Test Razer Kaira Pro HyperSpeed : le casque gamer le plus immersif sur PS5

Nicolas Lafarge-Debeaupuis
Publié le 29 mars 2023 à 11h40
© Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Nombreux sont les constructeurs à se positionner sur le segment des casques gamer, mais rares sont ceux qui trouvent la recette gagnante. Sous licence officielle PlayStation, le Razer Kaira Pro HyperSpeed se rêve en compagnon idéal de la console next-gen de Sony. Mais, sur un marché hautement concurrentiel, a-t-il les épaules pour revendiquer le titre de meilleur casque pour la PS5 ? Réponses dans notre test.

Les plus
  • Les vibrations haptiques : les essayer, c’est les adopter
  • Le son particulièrement riche et précis, même dans les graves
  • Le design élégant, léger et confortable
Les moins
  • Une autonomie très décevante
  • Pas de prise jack et un câble USB-C très court
  • Les vibrations deviennent désagréables sur des jeux de PS4
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Test réalisé sur un casque prêté par le constructeur.

Casque Razer Kaira Pro HyperSpeed : la fiche technique

Fiche technique Razer Kaira Pro HyperSpeed

Résumé
Type de casqueFermé
FormeCircum-aural
Type de microOmnidirectionnel
Son surround virtuelNon
Conception
Type de casqueFermé
Taille des transducteurs50mm
Type de transducteurTransducteur dynamique
FormeCircum-aural
Contrôle du volumeSur le casque
MicroOui
Type de microOmnidirectionnel
Ergonomie du microAmovible
Sensibilité du micro-54 ± 3 dB
Réponse en fréquence du micro100 Hz - 10000 Hz
Poids365g
Connectivité
CompatibilitéPS5
Sans-FilBluetooth, RF 2,4 GHz
Distance transmission10m
Liaison filaireUSB
Longueur du câble1m
Alimentation
Autonomie11h
Connectique de chargeUSB Type C
Spécifications audio
Bande passante (Fréquence Mini)20 Hz
Bande passante (Fréquence max)20000 Hz
SPL Max108 dB
Réduction de bruit activeNon
Son surround virtuelNon

Design et ergonomie : PlayStation oblige 

Le casque sans fil Razer Kaira Pro HyperSpeed est un produit conçu en partenariat avec PlayStation, et cela se voit : du packaging jusqu’au bébé en lui-même, on retrouve des formes, des logos et des couleurs qui rappellent sans conteste ceux de la PlayStation 5. Les joueuses et les joueurs qui apprécient l’aspect « collection » et aiment assortir leurs accessoires seront donc ravis.

© Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Sur le côté des oreillettes, le logo Razer s’illumine en RVB. Sur PlayStation 5, comme sur l’application compagnon Razer Audio, aucun menu ne permet d’en changer la teinte : celle-ci alterne entre différentes nuances, mais ne reprend pas, par exemple, la couleur affichée par les LED de la manette DualSense ou DualSense Edge. C’est dommage — mais c’est un détail que l'on ne relèvera jamais à l’usage, à moins d’avoir des yeux greffés aux oreilles.

© Nicolas Lafarge pour Clubic

Parlons-en, justement, des oreilles : une fois que l’on y positionne le casque, on remarque aussitôt l’excellente isolation phonique assurée par les coussinets circumauriculaires. On se sent bien enveloppé, sans être étouffé, ce qui constitue l’équilibre parfait. Confortable, le Razer Kaira Pro HyperSpeed s’adapte très bien à la forme de votre crâne, grâce à l’arceau à crans ajustables. Il se laisse surtout vite oublier, par son poids particulièrement léger. 

© Nicolas Lafarge pour Clubic

Le nombre de boutons répond à la maxime de Boucle d’or, c’est-à-dire « ni trop, ni pas assez, juste comme il faut » : les commandes sont compréhensibles, et facilement accessibles du bout des doigts, même quand le casque est vissé sur notre tête.

