Facebook a accordé à des entreprises amies un accès aux données des utilisateurs

Mathieu Grumiaux Contributeur
06 décembre 2018 à 18h38
0
Facebook

Le réseau social aurait permis à de grands groupes, entre 2012 et 2015, d'accéder aux données personnelles des utilisateurs.

Une commission parlementaire britannique a dévoilé près de 250 pages d'e-mails internes au contenu explosif pour le réseau social. Le groupe de travail accuse Facebook d'avoir donné les informations personnelles des utilisateurs de sa plateforme à de grosses entreprises.

Des passe-droits accordés à des sociétés « amies »

Sont cités dans les documents Airbnb, Netflix, le service de VTC Lyft ou l'application de rencontres Badoo. Ces sociétés auraient obtenu un accès complet aux informations personnelles de leurs abonnés. Dans le même temps, Facebook aurait refusé cet accès aux données à des entreprises qui concurrençaient directement ses services, comme l'ex-application de partage de vidéos Vine.

Cette manœuvre, contraire aux engagements du réseau social en matière de confidentialité des données, aurait été chapeautée par Mark Zuckerberg en personne. Dans un e-mail envoyé en 2012, le jeune PDG discute de la manière la plus efficace de valoriser les informations échangées par les utilisateurs, la ressource la plus précieuse de la société : « Ce n'est pas bon pour nous si les utilisateurs ne partagent pas avec Facebook et ce contenu augmente la valeur de notre réseau. Donc, au final, je pense que le but de la plate-forme - même du côté de la lecture - est d'accroître le partage sur Facebook ».

Facebook conteste vivement ces allégations

Le Parlement britannique a obtenu ses documents par la société Six4Three, un développeur d'applications actuellement en pleine bataille juridique avec le réseau social. Damien Collins, président de la Commission sur le numérique, la culture et les médias (DCMSC) de la Chambre des Communes, a publié ces documents pour forcer Facebook à apporter des « réponses franches » à ces questions de respect de la confidentialité des données par l'entreprise américaine.

Facebook, dans un communiqué, réfute ses allégations : « Comme nous l'avons dit à de nombreuses reprises, les documents que Six4Three a rassemblés pour leur poursuite judiciaire sans fondement ne représentent qu'une partie de l'histoire et sont présentés d'une manière tendancieuse en l'absence d'éléments supplémentaires de contexte ».

« Nous n'avons jamais vendu les données de quiconque », a insisté pour sa part Mark Zuckerberg, dans un long post sur sa page Facebook. Le fondateur du réseau ajoute que ces documents sont uniquement le fruit de discussions internes sur l'amélioration de la plateforme.

Source : New York Times

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top