Le DJI Phantom 4 vous suit et contourne les obstacles automatiquement

02 mars 2016 à 10h39
0
Le numéro un du drone compte bien le rester. Il dote pour cela son dernier modèle des spécificités de ses concurrents les plus sérieux. Le nouveau DJI Phantom 4 bénéficie ainsi de fonctions de pilotage autonome et de suivi automatique.

Le fabricant chinois DJI a annoncé hier le renouvellement de son quadricoptère vidéo grand public. Un an après le Phantom 3, il a lancé le Phantom 4, amélioré en tout point.

0226000008365680-photo-dji-phantom-4.jpg

Suivi et pilotage automatique

Pour commencer, face au succès (au moins critique) d'un modèle tel que le 3D Robotics Solo, DJI dote son nouveau modèle des mêmes capacités de vol automatique. Le Phantom 4 bénéficie effectivement de fonctions baptisées TapFly et ActiveTrack, qui permettent respectivement de faire voler le drone en désignant simplement sa destination sur la vue dans l'application, et de lui faire suivre un objectif tel qu'un individu ou une voiture de manière entièrement automatique (et sans balise sur la cible). Si le prédécesseur facilitait le pilotage, le dernier né en dispense carrément l'utilisateur !

Le DJI Phantom 4 complète pour ce faire sa panoplie de capteurs. En plus des capteurs de positionnement ventraux apparus sur le Phantom 3, le nouveau quadricoptère accueille un détecteur d'obstacles frontal, similaire à celui du quadricoptère professionnel Matrice 100 robotisé, constitué de deux « yeux » qui lui permettent de voir en 3 dimensions. Il peut ainsi éviter les collisions en pilotage manuel et contourner les obstacles en pilotage automatique. Ces capteurs profitent au vol stationnaire, cinq fois plus précis.

0118000008365692-photo-dji-phantom-4.jpg
0118000008365694-photo-dji-phantom-4.jpg
0118000008365696-photo-dji-phantom-4.jpg

Prestations vidéo et autonomie améliorées

La quatrième génération de Phantom rehausse par ailleurs son temps de vol de 25 % à 28 min, son rayon d'action à 5 km et sa vitesse de pointe de 16 à 20 m/s (de 58 à 72 km/h).

0226000008365688-photo-dji-phantom-4.jpg

L'appareil améliore enfin ses prestations de prise de vue, sa fonction première. Sa caméra est coiffée d'une nouvelle lentille à 8 éléments. Le nouveau capteur de 12 millions de pixels au format 1/2,3 pouce photographie toujours en RAW DNG et filme toujours en vraie 4K ou en Ultra HD à 30 i/s, mais désormais aussi en Full HD à 120 i/s. Des profils D-Log et Cine-D offrent une grande latitude d'étalonnage des couleurs aux professionnels. Pour finir, la nacelle stabilisatrice a été renforcée.

Le DJI Phantom 4 est disponible dès à présent au prix de 1 600 euros, en hausse de 200 euros. On peut l'accompagner du nouveau service de réparation DJI Care, facturé 240 euros pour six mois ou 320 euros pour un an.

08365698-photo-dji-phantom-4.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top