© Nicolas Lafarge pour Clubic

Connectivité et autonomie : wireless ou rien

Aux côtés du Razer Kaira Pro HyperSpeed, on trouve dans la boîte un câble et un dongle USB-C, ainsi que le micro indépendant. La configuration est on ne peut plus simple : il suffit de brancher le dongle sur le port USB-C situé à l’avant de la PS5. On allume ensuite la console, on appuie sur le bouton ON du casque, et l’on est prêt à jouer, avec une portée sans fil de 10 mètres. Du vrai plug-and-play comme on l’apprécie !

© Nicolas Lafarge pour Clubic

Doté d’une connectivité Bluetooth à faible latence, ce casque pourra également s’appairer avec n’importe quel appareil — PC, smartphone, ou autre système de votre choix. En théorie, le bouton « Smart Switch » devrait permettre de passer du dongle USB-C au Bluetooth en un clin d’œil ; dans les faits, une fois le casque connecté à votre PS5, vous devrez éteindre la console ou débrancher le dongle pour rebasculer en Bluetooth.

© Nicolas Lafarge pour Clubic

Malheureusement, aucun câble jack n’est fourni, et le câble USB-C ne mesure qu’un petit mètre. Impossible, donc, d’envisager un usage en mode filaire. C’est d’autant plus dommage que l’autonomie du Razer Kaira Pro HyperSpeed est très limitée. En Bluetooth, le constructeur annonce entre 11 et 30 heures d’utilisation. En mode sans fil sur PS5, nous avons pu épuiser la batterie en seulement 2 heures, avec le paramètre de vibration haptique le plus élevé, et l’éclairage RVB activé. C’est très peu ; heureusement, la recharge en USB-C est quant à elle plutôt rapide : dix petites minutes permettent de regagner 50 % d’énergie.

Performances audio : immersion garantie

Avant de détailler les performances acoustiques de ce casque gamer, un point d’étape s’impose quant à la qualité du micro : grâce à une suppression du bruit efficace, il capture la voix avec précision, et devrait permettre à vos coéquipiers de vous entendre distinctement. Autre avantage : ce micro-« tige » est totalement indépendant ; il est donc détachable quand vous n’en avez pas besoin, pour vous faire profiter d’un casque moins encombrant. 

Il y a bel et bien un port jack sur le casque Razer Kaira Pro, mais cet emplacement est avant tout réservé au micro. — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Une fois qu’on lance un jeu de PS5, l’acoustique des haut-parleurs 50 mm nous livre ses merveilles. N’ayons pas peur des mots : l’audio du Razer Kaira Pro HyperSpeed est tout bonnement parfait. Chaque infime détail est retranscrit avec une précision minutieuse, nous permettant d’isoler chaque élément sonore qui circule dans nos oreilles. Les graves sont généreux ; les coups de feu, en particulier, sont saisissants de profondeur, et nous percutent les tympans avec un réalisme déconcertant. 

La spatialisation, en stéréo comme en 3D, est efficace. Même dans une scène particulièrement « encombrée » (dans un combat de boss par exemple), les différents motifs se distinguent aisément : la musique, les bruitages, les voix demeurent faciles à discerner, le mix s’avérant très équilibré.

L’application Razer Audio vous permet de basculer entre plusieurs profils audio. Quand le casque est connecté à la PS5, vous pouvez également appuyer sur le bouton « Smart Switch » pour passer d’un profil à l’autre.

Nous nous permettrons ici la comparaison avec le casque Pulse 3D : certes, il n’évolue pas dans la même gamme de prix que le Kaira Pro HyperSpeed, mais tous deux sont des casques sous licence officielle PS5. Or, la comparaison est clairement défavorable à la copie de Sony : le son du Pulse 3D semble très plat, les coups de feu paraissent étouffés, et le mix sonore est brouillon. Difficile de s’en contenter après avoir goûté au casque de Razer !

