Le Japon veut mettre fin à la vente des véhicules à essence d'ici 2030

28 décembre 2020 à 08h30
28
Rue Japon voitures © Superstarman/Pixabay
© Superstarman/Pixabay

Le pays du Soleil-Levant entend écarter les véhicules à essence de son territoire, dans le cadre de son plan de neutralité carbone pour 2050.

À la fin du mois d'octobre, en marge de son intronisation comme Premier ministre, Yoshihide Suga avait immédiatement annoncé l'objectif pour le Japon d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 . La déclaration du chef d'État nippon a rapidement accouché sur une officialisation, avec un objectif clairement affirmé cette fois au mois de novembre. Mais le vendredi 25 décembre, Suga a dévoilé les contours de sa stratégie de croissance verte.

Le Japon veut faire de la place pour les véhicules électriques

Outre l'ambition d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 et de générer pas moins de 2 000 milliards de dollars provenant de la croissance verte, le Japon compte interdire tous les véhicules à essence d'ici les 15 prochaines années, au mieux en 2030.

Plus concrètement, le gouvernement japonais veut remplacer les véhicules à essence par des véhicules électriques , hybrides et à pile à combustible.

Avec ce plan, extrême pour un pays encore très dépendant des énergies fossiles, le charbon et le gaz en tête, le Japon part de loin. Mais le pays du Soleil-Levant entend se mettre au diapason pour respecter l'accord de Paris sur le climat qu'il a signé.

Des allègements fiscaux pour inciter les entreprises à tomber dans la marmite verte

Tournée vers l'hydrogène et l'automobile, la stratégie de croissance verte locale doit aboutir à utiliser un maximum les énergies renouvelables d'ici 2050. La part du renouvelable est prévue pour atteindre la moitié de la production énergétique nippone. Entre 50 et 60 % plus précisément. Pour cela, le gouvernement compte développer des parcs éoliens offshore, c'est-à-dire des parcs en mer. Aujourd'hui, seulement 20 % de l'énergie produite par le Japon est issue de l'économie verte.

Pour inciter les entreprises à contribuer aux objectifs gouvernementaux, l'État devrait leur offrir des allègements fiscaux. Il espère ainsi générer près de 900 milliards de dollars de croissance économique supplémentaire tous les ans d'ici 2030, le tout favorisé par les investissements.

Le Japon s'aligne ainsi bel et bien sur la Chine, l'Union européenne et le Royaume-Uni, dans l'objectif de la neutralité carbone.

Source : Tech Xplore

Modifié le 28/12/2020 à 10h01
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
28
17
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Elon Musk réserve chez Virgin Galatics quand Bezos dézingue son concurrent
Une IA appréhende les politiciens qui passent trop de temps sur leur smartphone durant les sessions au parlement
Haut de page