Skullcandy lance ses premiers intras sans-fil... et ce n’est pas fameux !

Johan Gautreau Contributeur
13 décembre 2018 à 13h24
0
Skullcandy Push

Le marché des écouteurs intra-auriculaires true wireless est déjà bien lancé depuis un moment, propulsé par les AirPods d'Apple. Il aura fallu du temps à Skullcandy pour se mettre au diapason, mais les fans peuvent se réjouir : les Skullcandy Push sont enfin de sortie. Pour le meilleur et pour le pire...

La marque américaine Skullcandy aura su se faire une place dans le marché de l'audio avec ses productions au design marqué. Aux côtés de la large gamme de casques audio de la marque, il ne manquait qu'une chose : des intras true wireless, c'est-à-dire 100 % sans-fil.

Les Push viennent enfin gommer ce manque, mais accusent cependant pas mal de retard dans un marché maintenant bien établi et dominé par de grands constructeurs. Skullcandy va donc devoir batailler ferme pour s'imposer.

Un design particulier

Malheureusement, l'aspect des écouteurs américains a de quoi laisser dubitatif. Certes, le design est toujours subjectif, mais nous sommes loin d'être fans du look des Push, à la rédaction Clubic. Avec leur coque arrondie de couleur verte irisée, ils ressemblent presque à de petits scarabées. On aime ou pas...

Chaque oreillette est ornée d'un gros bouton de contrôle qui permet de gérer la lecture de la musique - pause/lecture et passage des pistes -, mais aussi d'activer l'assistant vocal embarqué sur votre smartphone. Rien que du classique donc.

Le boîtier de recharge n'est pas beaucoup plus attractif, semblant très massif. Mais là encore, tout est question de goût.

Des intras très basiques

Si on peut se faire au look atypique des Skullcandy Push (après tout, c'est la marque de la maison), on passera plus difficilement l'éponge sur les spécificités très moyennes de l'ensemble. Là où la plupart des intras à plus de 100 € proposent une résistance à l'humidité et la transpiration, les Push font l'impasse sur une telle caractéristique. Les sportifs risquent donc d'aller voir ailleurs, c'est dommage.

L'autonomie annoncée par le constructeur est de 6 heures, ce qui est franchement bon pour de si petits appareils audio. Bien entendu, le boîtier permet de charger les Skullcandy Push une fois leur batterie vide. Sauf qu'il y a juste assez de puissance pour une recharge, ce qui donne au final une autonomie de 12 heures. Un score loin d'être exceptionnel.

Pour la partie sonore, le constructeur opte pour des drivers de 9.2 mm avec une réponse en fréquence de 20 Hz à 20 KHz. Les intras true wireless américains ne sont pas certifiés AptX ou AptX HD. On peut toutefois espérer trouver un son de qualité, ce serait la moindre des choses de la part de Skullcandy.

Les Push seront disponibles dès le 15 janvier pour la somme de 129 $. Un prix difficile à justifier tant ces écouteurs semblent avoir du retard sur leurs concurrents dans la même gamme tarifaire.

Source : Skullcandy

2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top