The Interceptor : une péniche autonome pour collecter les déchets en amont des océans

10 janvier 2020 à 08h25
0
interceptor-1.jpg
© The Ocean Cleanup

L'ONG environnementale The Ocean Cleanup a fabriqué une péniche fonctionnant à l'énergie propre, capable de ramasser les déchets issus des rivières.

Sur les dizaines de milliers de rivières que compte la planète, seules 1 000 d'entre elles sont responsables de 80 % des émissions annuelles mondiales de plastique issu des rivières, ce qui représente, selon les années, entre 0,8 et 2,7 millions de tonnes métriques. L'Asie, l'Amérique du Sud et l'Afrique font partie des zones les plus pollueuses. Pour lutter contre ces émissions de plastique des rivières du globe, l'organisation non gouvernementale néerlandaise The Ocean Cleanup a développé une péniche moderne, l'Interceptor, que l'on vous présente.

Une péniche autonome qui fonctionne grâce à l'énergie solaire

En collaboration avec plusieurs gouvernements et entreprises privées, The Interceptor a pu voir le jour et être présenté à Rotterdam le 26 octobre 2019 par le militant écologiste néerlandais Boyan Slat. Il s'agit, à ce jour, de la première solution véritable visant à stopper le déversement de plastique dans les océans, depuis les rivières.


Prenant la forme d'une péniche autonome, l'Interceptor, qui fonctionne à 100 % grâce à des panneaux solaires disposés sur son toit, parvient à attirer les déchets fluviaux à son bord grâce à une barrière déployée plusieurs dizaines de mètres en amont. Les déchets sont ensuite « guidés » vers la bande transporteuse de la péniche, grâce à la force du courant. La bande transporteuse, qui fonctionne en continu, extrait les débris de l'eau et les dispatche dans la navette flottante.

interceptor.jpg
© The Ocean Cleanup

Jusqu'à 50 000 kilos de déchets récupérés par jour

La péniche embarque six bennes à ordures, remplis au fur et à mesure à l'aide de capteurs, présents pour éviter que l'un des conteneurs ne déborde. L'Interceptor peut stocker jusqu'à 50 mètres cubes de déchets. Ce qui permet de le déployer même dans les rivières les plus chargées en déchets. The Interceptor peut extraire jusqu'à 50 000 kilos par jour, voire le double, si les conditions (météorologiques et logistiques) sont favorables. Une fois les bennes pleines, la péniche envoie un SMS aux sous-traitants locaux, qui récupèrent ensuite les déchets pour les envoyer au recyclage.


Pour le moment, The Ocean Cleanup a déployé deux péniches, l'une à Jakarta, en Indonésie, l'autre sur le Kelang, qui traverse Kuala Lumpur en Malaisie, et qui se révèle, pour cette dernière, être l'une des 50 rivières les plus polluantes de la planète.

L'ONG est à la recherche de nouveaux partenaires et mécènes pour parvenir à son objectif qui est d'installer un Interceptor dans chacune des 1 000 rivières les plus polluantes d'ici 2025.

interceptor-2.jpg
© The Ocean Cleanup


Modifié le 10/01/2020 à 09h23
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Contre toute attente, les Mac auraient été deux fois plus touchés par les malwares en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Pour les USA, Huawei peut secrètement accéder aux portes dérobées des opérateurs
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top