,5mm
Hauteur (Max)
548,8mm
Profondeur
244,3m
Poids
10,2kg

Alimentation

Consommation en veille
0,5W
Alimentation interne
Oui

Design et ergonomie

Mis à part le fait que la dalle incurvée est passée à la trappe, le Gigabyte M34WQ partage bon nombre de similitudes avec son prédécesseur, à commencer par le design et le support, tout comme les matériaux utilisés.

Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge
Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge

Non pas que les finitions soient mauvaises, on ressent toutefois être face à un moniteur qui cherche à faire des économies pour conserver un tarif plancher. À vrai dire, ce n’est pas plus mal, car il reste simple, sans fioriture, avec un design et une esthétique très classique, tout en profitant d’un assemblage qui semble robuste malgré l’usage de plastique.

Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le support offre les réglages ergonomiques qu’on attend, il est toutefois assez imposant sur le bureau. Il occupe environ 25 cm en profondeur et près de 50 cm sur la largeur en prenant les deux points les plus éloignés. Quoi qu’il en soit, il maintient parfaitement l’écran et ses 7,1 kg (sans compter le poids du support).

Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge
Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge

L’ergonomie n’est pas exceptionnelle, mais suffisante pour un écran de ce format. On profite d’une belle amplitude de 13 cm pour le réglage sur la hauteur, d’une rotation de -30° à 30° de gauche à droite, et d’angles d’inclinaison compris entre -20° et 5° vers l’avant et l’arrière. Comme la majorité des écrans ultrawide, le M34WQ ne peut pas être disposé en mode portrait.

Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic
Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

On trouve également un passage de câble, rudimentaire ; il est possible d’opter pour un montage mural VESA 100x100. On apprécie les fines bordures d’écran (sur trois côtés), seule la partie inférieure est large, comme avec la plupart des écrans.

Connectiques

Gigabyte propose l’essentiel en matière de connectiques et en donne même un peu plus que certains autres moniteurs abordables. On retrouve un DisplayPort 1.4, 2 ports HDMI 2.0, deux USB 3.0 et une sortie audio 3.5 mm. L’USB-C est également de la partie avec quelques fonctionnalités intéressantes, on pense au DP Alt Mode et à la possibilité d’alimenter un appareil externe, jusqu’à 15 W seulement.

Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Enfin, le switch KVM est au programme avec la présence d’un bouton dédié à cet effet, au-dessus du joystick de contrôle de l’OSD. Il permet de contrôler et passer d’un appareil à l’autre en conservant le même set clavier/souris/écran. Précisons que le moniteur a recours à une alimentation interne, de fait, nous n’avons pas de bloc d’alimentation qui traine en dessous du bureau.

Ergonomie logicielle et paramétrages

L’OSD du M34WQ est quelque peu différent de celui des moniteurs AORUS que nous avons testés récemment. Il en reprend cependant les grandes lignes et fonctionnalités, avec 6 modes d’images prédéfinis auxquels s’ajoutent trois modes « custom » et la possibilité d’enregistrer trois profils personnalisés différents.

Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge
Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge
Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge
Test Gigabyte M34WQ © Matthieu Legouge

On y retrouve des fonctions pratiques comme PIP/PBP, le switch KWM, ou encore une section « Game Assist » avec un dashboard, une série de réticules ou encore l’affichage d’informations (compteur FPS, chronomètre, etc.).

Le M34WQ intègre également les fonctions Aim Stabilizer Sync et Smart OD, une technologie d’insertion d’images noires et une option d’overdrive qui s’ajustent automatiquement en fonction de la fréquence d’images.

Gigabyte OSD Sidekick © Gigabyte
© Gigabyte

Comme déjà mentionné, l’OSD se contrôle via un simple joystick. Il est toutefois compatible avec l’application OSD Sidekick, une manière un peu plus facile de venir effectuer des modifications, avec clavier et souris.

Qualité d'image

Nous avons sélectionné le mode « Custom 1 » pour réaliser nos mesures. Ces modes se distinguent par le fait qu’ils donnent la main sur l’ensemble des réglages avancés, et non seulement sur la luminosité comme c’est le cas du mode sRGB. Les autres modes laissent accès à pas mal de réglages, excepté « 6 axis Color » qui permet d’ajuster teinte et saturation de 6 couleurs différentes, comme son nom l’indique.

Test Gigabyte M34WQ

Sans aucun réglage préalable, le mode d’image choisi montre une calibration plutôt satisfaisante. L’image peut paraitre légèrement trop chaude en raison d’une température de couleurs mesurée à 6 344 K, rien de vraiment gênant à l’usage toutefois. L’échelle de gris comme la courbe gamma affichent de bons résultats. Le gamma suit relativement bien la courbe de référence, seul un petit décrochage est visible sur les plus hautes luminosités.