Fonctionnalités : la révolution des vibrations

Bref, si vous avez l’habitude de jouer avec un casque milieu de gamme, le son premium du Razer Kaira Pro HyperSpeed fera clairement la différence — mais en quoi se distingue-t-il d’autres modèles de prix équivalent, comme le SteelSeries Arctis 7P+ Wireless ? La réponse tient en une fonction innovante : les vibrations haptiques. 

En effet, le casque de Razer capitalise sur les vibrations « next-gen » introduites par Sony avec ses manettes DualSense. Au sein des oreillettes, le casque retranscrit à l’identique les tremblements diffusés dans la manette, pour une immersion garantie. Le résultat est absolument probant : le moindre tremblement, le moindre coup de feu, la moindre explosion semblent décuplés, dès lors qu’on les ressent simultanément entre les mains et dans les oreilles. 

Notre test du Razer Kaira Pro HyperSpeed coïncidait parfaitement avec la sortie du remake de Resident Evil 4, dont les vibrations haptiques sont particulièrement prononcées : le résultat nous a conquis ! — © Nicolas Lafarge pour Clubic

L’emploi de haut-parleurs haptiques sur un casque audio n’est pourtant pas inédit. Mais Razer mise ici sur une gamme de fréquences large de 20 à 200 Hz (contre 60 Hz sur la plupart des haut-parleurs), ce qui permet des vibrations particulièrement précises, et un degré de réalisme inédit. C’est le détail sur lequel ce casque sait faire la différence, à tel point qu’on n’arrive plus à s’en passer.

Toutefois, si l’effet est particulièrement réussi sur les jeux « natifs » de PS5, on recommandera de désactiver, ou a minima de baisser l’intensité de l’option lorsque vous jouez à des jeux de PS4 via la rétrocompatibilité. Sur ces derniers, les vibrations manquent de délicatesse, n’ayant pas été développées avec la DualSense en tête. Dans l’oreille, elles se traduisent en un sentiment de bourdonnement franchement désagréable.

Autre déception : alors qu’on aurait adoré conjuguer les vibrations du Razer Kaira Pro HyperSpeed avec l’immersion du casque PlayStation VR2, nous avons dû renoncer à ce doux rêve pour des raisons on ne peut plus pragmatiques ; les deux appareils ont besoin d’une fiche USB-C pour se connecter à la console, et la PlayStation 5 n’en comprend qu’une seule. Comme dans le monde réel, la vie de gamer est décidément faite de choix douloureux.

Réalité virtuelle ou son immersif : entre le Razer Kaira Pro HyperSpeed et le PlayStation VR2, il faudra choisir. — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Test Razer Kaira Pro HyperSpeed PS5 : l’avis de Clubic

Conclusion
Note générale
9 / 10

Chez Clubic, il y a les produits que l’on se contente de tester avec un enthousiasme modéré, et ceux qui nous séduisent tant qu’on a envie de les adopter au quotidien. Le casque Kaira Pro HyperSpeed de Razer fait partie de cette seconde catégorie : les vibrations haptiques intégrées aux oreillettes sont loin d’être un simple gimmick marketing. 

Elles constituent plutôt une petite révolution : exactement comme les vibrations de la manette DualSense, il faut les ressentir soi-même pour comprendre à quel point elles font la différence. Une fois qu’on les a testées, on a franchement du mal à s’en passer. 

Au-delà de cette fonction aux allures de « game changer », le casque séduit par son design premium, confortable et ergonomique, ainsi que par son acoustique riche, précise et percutante. Un quasi-sans-faute et un casque gaming que l’on a définitivement envie de recommander à tous les joueurs PS5.

