Test SteelSeries Arctis 7P+ Wireless : un excellent casque pour PS5 et PC

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
24 janvier 2022 à 14h03
2
SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Avec sa gamme Arctis, SteelSeries dispose d’une base solide et appréciée, suffisamment pour continuer de multiplier les références au fil des années. Décliné en deux variantes sans fil à destination des joueurs Xbox et PS5, le casque gaming de référence revient dans une mise à jour bienvenue avec quelques améliorations au programme. On fait le point avec notre test de l’Arctis 7P+.

SteelSeries Arctis 7P+ Wireless
  • Confortable sur la durée
  • Rendu sonore convaincant en jeu
  • Le plein d'options avec Sonar (sur PC)
  • La meilleure option pour les joueurs PS5
  • Autonomie allongée à 30 heures
  • Sonar demande un compte SteelSeries
  • Restitution vocale en retrait par défaut
  • Connecteur propriétaire pour la connexion filaire
  • Pas de Bluetooth

Spécialiste bien connu des périphériques, SteelSeries propose un catalogue complet de casques gaming, pour répondre aux besoins et budget de chacun. À première vue, l’Arctis 7P+ cible les joueurs PlayStation, à l’aide d’une connexion sans fil via son dongle. Avec l’Arctis 7X qui lui se destine aux joueurs Xbox, SteelSeries propose finalement deux références polyvalentes aussi bien capables de se connecter sur consoles, PC, Switch et autres smartphones.

La différence entre les deux casques tient du fait que le 7P+ supporte l’audio 3D Tempest de la PS5, d’où la pertinence de ces deux versions. En revanche, malgré l’usage relativement polyvalent qu’ils offrent, ces deux casques affichent un prix d’achat assez élevé : 199 € à leur lancement. À nous de voir si cet Arctis 7P+ propose une expérience qualitative concrète sur cette fourchette de prix. Notons que notre test vaut aussi bien, à quelques légers détails près, pour l’Arctis 7X comme le 7P+.

Fiche technique SteelSeries Arctis 7P+ Wireless

Résumé

Type de casque
Fermé
Forme
Circum-aural
Type de micro
Figure en huit (bidirectionnel)
Son surround virtuel
Oui
Compatibilité surround
Tempest 3D

Conception

Type de casque
Fermé
Taille des transducteurs
40mm
Type de transducteur
Transducteur dynamique
Forme
Circum-aural
Pliable
Non
Contrôle du volume
Sur le casque
Micro
Oui
Type de micro
Figure en huit (bidirectionnel)
Ergonomie du micro
Rétractable
Sensibilité du micro
-38 dBV/Pa
Réponse en fréquence du micro
100 - 6500 Hz

Connectivité

Compatibilité
PS5, PS4, Android, Windows, Linux, MacOS, Nintendo Switch, Google Stadia, Oculus Quest
Sans-Fil
RF 2,4 GHz
True Wireless
Non
NFC
Non
Liaison filaire
Jack 3.5mm

Alimentation

Autonomie
30h
Connectique de charge
USB Type C
Charge rapide
Oui
Batterie amovible
Non
Recharge via boîtier
Non

Spécifications audio

Bande passante (Fréquence Mini)
20
Bande passante (Fréquence max)
20000
SPL Max
98
Réduction de bruit active
Non
Son surround virtuel
Oui
Compatibilité surround
Tempest 3D
SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Un design éprouvé, confortable et pratique

Elle est des recettes qu’on ne change pas, au risque de produire quelque chose aux qualités moindres que l’existant, là où d’autres font bien d’évoluer au fil des itérations. Le design du SteelSeries Arctis 7P+ n’a, en effet, rien de surprenant tant il est connu et reconnu ; les atouts de cette base autour de laquelle sont construits les casques de la gamme sont cependant très bons, aussi bien au niveau de l’esthétique et de l’ergonomie, qu’au niveau de la cohérence concernant l’image de la marque.

SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Comme nous l’avions vu avec l’Arctis Prime, une variante filaire et « économique », le 7P+ propose un double arceau constitué d’une part d’une structure en acier et alliage d'aluminium et d’autre part d’un bandeau en tissu amovible et ajustable. Ce système est agréable à l’usage, avec un casque qui ne se fait pas trop ressentir sur le crâne et qui, une fois le bandeau correctement ajusté, tient bien en place. Le revêtement caoutchouc sous l’arceau principal permet par ailleurs d’éviter tout contact avec l’acier. Enfin, ce 7P+ est logiquement aux couleurs de la PS5, là où le 7X adopte le style Xbox.

SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge
SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge

Si le maintien est plutôt bon, il l’est en revanche un peu moins qu’avec d’autres casques à la conception plus classique, tout comme les réglages ergonomiques semblent aussi plus limités. Le support rotatif des oreillettes est toujours aussi pratique, l’amplitude d’inclinaison est légère, suffisante pour s’adapter à la plupart des morphologies, tandis que la rotation sur 90 ° est un vrai avantage pour le transport du casque ou le laisser reposer autour du cou.

SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Les coussinets en tissu n’offrent que peu d’isolation, ils sont cependant amovibles et remplaçables par des coussinets en similicuir si vous préférez (en option). Ils englobent parfaitement l’oreille et ne tiennent pas chaud trop rapidement, un bon point pour le confort.

SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Pour terminer, le micro reste posté au bout d’une tige flexible et rétractable. Sa longueur est idéale pour placer correctement le micro, elle est cependant peut-être un peu trop souple et le micro a tendance à changer de position en manipulant le casque.

Connectiques et fonctionnalités : juste ce qu’il faut où il faut

L’Arctis 7P+ supporte la majorité des appareils, à l’exception des Xbox Series X|S. Sa compatibilité s’étend donc aux PS5 et PS4, à la Nintendo Switch, aux PC et appareils Android, la connexion s’effectue via un dongle USB-C (2,4 GHz), qui s’accompagne d’un adaptateur USB-A. Elle s’étend également à certains appareils Apple, ainsi qu’à la manette Google Stadia.

Concernant la PS5, il faut tout de même savoir que le dongle USB-C empiète sur le port USB-A adjacent. C’est également le cas d’autres casques, comme le Razer Barracuda X, ou les excellents écouteurs EPOS GTW 270 Hybrid.

SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

L’une des nouveautés avec le 7P+, c’est la présence d’un port USB-C pour la charge. Par rapport au micro-USB que l’on trouvait sur le modèle précédent, cela signifie que les joueurs peuvent recharger le casque avec le même câble qu’ils utilisent pour leur manette DualSense. D’un autre côté, la charge rapide permet désormais d’engranger près de 3 heures d’autonomie en seulement 15 minutes.

À côté de ça on retrouve un bon nombre de commandes sur les oreillettes gauche et droite. Outre la molette de contrôle du volume, on profite d’une molette pour ajuster le volume du retour vocal, une option très intéressante pour ne pas trop se couper de son environnement et entendre sa propre voix. On trouve encore le bouton d’alimentation, et un bouton sourdine qui déclenche une led rouge au niveau du micro lorsqu’il est activé. Enfin, la prise jack 3,5 mm n’est là que pour partager le flux audio vers un autre casque. La connexion analogique est possible, via un connecteur propriétaire.

SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge
SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge


Dans l’ensemble nous avons un casque assez complet au niveau des fonctionnalités, on regrettera sans doute l’absence d’une connexion analogique plus classique, mais à côté de ça il n’y a pas grand-chose à reprocher à l’Arctis 7P+. Par ailleurs, l’autre avantage de cette nouvelle itération va peut-être séduire ceux qui trouvent que les casques sans fil ne sont pas suffisamment autonomes. SteelSeries a en effet augmenté la capacité de la batterie, avec une durée de vie qui passe à 30 heures sur ce modèle, contre 24 heures auparavant. C’est n’est pas énorme, mais dans la moyenne pour un casque gaming. Utilisé de manière sédentaire, on peut se dire que ce casque offre une autonomie suffisante, mais ce ne sera sans doute pas le cas pour l’utilisateur qui souhaiterait profiter de toute sa polyvalence avec un usage plus nomade.

Un rendu audio taillé pour le jeu

Peu importe les fonctionnalités et le design si jamais le son ne suit pas ! Sur ce point, l’Arctis 7P+ se débrouille bien, sans être toutefois exceptionnel. Il sonne presque parfaitement dans une majorité de jeux où l’on favorisera l’immersion, les effets sonores sont bien retranscrits avec de belles basses et une séparation des basses, médiums et aigus assez concrète. Cette signature sonore par défaut est en revanche moins efficace sur les titres compétitifs, un constat que l’on est souvent amené à faire à propos de casques gaming qui privilégient les basses.

SteelSeries Engine
SteelSeries Engine ne nécessite pas d'être connecté à un compte, contrairement à Sonar

Sur PC, ce n’est pas un problème. L’application SteelSeries Engine laissant accès à un égaliseur. Mieux, on profite d’un accès bêta au logiciel Sonar, qui nous laisse la main sur un grand nombre de paramètres afin de pouvoir personnaliser l’expérience audio beaucoup plus finement. Un logiciel appréciable, au risque de me répéter, je trouve dommage d’être dans l’obligation de passer par SteelSeries GG pour en profiter, et de plus de devoir créer un compte pour utiliser Sonar. Les options de Sonar ne sont pas accessibles sur PS5, à la place les joueurs profitent d’une compatibilité avec le moteur de traitement audio 3D de la console, à savoir Tempest 3D. L’Arctis 7P+ permet d’en profiter correctement, avec un audio positionnel agréable dans les jeux qui le supporte.