Test Gigabyte M34WQ

Le Delta E moyen est lui aussi satisfaisant, avec une mesure à 3,07. C’est juste au-dessus de la limite au-delà de laquelle l’œil humain peut percevoir les dérives chromatiques. Il s’agit évidemment d’une moyenne, certaines nuances montrent des dérives plus importantes, comme on peut le voir sur le bleu, tandis que d’autres sont largement situés en dessous de ce seuil de 3.

L’espace sRGB est parfaitement représenté, dans sa quasi-intégralité, à 99,8 % pour être exact. En revanche, la couverture de l’espace Adobe RGB ne suffira pas à ceux qui en ont la nécessité, il ne dépasse pas 81 %.

Test Gigabyte M34WQ

Les promesses de Gigabyte sont tenues concernant la luminosité. Celle-ci atteint un pic de 400,2 cd/m² en SDR ; associé à un revêtement mat efficace pour contrer les reflets, nous avons là un écran qui conserve une excelle visibilité dans la plupart des situations. Malgré tout, les limites de la dalle IPS sont bien présentes. On entend par là le fait que le contraste affiche un rapport relativement bas, de 1 025:1. Dénué d’option de local dimming, ce moniteur affiche des noirs qui peuvent ne pas sembler totalement noirs, ce qui est particulièrement visible lorsqu’il est placé dans un environnement peu lumineux.

Test Gigabyte M34WQ
Test Gigabyte M34WQ
Test Gigabyte M34WQ

Du côté de l’uniformité, le M34WQ s’en sort assez bien même si l’on remarque un léger différentiel sur les côtés de l’écran. Le faible contraste ne donne évidemment pas entièrement satisfaction en ce qui concerne l’homogénéité du noir, en revanche notre exemplaire de test ne souffre pas de fuites de lumières ou d’IPS Glow.

Une gestion peu convaincante de l'HDR

Test Gigabyte M34WQ
Test Gigabyte M34WQ

L’activation de l’HDR n’apporte qu’une légère plus-value à ce moniteur. Avec une mesure à 405,9 cd/m², son pic lumineux est de peu supérieur à celui en SDR et est insuffisant pour délivrer un véritable rendu HDR digne de ce nom.

En revanche, le M34WQ dispose d’assez bonnes couvertures colorimétriques en HDR. Il affiche, selon notre sonde, 92,29 % de l’espace DCI-P3 et 72,85 % du Rec. 2020.

Test Gigabyte M34WQ

On constate également une précision accrue lorsque l’HDR est activé, avec un Delta E moyen réduit à 2,32, quasiment sans qu’il n’y ait aucune dérive chromatique.


Il ne faut malgré tout pas s’attendre à ce que l’expérience HDR ait un réel impact sur le rendu en jeu. En raison de la luminosité globalement trop faible, de l’absence de local dimming, et d’un contraste qui, lui aussi, montre ses limites. On obtient néanmoins des couleurs vives et riches, et force est de constater que cet écran se comporte bien sur ce point.

Performances

Si le M43WQ délivre une image sans doute moins profonde que son prédécesseur (le M34WQC), il offre néanmoins quelques avantages en matière de performances, grâce à une dalle IPS qui se veut plus réactive.

À l’aide des outils mis à disposition du côté de Blur Buster et Lagom, nous avons pu constater que les temps de réponse de ce moniteur sont excellents. Les transitions de pixels se déroulent rapidement, si bien que le flou de mouvement est largement contenu. Une bonne nouvelle, car il n’est pas spécialement nécessaire avec ce moniteur de choisir une option d’overdrive qui induirait un dépassement, ou overshoot. Selon notre expérience, il est préférable de se contenter de l’option d’overdrive « Picture Quality ». Un overshoot est en effet visible avec l’option « Speed », tandis que le mode « Smart OD » ne semble pas affecter positivement (ou négativement) les mouvements.

À ce bon comportement des pixels vient s’ajouter une latence – input lag – parmi les plus basses que nous ayons relevées cette année, avec seulement 8,5 ms. Rappelons que notre boitier de mesure se contente d’envoyer un signal à 60 Hz, cette mesure s’afficherait sans doute avec une valeur encore plus basse au taux de rafraichissement maximal de la dalle.

