Déchets : selon un rapport, McDonald's est loin de respecter la loi sur l'installation de poubelles de tri

Alexandre Boero Contributeur
14 novembre 2019 à 07h30
0
McDonald
© Shutterstock.com

Après avoir lancé une pétition devenue virale en début d'année, le mouvement « Zéro déchet au McDo » publie un rapport, ce jeudi, qui accable la politique de tri de la chaîne de restauration rapide.

L'histoire remonte au mois de janvier 2019, lors d'un banal dîner avec des amis dans un restaurant McDonald's de Poitiers. Ce soir-là, Marine prend conscience de la masse de déchets qui finissent directement à la poubelle, qui plus est sans proposition de trier avant de jeter. Découvrant que McDonald's produit 115 tonnes d'emballages par jour et 1 kilo de déchets chaque seconde, elle lance une pétition sur change.org, au nom du mouvement « Zéro déchet au McDo. » Signée par plus de 143 000 personnes à l'heure où nous écrivons ces lignes, celle-ci accompagne la publication d'un rapport collaboratif citoyen.

122 restaurants passés au crible

Le rapport a livré des résultats qui ne tendent pas à promouvoir la politique de tri des déchets de McDonald's. Sur les 1 464 restaurants français que compte la multinationale américaine, 122 ont pu être vérifiés, soit 8,3 % des établissements du territoire, dispatchés dans 66 villes différentes. L'équivalent d'un sondage XXL.


Sur les 122 restaurants visités, le rapport note que seuls 39 d'entre eux ont installé des poubelles de tri, soit une faible proportion de 32 %. Le collectif précise tout de même que sur les 83 restaurants qui n'avaient pas encore installé de poubelles de tri, six étaient en cours d'installation ou l'avaient fait, mais de manière partielle.

Les fast-foods ont jusqu'au 31 décembre 2019 pour respecter la législation de tri des déchets en vigueur

68 % des McDonald's passés au crible ne remplissent donc pas leurs obligations en termes de gestion des déchets. Mais quelles sont ces obligations exactement ?

Dans le prolongement de la loi sur la transition énergétique, et pour compléter l'obligation sur le tri et la valorisation des emballages professionnels, un décret en date du 10 mars 2016 est venu poser l'obligation pour les fast-foods de trier leurs déchets, c'est-à-dire de s'équiper d'une poubelle de tri, ce que 96 % des restaurants rapides de France n'avaient pas fait en 2017.


Si McDonald's commence à produire des efforts, en ayant supprimé les pailles et couvercles non-recyclables dans de nombreux restaurants, une bonne partie de ses fast-foods continuent de violer la loi, trois ans après. Au mois de juin 2019, Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, avait octroyé un sursis au secteur, en imposant aux chaînes d'équiper d'un équipement de tri des déchets au moins 70 % de leurs restaurants. Elles ont jusqu'au 31 décembre 2019 pour se conformer aux directives du gouvernement. Il serait temps de s'y mettre...

Le rapport et les data du collectif sont disponibles en ligne en cliquant ICI.
Modifié le 14/11/2019 à 09h00
17 réponses
15 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top