La banque JP Morgan va elle aussi freiner ses investissements dans les énergies fossiles

27 février 2020 à 15h32
0
JP Morgan

JP Morgan, l'une des banques les plus importantes au monde, a annoncé vouloir renforcer son engagement en faveur de la planète. Pour cela, elle va notamment mettre partiellement fin au financement de projets liés aux énergies fossiles et dédier une partie de ses fonds aux initiatives « vertes ».

Le groupe JP Morgan Chase constitue actuellement le plus grand financeur du monde pour les énergies fossiles. Mais l'entreprise souhaiterait changer cette étiquette. Elle a ainsi commencé par missionner un organisme indépendant pour la réalisation d'une étude sur le dérèglement climatique.


Arrêt partiel des prêts pour l'extraction de charbon

Sans surprise, le rapport, envoyé aux clients de l'entreprise, fait état de potentielles « conséquences catastrophiques », dues notamment aux émissions de dioxyde de carbone dans les années à venir. Ces dernières « continueront à affecter le climat pendant des siècles, d'une manière probablement irréversible ».

Si l'étude pointe également l'absence de solution mondiale, JP Morgan entend contribuer à sa façon à l'effort collectif. Tout d'abord en stoppant les prêts consacrés aux projets de forage pétrolier dans l'Arctique. Mais aussi en limitant le financement de l'extraction de charbon. Concrètement, ce dernier point signifie que JP Morgan ne versera plus d'argent aux sociétés qui tirent l'essentiel de leur chiffre d'affaires de cette activité. En revanche, la porte restera ouverte pour celles qui n'en font pas leur source de revenus majoritaire.


Encourager le développement des énergies renouvelables

Cette apparente timidité a été critiquée par certains observateurs, à l'instar de l'association caritative ShareActions, qui promeut l'investissement responsable. L'organisation estime que, ce faisant, le groupe bancaire néglige « une énorme partie du marché du charbon ».

JP Morgan souffre également de la comparaison avec certains concurrents, tels que Goldman Sachs, qui a récemment mis une œuvre une politique plus ambitieuse en matière de développement durable. Dans le même ordre d'idées, la Banque européenne d'investissement a annoncé, il y a quelques mois, arrêter les financements de projets liés aux énergies fossiles.

Pour compléter son engagement, JP Morgan a néanmoins ajouté qu'elle allait consacrer une enveloppe de 200 milliards de dollars pour soutenir des initiatives en faveur du développement durable. Et en particulier celles tournant autour des énergies renouvelables.

Source : Electrek
Modifié le 27/02/2020 à 15h44
5
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top