Pendulum M34WQ

N’oublions pas de souligner, pour terminer, l’excellente gestion du VRR de ce moniteur. Compatible avec les technologies G-Sync et FreeSync Premium, le M34WQ n’a montré aucun désagrément lors de l’exécution de Nvidia Pendulum. Malgré qu’il n’apparaisse pas dans la liste officielle des écrans G-Sync Compatible, notre moniteur est bien reconnu par les cartes graphiques Nvidia et fonctionne parfaitement sur une plage de 48 à 144 Hz, via DisplayPort uniquement. Le FreeSync fonctionne quant à lui via DisplayPort comme via HDMI, mais se limite à un taux de rafraichissement maximal de 100 Hz dans le second cas.

Consommation électrique

Le Gigabyte M34WQ a une consommation d'énergie dans la moyenne pour un moniteur de ce type. En suivant notre protocole habituel, nous relevons une consommation électrique de 117 W/m².

Gigabyte M34WQ : l'avis de Clubic

Rapide et réactif, le Gigabyte M34WQ est l’un des meilleurs écrans ultrawide du moment sur cette fourchette de prix. Il n’est toutefois pas le seul à se positionner de la sorte sur ce marché, on pense notamment au Huawei MateView GT ou au moniteur gaming de Xiaomi, deux références qui proposent en outre une dalle incurvée.

Ces références sont similaires sur bien des points. Finalement le M34WQ se distingue en proposant un étalonnage d’usine soigné, un switch KVM et des fonctionnalités pratiques, ainsi qu’un écran plat que certains préfèreront à un modèle incurvé. Enfin, l’ensemble est épaulé par d’excellentes performances en jeu grâce à une dalle IPS réactive qui a l’intérêt d’être beaucoup moins impactée par le ghosting que les dalles VA des moniteurs de Huawei et Xiaomi.

Tout cela ne se fait pas sans compromis, hélas. Il faut se contenter d’un rendu HDR par trop insuffisant, et de contrastes assez médiocres avec des noirs qui manquent clairement de profondeur et semblent délavés, ou encore un blooming perceptible dans certaines situations.

8

Voilà un excellent prétendant pour qui cherche un grand écran abordable au format 21:9. Rapide, réactif, offrant un large espace d’affichage, il est aussi bien recommandable en bureautique qu’en jeu. On attend toutefois beaucoup plus en matière de rendu HDR et de qualité d’image (contraste), choses qu’on lui pardonne vu son rapport prix/performances et sa large diagonale.

Les plus

  • Un étalonnage d'usine soigné
  • Réactivité de la dalle IPS
  • Input lag au plus bas
  • Switch KVM et USB-C
  • FreeSync Premium / G-Sync

Les moins

  • Rendu HDR anecdotique
  • Faible contraste
  • USB-C limité à 15 W

Design et ergonomie 7

Qualité d'image 7

Performances 9

Polyvalence 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
6
Matthieu_Legouge
Hello,<br /> Nous allons ajouter la profondeur de couleurs dans la fiche technique, merci de l’avoir relevé !<br /> Concernant la consommation électrique, c’est effectivement assez élevé mais elle reste dans la moyenne par rapport aux autres écrans de ce type que nous avons testé, les Huawei MateView GT et MSI MPG Artymis 343CQR, entre autres. Il y a des moniteurs qui consomment bien plus.
Popoulo
C’est quand que les constructeurs adoptent définitivement le 100% borderless ? Ils maîtrisent les hz, les résolutions etc… mais pas cet aspect là.
KarlC
Note qu’a raison de 8 h / jours d’utilisation ca représente 20 € par ans de surcout électrique… Bref un Macdo
Blap
- Pas incurvé<br /> Pour un écran «&nbsp;classique&nbsp;» on s’en fiche, mais pour un écran de cette taille c’est pas anodin
cid1
Tout à fait d’accord avec toi, j’attends les écrans bezelless (sans bords) depuis des lustres , savez vous ou en est cette techno…Clubic?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sony à l’assaut du gaming PC avec Inzone, sa nouvelle marque de périphériques
L'ASUS ROG Phone 6 fait son apparition sur GeekBench et dévoile toute sa puissance
Pendant les soldes, ce kit de mémoire T-Force 32 Go voit son prix chuter !
Lenovo dévoile sa nouvelle gamme Legion, des PC portables gamer aussi sobres que puissants
Apple : le SSD du MacBook Pro M2 déçoit face au modèle M1, mais pourquoi ?
Nagao présente un boîtier PC ouvert pour le moins original !
Soldes 2022 : le prix du PC portable Acer Aspire 14
Soldes 2022 : l'écran PC MSI Optix à prix cassé chez Darty
Cdiscount : le MEGA TOP 10 des MEILLEURS produits pour les soldes
Soldes Amazon : Le TOP 8 des offres à prix cassé !
Haut de page