Le département américain de l'agriculture vise 30% de biocarburant d'ici 2050

23 février 2020 à 14h34
0
mais biocarburant
© Pixabay

Selon l'agence de protection de l'environnement américaine (Environmental Protection Agency, EPA), la quantité de biocarburants mélangée au pétrole en 2020 doit représenter environ 10 % de la production de pétrole brut. Le département américain de l'agriculture veut faire considérablement évoluer ce mélange : d'ici 2050, l'administration Trump souhaite que la part des biocarburants atteigne 30 %.

Dans une annonce communiquée jeudi 20 février et rapportée par Reuters, les responsables ont aussi affirmé que ce mélange devait atteindre 15 % d'éthanol d'ici 2030.

L'EPA se met au biocarburant

En octobre dernier, l'agence a annoncé sa volonté d'augmenter la part d'éthanol à base de maïs mélangée au pétrole. Alors que la proposition était censée contenter le secteur agricole, elle n'avait satisfait personne.

Pour Patrick Kelly, le porte-parole de l'American Petroleum Institute interrogé par Reuters, cela « punit des entreprises qui se conforment déjà » à la loi sur les biocarburants. Et selon Mike Naig, le secrétaire à l'agriculture de l'Iowa, la décision n'allait pas assez loin, alors que les producteurs de biocarburants souffrent de la guerre économique qui oppose les Etats-Unis à la Chine.

Quelques mois plus tard, l'EPA revient donc à la charge. L'agence n'hésite plus à annoncer des chiffres ambitieux. Si elle veut atteindre 15 % de biocarburant d'ici 2030, elle souhaite également, sur la même période, augmenter la production agricole de 40 % et réduire son impact environnemental de moitié.


Une orientation forcée ?

Pour Todd Becker, le P.-D.G. de Green Plains Inc., un groupe exploitant 13 usines d'éthanol, cette annonce n'est pourtant pas le signe d'une nouvelle politique de soutien envers les biocarburants. Il déclare : « Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un soutien de l'EPA envers l'éthanol. Je pense qu'on les traînés [ dans cette voie ] à coups de pieds et en leur criant dessus ». En effet, ce genre de décisions est étrange de la part de l'administration du président Donald Trump, qui a qualifié le changement climatique de « canular ».

Au cours des deux dernières années, l'EPA a accordé 30 dérogations à des raffineries de pétrole, leur retirant l'obligation de se conformer à la loi sur les biocarburants. Mais avec l'échéance électorale qui approche, Donald Trump doit s'assurer le soutien des agriculteurs sans fâcher l'industrie pétrolière. Comme quoi, il est toujours utile de savoir faire le grand écart.

Source : Reuters
13
13
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Un vaste trou s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
scroll top