Les incendies australiens ont émis autant de CO2 que les 100 pays les moins pollueurs

14 janvier 2020 à 07h00
0
feu-australie

Alors que la pluie s'abat enfin sur l'Australie, le bilan des feux qui ont ravagé le pays ces dernières semaines est catastrophique. En plus des pertes humaines et animales, ils ont émis un taux colossal de CO2 dans l'atmosphère.

Appelés « bushfires » en anglais , ces feux sont communs lors de la saison estivale en Australie, mais leur intensité ne fait qu'accroître. La période 2019-2020 est particulièrement dramatique sur de nombreux points : des centaines de milliers de personnes ont été évacuées, plus de 25 victimes ont été recensées (pour le moment) et on estime que plus d'un milliard d'animaux ont péri, intoxiqués par la fumée ou brûlés vifs.


Un véritable cercle vicieux

Ces feux, dont certains remettent en question l'origine, ont également émis près de 400 millions de tonnes de CO2 dans l'atmosphère. À titre de comparaison, cela représente l'équivalent des émissions annuelles des 116 pays les moins pollueurs au monde. En 2018, les émissions engendrées par les feux qui ont ravagé la Californie étaient neuf fois moins importantes.

Il s'agit là d'un véritable cercle vicieux. Les émissions de CO2 sont en effet impliquées dans le réchauffement climatique, qui entraîne la hausse des températures, de la sécheresse, et favorise les incendies. Ces derniers détruisent les plantes et les arbres qui libèrent alors le CO2 qu'ils contiennent dans leur tronc, leurs feuilles, etc. Ce CO2 vient ainsi s'ajouter aux émissions qui accentuent le changement climatique... et ainsi de suite.


Des feux toujours plus intenses

Il est déjà arrivé que des feux australiens émettent encore plus d'émissions : 600 millions de tonnes de CO2 ont atteint l'atmosphère lors de la saison 2011-2012. Néanmoins, la saison des feux est de plus en plus longue et les journées où l'alerte est maximale sont toujours plus nombreuses... Le taux d'émissions dans l'une des régions touchées cette année, les New South Wales, est par ailleurs disproportionné par rapport à la moyenne.

Au total, plus de 10 millions d'hectares ont brûlé, dont plus de la moitié dans les New South Wales. Cela est notamment dû à la fusion de deux feux qui ont créé un « méga-incendie » dévastateur, mais désormais sous contrôle.

Australie, Amazonie, Afrique, Sibérie... Les incendies sont de plus en plus courants et de plus en plus destructeurs. Malheureusement, ils ne sont qu'une conséquence logique du réchauffement climatique et l'alimentent, ils devraient d'ailleurs s'intensifier dans les années à venir si rien n'est fait.

Source : Technology Review
Modifié le 14/01/2020 à 09h04
19
19
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top