L'ARCEP attribue des fréquences 4G et 5G pro aux aéroports parisiens pour les dix prochaines années

04 février 2020 à 08h40
0
aéroport-air-france.jpg
© Pixabay

Hub One, le groupe ADP et Air France vont pouvoir mettre en œuvre, dans le courant de l'année 2020, un réseau sans-fil de cinquième génération couvrant les aéroports de Paris.

Le renforcement des réseaux et de la connectivité au sein des aéroports a bénéficié d'un sérieux coup d'accélérateur. Ce lundi 3 février, nous avons appris que l'ARCEP (l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a attribué une licence 4G/5G à Hub One, une filiale du groupe ADP (ex-Aéroports de Paris), et Air France, qui pourront lancer un réseau mobile de quatrième puis de cinquième génération, et ce pour une durée de dix ans (du 30 janvier 2020 au 30 janvier 2030). Celui-ci couvrira les aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget.

Fluidifier les opérations en piste et au sol grâce au réseau 4G/5G

Ce partenariat inédit conclu entre les trois entités permettra à Air France de bénéficier des fréquences attribuées par l'ARCEP et mises à disposition par Hub One dans le courant de l'année 2020. Pour ainsi devenir la première compagnie à bénéficier d'un réseau mobile privé à très haut débit, poursuivant son ascension vers l'aéroport de demain et le transport aérien intelligent, cher à ADP.


Une philosophie que partage Guillaume de Lavallade, le Directeur Général de Hub One : « Le déploiement d'un réseau 4G/5G mobile privé est une étape majeure pour accélérer le développement du smart airport et ainsi mieux répondre aux enjeux de la communauté d'acteurs autour de l'industrie 4.0 ».

Après avoir mené des tests - avec succès - du réseau 4G/5G auprès des personnels en piste et au sol, Air France ambitionne de fluidifier ses opérations aériennes en faisant transiter plus rapidement des informations via des appareils mobiles comme les tablettes professionnelles
ou les scanners de bagages. L'idée, pour la compagnie, est de connecter la totalité des outils de communication de ses personnels au réseau 4G/5G, permettant notamment d'assurer une transmission de vidéo en temps réel.

Une bande destinée aux professionnels et à certains besoins spécifiques

D'un point de vue technique, l'ARCEP a attribué des fréquences dans la bande 2,6 GHz TDD (2 570 - 2 620 MHz), effectivement adaptée aux usages aéroportuaires souhaités, parce que la bande permet un accès au très haut débit 4G, avant, à terme, de basculer en 5G. Cette bande ne se destine pas au grand public mais aux professionnels, qui utiliseront les fréquences sur certaines zones, particulières les aéroports, qui requièrent une couverture mobile bien spécifique.


Ces fréquences, qui cohabiteront avec celles réservées au grand public dans les aéroports, seront exploitées en 5G une fois que l'écosystème s'y prêtera.

Pour Air France, ce partenariat vise à « soutenir la stratégie du groupe Air France-KLM », comme le confirme son Directeur Général adjoint informatique Jean-Christophe Lalanne. Et le dirigeant de conclure : « Air France est fière de pouvoir se doter dès maintenant d'un réseau mobile professionnel à très haut débit tant pour répondre aux attentes de ses clients et de ses collaborateurs ».

Source : Communiqué de presse
Modifié le 04/02/2020 à 09h06
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
L'application de traçage des contacts d'Apple et Google est désormais disponible
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Cupra El Born, la bombe espagnole 100 % électrique
scroll top