Les plus
  • Les vibrations haptiques : les essayer, c’est les adopter
  • Le son particulièrement riche et précis, même dans les graves
  • Le design élégant, léger et confortable
Les moins
  • Une autonomie très décevante
  • Pas de prise jack et un câble USB-C très court
  • Les vibrations deviennent désagréables sur des jeux de PS4
Par Nicolas Lafarge-Debeaupuis

Rédacteur spécialisé dans le hardware, la tech, le gaming, et tous les autres trucs de « geek », je suis né avec une plume dans une main et une manette de PlayStation dans l’autre (ce qui n’a arrangé personne à la maternité). Depuis, j’alterne constamment entre écrire et jouer aux jeux vidéo. Parfois, je fais les deux en même temps.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Nos experts recommandent des produits et services technologiques en toute indépendance. Si vous achetez via un lien d’affiliation, nous pouvons gagner une commission. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. En savoir plus
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
dredd

« Une autonomie très décevante » => 9/10

Ah ouais, les vibrations t’as vu, ça c’est important…

nicolas_lfg

Toute note est, par définition, subjective : j’ai bien tenu compte de l’autonomie dans le bilan, mais mon ressenti personnel est que les vibrations font suffisamment la différence pour pardonner ce défaut. Le son me semble aussi un critère essentiel dans l’évaluation d’un casque (plus que l’autonomie), et il est à mon sens irréprochable sur ce modèle. Mon test ne cache rien par ailleurs : libre à chacun de faire ses propres choix et de prioriser ses propres critères ! :wink:

Devilmax71

Alors je dois avouer que j’ai rarement lu un test qui me donne autant envie d’acheter un accessoire. Je possède le Pulse 3D depuis la sortie de la console et en soit, il me convient parfaitement (sans fil, micro intégré, et paramétrable facilement via le côté gauche du casque), mais la il faut avouer que le Kaira Pro à l’air d’avoir de très bons atouts. Ne serait-ce que pour l’audio et les vibrations.

J’ai juste peur que la tranche du casque puisse me faire mal au bout d’un moment. En tout cas je songe sérieusement à changer pour celui-là, merci pour le test !

nicolas_lfg

Merci pour ce commentaire, Maxime ! Je suis également un habitué du Pulse 3D, que j’utilise au quotidien depuis la sortie de la PS5 (d’où la comparaison qui s’est imposée à moi naturellement en rédigeant ce test), et je dois reconnaître que ce Kaira Pro me semble valoir la différence de prix. La qualité du son et l’immersion des vibrations ajoutent vraiment à l’expérience.

Au niveau du confort de portée, le ressenti diffère évidemment d’une personne à l’autre, mais j’ai trouvé ce modèle plus agréable que le Pulse 3D, même en position allongée (où ce dernier est vraiment encombrant, je trouve).

crush56

Effectivement la casque a l’air fort sympathique, il manquait plus qu’une réduction de bruit active et je craquais :slightly_smiling_face:

info01

Le fait que pas de prise Jack est un ÉNORME défaut…! Je ne comprend pas ce choix !

Ça veut dire que si batterie vide, impossible de continuer à utiliser le casque car impossible à brancher sur la manette… (même si on aurait perdu les vibration…)

Incompréhensible…

nicolas_lfg

Pour être précis, il y a bien une prise jack sur le casque : comme je l’indique au cours du test, c’est à cet emplacement que l’on peut brancher le micro. Dans les faits, on peut donc tout à fait utiliser un câble jack tiers pour brancher le casque à la manette, mais je trouve dommage que rien ne soit fourni à cet effet dans la boîte.

Devilmax71

Merci pour la réponse !

C’est bon à savoir pour le confort, sachant qu’il m’arrive de jouer assez souvent en position allongée. Le casque le plus confortable que j’ai pu essayer est le Sony INZONE H9, j’ai vraiment été bluffé. J’espère que le Kaira Pro s’en approche :slight_smile:

DirtyShady

Moi je tourne avec un DAC Fosi K5 Pro + Casque EPOS H6 Pro et c’est juste parfait et moins cher au final. Alors oui je suis pas en sans fil, mais rien ne vaux un casque filaire.