Les aéroports parisiens seront bientôt alimentés à 10 % par de l’énergie solaire

07 février 2020 à 13h00
0
Energie solaire

Le Groupe ADP, qui assure la gestion des principaux aéroports parisiens, a conclu un accord avec deux entreprises du secteur de l'énergie. Les besoins en électricité de Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget seront ainsi partiellement couverts par de futures centrales solaires, installées en France.

À partir de l'année prochaine, les aéroports parisiens feront davantage appel à l'énergie renouvelable. C'est le sens du contrat signé dernièrement entre le Groupe ADP, GazelEnergie, fournisseur français de gaz et d'électricité, et Urbasolar, entreprise française spécialisée dans le solaire photovoltaïque.

Trois centrales solaires photovoltaïques en France

Plus précisément, il s'agit d'un PPA (Power Purchase Agreement), ou contrat de vente directe d'énergie, de 21 ans. L'accord lie donc une partie assurant la production d'électricité, en l'occurrence Urbasolar et GazelEnergie, et une autre qui va l'acheter et la consommer, ici le Groupe ADP.


L'objectif est d'alimenter les aéroports de Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget avec de l'énergie solaire. À cet effet, trois centrales photovoltaïques, en cours de construction à l'heure actuelle, seront mises en service en 2021 par Urbasolar, dans le Gard, le Var et en Charente. Elles assureront une production annuelle de 47 GWh, ce qui correspond à 10 % des besoins en énergie des aéroports parisiens et à environ 50 % de l'électricité nécessaire à leur éclairage.

L'énergie solaire de plus en plus mise en lumière

Cet accord de grande ampleur s'inscrit dans une tendance globale de recours croissant à l'énergie solaire, de la part des entreprises françaises. Ainsi, en 2019, des PPA du même type avaient été signés par Crédit Mutuel Alliance Fédérale, le Groupe Boulanger, ou encore la SNCF. Et le Groupe La Poste pourrait également suivre en 2020.


Du côté du Groupe ADP, on se réjouit de cette signature, mais l'entreprise n'entend pas en rester là. Elle souhaite poursuivre ses efforts en matière d'énergie renouvelable, comme l'explique son directeur général exécutif, Edward Arkwright : « La prochaine étape consistera à produire de l'énergie verte nous-mêmes, pour une partie de notre consommation, comme nous le faisons déjà pour nos besoins en chaleur. Nous préparons dès à présent l'intégration de l'énergie solaire photovoltaïque dans de nouveaux projets d'infrastructures, tels que des parkings, des bâtiments immobiliers, ainsi que notre projet de Terminal 4 ».

Source : Pv magazine
9
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top