Paramètres et confidentialité : Facebook annonce une année riche en évolutions

03 janvier 2013 à 14h01
0
En ce début d'année, Facebook France a pris l'initiative d'inviter la presse dans ses locaux pour faire un état des lieux des derniers changements survenus ces derniers mois dans les pages d'aides et de paramètres du réseau social. L'occasion également de mettre cartes sur table et d'évoquer les perspectives de la plateforme pour 2013.

00FA000005636554-photo-facebook-france.jpg
En matière de communication, Facebook France semble avoir pris de bonnes résolutions : si le service est depuis quelques temps déjà plus ouvert question échanges, notamment grâce à l'ouverture de bureaux parisiens, il restait encore à matérialiser le dialogue. Chose faite jeudi lors d'une rencontre autour des nouveaux paramètres de confidentialité du réseau social, lancés fin décembre.

Un condensé de paramétrages

Le mot-clé de la présentation réalisée par Michelle Gilbert, responsable de la communication chez Facebook France c'était sans conteste « pédagogie » : éduquer l'utilisateur de la plateforme semble être l'un des objectifs-phares de la plateforme pour 2013. « La pédagogie est une priorité : les gens doivent savoir utiliser le produit pour comprendre leurs responsabilités lorsqu'ils publient » résume Michelle Gilbert.

Pour ce faire, Facebook a, ces derniers mois, multiplié les « bulles d'informations » s'affichant à proximité des paramètres de réglages élémentaires, et a mis en place en novembre un « kit de démarrage » visant à expliquer de manière concrète aux nouveaux utilisateurs comment paramétrer l'affichage de leurs publications. Selon la responsable de la communication, il s'agit là d'une « évolution planifiée » des paramètres de confidentialité, et non d'une réponse développée suite à l'affaire du « faux bug » des messages privés. Autre nouveauté déployée en décembre, cette fois-ci : un nouveau menu déroulant, présent dans la barre bleue en haut de Facebook, qui donne accès aux « questions qui reviennent le plus souvent » : « Qui peut voir mes contenus ? », « Qui peut me contacter ? » et « Comment empêcher quelqu'un de me contacter ? ». Des interrogations qui sont autant de raccourcis vers des paramètres faciles à gérer.

05636552-photo-facebook-raccourcis.jpg


L'historique personnel, efficace mais bien caché

Point d'orgue des récents changements, la page « historique personnel » permet de voir absolument toutes les publications postées sur un compte Facebook depuis sa création, y compris les publications d'autrui en lien avec l'utilisateur, comme les photos taguées ou les messages publiés sur le mur. Pour chaque publication, il est possible de modifier la visibilité, mais également de la masquer ou de la supprimer : le réseau social met d'ailleurs l'accent sur les enjeux, bien différents, des deux termes, puisque le premier permet de cacher une publication, tandis que le second la supprime et entraîne l'effacement total de l'élément des serveurs de Facebook - pour une photo, par exemple, cette dernière disparaît définitivement au bout de 45 à 90 jours.

01F4000005636550-photo-facebook-historique-personnel.jpg

Concrètement, l'historique personnel s'avère puissant et efficace pour ce qui est d'entrer dans le détail des réglages de confidentialité, publication par publication, mois par mois. Il n'est cependant pas exempt de défauts : les gros utilisateurs de Facebook mettront sans doute des heures à passer leurs publications en revue. Et, avant de pouvoir se pencher sur ces dernières, encore faut-il parvenir jusqu'à cette page : pour l'heure, il faut cliquer sur « Afficher plus de paramètres » dans les raccourcis de confidentialité pour voir apparaître le lien « Utiliser l'historique personnel ». Quant au nom de la page, il n'est pas forcément très parlant pour les utilisateurs... ce qui ne le rend pas forcément explicite, alors qu'il est pourtant présent sur la Timeline de chaque utilisateur ! il va encore falloir faire preuve de pédagogie.

01F4000005636920-photo-facebook-historique-personnel1.jpg


2013 : tests en pagaille et nouveautés imminentes

Facebook a de nombreux projets pour 2013 : à ce titre, difficile pour l'heure d'en savoir plus. Néanmoins, dans les prochains jours, le réseau social mettra en place une double-vérification des publications liées à des applications : la première se fera, comme actuellement, lors du premier accès à l'app, pour informer l'utilisateur des éléments du compte que cette dernière utilise. Quant à la seconde, elle se fera avant chaque publication éventuelle de l'application sur le mur de l'utilisateur, qui pourra ainsi refuser ou valider l'action. «  Les développeurs ont eu du temps pour intégrer cette nouveauté à leurs applications. Ceux qui ne respecteront pas cette directive verront leurs apps désactivées » explique Michelle Gilbert. Néanmoins, détail étonnant : les applications de jeux sociaux ne sont pas concernées par cette mesure. Choix étrange quand on connaît les sollicitations entraînées par cette catégorie d'apps sur les murs des utilisateurs.

La messagerie intégrée à la plateforme a également été évoquée, et une clarification a été donnée concernant la fonctionnalité de messages payants actuellement testée aux USA : si on pouvait s'imaginer qu'elle serait proposée à des annonceurs, elle est, au final, uniquement destinées aux utilisateurs particuliers, et limitée à un message par semaine. Pour le réseau social, il s'agit d'un moyen exceptionnel de mettre en avant un message ciblé, et non un potentiel outil de spam. Aucun détail sur un éventuel déploiement concret n'a été évoqué. « Nous testons beaucoup de fonctionnalités en permanence » a commenté Michelle Gilbert, expliquant que toutes ne voyait pas forcément le jour au final.

En somme, Facebook continue de développer sa politique de transparence, auprès du public mais également auprès des médias, autant enclins à mettre en avant les nouveautés de la plateforme que les polémiques et faits divers qui y sont liés, et qui ne sont pas toujours à même de rassurer les utilisateurs. « Si on perd la confiance des utilisateurs, il n'y a plus de Facebook » résume Michelle Gilbert. Et à l'heure où l'action Facebook commence à sortir la tête de l'eau, il est plus que jamais l'heure de rassurer les utilisateurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top