Skullcandy lance ses premiers intras sans-fil... et ce n’est pas fameux !

Johan Gautreau
Expert objets connectés
13 décembre 2018 à 13h24
2
Skullcandy Push

Le marché des écouteurs intra-auriculaires true wireless est déjà bien lancé depuis un moment, propulsé par les AirPods d'Apple. Il aura fallu du temps à Skullcandy pour se mettre au diapason, mais les fans peuvent se réjouir : les Skullcandy Push sont enfin de sortie. Pour le meilleur et pour le pire...

La marque américaine Skullcandy aura su se faire une place dans le marché de l'audio avec ses productions au design marqué. Aux côtés de la large gamme de casques audio de la marque, il ne manquait qu'une chose : des intras true wireless, c'est-à-dire 100 % sans-fil.

Les Push viennent enfin gommer ce manque, mais accusent cependant pas mal de retard dans un marché maintenant bien établi et dominé par de grands constructeurs. Skullcandy va donc devoir batailler ferme pour s'imposer.

Un design particulier

Malheureusement, l'aspect des écouteurs américains a de quoi laisser dubitatif. Certes, le design est toujours subjectif, mais nous sommes loin d'être fans du look des Push, à la rédaction Clubic. Avec leur coque arrondie de couleur verte irisée, ils ressemblent presque à de petits scarabées. On aime ou pas...

Chaque oreillette est ornée d'un gros bouton de contrôle qui permet de gérer la lecture de la musique - pause/lecture et passage des pistes -, mais aussi d'activer l'assistant vocal embarqué sur votre smartphone. Rien que du classique donc.

Le boîtier de recharge n'est pas beaucoup plus attractif, semblant très massif. Mais là encore, tout est question de goût.

Des intras très basiques

Si on peut se faire au look atypique des Skullcandy Push (après tout, c'est la marque de la maison), on passera plus difficilement l'éponge sur les spécificités très moyennes de l'ensemble. Là où la plupart des intras à plus de 100 € proposent une résistance à l'humidité et la transpiration, les Push font l'impasse sur une telle caractéristique. Les sportifs risquent donc d'aller voir ailleurs, c'est dommage.

L'autonomie annoncée par le constructeur est de 6 heures, ce qui est franchement bon pour de si petits appareils audio. Bien entendu, le boîtier permet de charger les Skullcandy Push une fois leur batterie vide. Sauf qu'il y a juste assez de puissance pour une recharge, ce qui donne au final une autonomie de 12 heures. Un score loin d'être exceptionnel.

Pour la partie sonore, le constructeur opte pour des drivers de 9.2 mm avec une réponse en fréquence de 20 Hz à 20 KHz. Les intras true wireless américains ne sont pas certifiés AptX ou AptX HD. On peut toutefois espérer trouver un son de qualité, ce serait la moindre des choses de la part de Skullcandy.

Les Push seront disponibles dès le 15 janvier pour la somme de 129 $. Un prix difficile à justifier tant ces écouteurs semblent avoir du retard sur leurs concurrents dans la même gamme tarifaire.

Source : Skullcandy

2
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Vous pouvez Installer ou désinstaller plusieurs jeux en même temps sur Steam
La 5G Bouygues Telecom : forfaits, villes et zones couvertes, on vous dit tout
Cyberpunk 2077 dans le monde de World of Warcraft : un mix pas inintéressant !
Facebook News va débarquer en Europe le mois prochain, au Royaume-Uni précisément
Xbox Series X | S : il est possible de faire tourner des jeux PS2 par émulateur
Test Sony KD-55XH9096 : le téléviseur taillé pour l'arrivée des consoles next-gen ?
Le nouveau dashboard Xbox permet de pré-télécharger les nouveaux jeux Game Pass sur sa console
Black Friday Amazon : la montre connectée Huawei Watch GT 2 à moins de 100€ 🔥
Cyberpunk 2077 : le nombre de précommandes dépasse largement celui de tous les jeux The Witcher
OnePlus sortirait un téléphone supplémentaire en 2021, nommé OnePlus 9E
Haut de page