SteelSeries Sonar

L’écoute musicale est déjà moins convaincante par défaut. Tout dépend du style de musique, et des préférences de chacun, mais le passage par l’égaliseur est fortement conseillé pour obtenir un son en adéquation avec les attentes de chacun. Si vous appréciez l’excès de basse et des genres comme l’électro ou le hip-hop, vous ne toucherez sans doute à rien, le constat est différent si votre préférence va vers la musique classique, le chant, ou encore le métal.

SteelSeries Sonar
SteelSeries Sonar
SteelSeries Sonar

Heureusement Sonar dispose de moult options, bien plus qu’en se contentant de SteelSeries Engine (qui lui n’a demande pas de compte). On retrouve le ChatMix, pour faire la balance entre l’audio du jeu et du chat vocal, un égaliseur « gaming » avec pas mal de presets pour des jeux précis (Apex Legends, Fortnite, CS:GO, etc.), le son surround virtuel, ainsi que deux égaliseurs séparés et des paramètres dédiés (et des presets) au chat et au microphone.

Un micro en demi-teinte

Le constat est similaire avec le micro. Il offre un rendu correct, clair et intelligible, mais non sans une certaine compression, résultant sur une voix qui semble peu naturelle. Sonar donne accès à une réduction de bruit, assez convaincante, et a d’autres options qui vont permettre d’améliorer tout de même significativement le rendu. Les presets « Balance » ou « Broadcast » fonctionnent à merveille, le retour son du micro est appréciable, tandis que les différentes options de réduction de bruit permettent de filtrer correctement certains bruits de fond, mais pas les bruits les plus insistants comme ceux de notre clavier mécanique.

SteelSeries Arctis 7P+ Wireless © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Dernier point qui mérite d’être soulevé : la fonction « Sidetone », qui a le mérite d’être présente ici, laisse entendre un bruit blanc, et ce même lorsque le micro est désactivé. Dans l’idéal, la désactivation du micro devrait automatiquement entraîner celle de Sidetone, mais ce n’est pas le cas. Précisons tout de même que ce bruit n’est perceptible que lorsque le volume du retour dépasse un certain seuil. Le problème n’est vraiment pas impactant en conservant un niveau de volume « normal ».

SteelSeries Arctis 7P+ Wireless : l'avis de Clubic

7

La polyvalence est sans doute l’une des meilleures qualités de cet Arctis 7P+, même si l’absence de Bluetooth peut toujours être pointée du doigt. Il est finalement facile de passer de la console à la Switch, ou du PC au smartphone, avec un usage pertinent pour le gaming comme le télétravail.

En revanche, l’expérience est inégale entre ces différentes plateformes, pour la simple raison qu’il n’y a que sur PC qu’il est possible de peaufiner (avec beaucoup d’amplitude via Sonar) l’expérience audio et vocale. Le son est toutefois suffisamment bon, et taillé pour le jeu, pour que le casque donne entière satisfaction avec la PS5. La compatibilité avec l’audio Tempest 3D est un réel avantage, le principal pour choisir ce 7P+ plutôt qu’un autre.

Si l’audio 3D sur PS5 n’est pas un atout pour vous, l’Arctis 7+ ou l’Arctis 7X sont à envisager puisqu’en plus d’être compatible avec PlayStation, ils le sont aussi avec Xbox, ce qui n’est pas le cas de ce 7P+.

Les plus

  • Confortable sur la durée
  • Rendu sonore convaincant en jeu
  • Le plein d'options avec Sonar (sur PC)
  • La meilleure option pour les joueurs PS5
  • Autonomie allongée à 30 heures

Les moins

  • Sonar demande un compte SteelSeries
  • Restitution vocale en retrait par défaut
  • Connecteur propriétaire pour la connexion filaire
  • Pas de Bluetooth

Design et confort 8

Qualité audio 7

Microphone 7

Polyvalence 7

Autonomie 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Dark_King
franchement décevant ! pas de bt pour ce prix …
bafue
Alors je suis StellSeries clavier ,souris ,mais leur casque ,non merci !!!..Son plat a mourrir ,aucune profondeur ,rien de rien …J’utilise mon 99 Classics qui fait bien le job en jeu avec un G6.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sony lance les LinkBuds S, des WF-1000Xm4 simplifiés mais next-gen... et brouille encore les pistes
On connaît le prix des Google Pixel Buds Pro en France... et c'est une bonne surprise !
Après sa
Turtle Beach dévoile une oreillette-micro gamer pour smartphone et ordinateur
Cette barre de son Sony voit son prix diminuer de plus de 100€ !
Sony WH-1000Xm5 : le roi des casques nomades révolutionne enfin son design et perfectionne sa technologie
Officiellement abandonnés par Apple, les iPod sont déjà en rupture de stock
Workspace, Google Assistant, Android 13, Pixel 6A, Pixel Buds Pro : ce qu'il faut retenir de la Google I/O 2022
Pixel Buds Pro : Google annonce ses nouveaux écouteurs sans-fil à réduction de bruit active
Sonos Ray : la promesse d'un son maxi au prix et au format mini
Haut de page