Facebook supprime son système de vote et actualise ses paramètres de confidentialité

01 juin 2018 à 15h36
0
C'était à prévoir : suite à la faible fréquentation de son dernier vote, Facebook a décidé de supprimer ce système de consultation de sa communauté, en profitant au passage pour annoncer l'application de nouvelles règles concernant sa politique d'utilisation des données. Dans le même temps, le réseau social a également réorganisé ses paramètres de confidentialité.

00FA000005206862-photo-facebook-vote.jpg
Journée riche en annonces pour Facebook, même si une partie d'entre elles étaient attendues : le réseau social a donné suite au constat, réalisé lundi, concernant sa dernière procédure de vote en date. Et dernière tout court, en vérité. Car la plateforme, fidèle à ses principes, a décidé de ne pas écouter les réclamations des 589 141 personnes qui ont voté contre les modifications de sa Déclaration des droits et responsabilités, mais également de sa politique d'utilisation des données.

« Malgré ces efforts et l'importante couverture médiatique, moins de un pour cent de notre communauté de plus d'un milliard d'utilisateurs a participé au vote. Comme indiqué dans nos deux règlements, les résultats sont utilisés à titre informatif si moins de 30 % des utilisateurs votent » explique le vice-président de la communication de Facebook, Elliot Schrage, dans un billet publié mardi. Ce dernier se veut rassurant, et explique que, malgré la disparition du vote sur la plateforme, « un dialogue transparent avec notre communauté par l'intermédiaire de notre processus d'information et de commentaires est essentiel au maintien de cet effort » d'échange. La grande question est surtout de savoir comment Facebook compte communiquer à ce sujet, car les efforts du réseau social ont jusque-là été bien moindre pour mettre en avant ses scrutins : on peut donc redouter qu'il en soit de même pour la suite.

Quant au cauchemar des associations de consommateurs et autres défenseurs de la vie privée, il ne peut plus être freiné : Facebook va bel et bien unifier les données de ses membres avec celles d'autres services qu'il possède, comme Instagram, empêchant ainsi les utilisateurs de dissocier leurs informations sur ces différentes plateformes. Une situation qui, selon différents organismes, dont Europe vs Facebook, viole les règles européennes et américaines en termes de protection des données personnelles. Un nouveau bras de fer est donc à prévoir à ce sujet.

Des raccourcis au nom de la vie privée

Dans le même temps, le réseau social a également débuté le déploiement d'un nouveau menu déroulant, situé en haut à droite de ses pages. Ce dernier est destiné à fournir aux utilisateurs des raccourcis vers des fonctionnalités essentielles, qui permettent de voir rapidement quel ami voit quelle publication, ou encore de bloquer rapidement un contact. Facebook a également revu le système de calendrier et le contrôle des publications qui contiennent leur nom.

01F4000005609770-photo-facebook-vie-priv-e.jpg

Mais, en contrepartie, le réseau social compte supprimer la possibilité pour les utilisateurs de ne pas apparaître dans le moteur de recherche de la plateforme. La raison évoquée par Sam Lessin, chef produit du réseau social, est qu'un trop petit nombre d'utilisateurs - moins de 10% - utilisent cette possibilité pour justifier de la garder.

Toutes des modifications devraient apparaître dans les prochains jours pour tous les utilisateurs de Facebook.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

MediaTek devancerait Qualcomm sur le premier ARM Cortex-A7 quadri-coeur au monde
Google Maps pour iOS enfin disponible
Dropbox rachète AudioGalaxy, spécialiste de la musique en streaming
Belgique : Google et la presse trouvent un accord
Matrox DS1 : une première station d'accueil Thunderbolt enfin disponible
GeekGet Episode 64 : le porte-clef cadre photo USB !
Zeitgeist : Free Mobile arrive en tête des recherches en hausse sur Google
Le Hobbit : où et pourquoi le voir en HFR 3D à 48 i/s ?
Reed Midem s'offre la conférence LeWeb
Copie privée : le ministère de la Culture demande à rencontrer les démissionnaires
Haut de page