Cellules photovoltaïques nocturnes, la mise au point se poursuit

3
nuit des étoiles

Pourra-t-on encore parler de panneaux « solaires », si les panneaux photovoltaïques de demain sont capables de fonctionner de jour comme de nuit ? De nouveaux prototypes de cellules thermoradiatives laissent entrevoir des panneaux capables de fournir de l'énergie en pleine nuit.

D'après Jeremy Munday, professeur au Département de génie électrique et informatique à l'Université de California-Davis (UC Davis), des panneaux spécialement conçus en ce sens pourraient produire, dans des conditions idéales, jusqu'à 50W d'énergie par mètre carré, en pleine nuit. Cela représente le quart de la production journalière d'un panneau solaire conventionnel.

En sens inverse

Jeremy Munday et l'étudiant diplômé Tristan Deppe ont publié un article dans la revue spécialisée ACS Photonics où ils expliquent comment fonctionnent ces panneaux. Le texte détaille : « Afin de produire de l'énergie électrique après le coucher du soleil, nous travaillons sur un concept photovoltaïque alternatif qui utilise la Terre comme source de chaleur et le ciel nocturne comme dissipateur, donnant une "cellule photovoltaïque nocturne" qui utilise le photovoltaïque thermoradiatif et des concepts venus de l'étude du refroidissement radiatif ».

Jeremy Munday, qui a récemment rejoint l'UC Davis, développe des prototypes capables de générer de petites quantités d'énergie. Le procédé est similaire à celui d'un panneau solaire classique, mais en sens inverse. En temps normal, un panneau photovoltaïque absorbe la chaleur du Soleil, qui est plus chaud que lui. Jérémy Munday explique que « une cellule solaire ordinaire génère de l'énergie en absorbant la lumière du soleil, ce qui provoque l'apparition d'une tension à travers l'appareil et la circulation du courant ».


Une technologie encore incertaine, mais prometteuse

Cette fois, il serait question de panneaux thermoradiatifs composés de cellules capable de générer de l'énergie en rayonnant leur chaleur vers un environnement plus froid. Jeremy Munday ajoute ainsi : « Dans ces nouveaux appareils, le courant et la tension vont dans la direction opposée à la lumière émise, mais vous générez toujours de l'énergie ». La technologie thermoradiative est étudiée depuis longtemps, et Jérémy Munday affirme que ces cinq dernières années, elles ont fait l'objet d'un intérêt croissant. Il conclut : « Vous devez utiliser des matériaux différents, mais la physique est la même ».

L'intérêt d'une telle technologie est évident. Même si le rendement des panneaux thermoradiatifs n'égalera probablement pas celui des panneaux solaires traditionnels, il permettrait de générer de l'énergie durant la nuit, et participerait donc à équilibrer le réseau électrique. Ici, il est encore question d'études et de laboratoires : le potentiel de production et la rentabilité des cellules thermoradiatives ne peuvent pas encore être avancés avec une certitude absolue. Mais la mise au point de nouveaux prototypes montrent que cette technologie poursuit son développement.

Source : Science Daily
Modifié le 03/02/2020 à 15h04
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Elon Musk assure que la Tesla Model S tiendra très bientôt les 650 km d'autonomie
Batterie externe Xiaomi 20 000 mAh à seulement 23,62€ pendant les soldes Cdsicount
Simple mais efficace, il simule des bouchons sur Google Maps en baladant 99 smartphones avec lui
Écran PC Gamer IIYAMA 27
Écran PC JVC 24VCF à 99,99€ au lieu de 149,99€ grâce aux soldes Darty
MediaTek étoffe sa gamme de puces pour smartphone gaming
Déjà 3000 réservations pour Reverie, la berline électrique du constructeur norvégien Fresco Motors
Soldes Amazon: Contrôleur bluetooth Nintendo Switch à 39,99€ au lieu de 79,99€
Chargeurs de smartphones et tablettes : l'Europe peut-elle vraiment imposer un standard universel ?
Soldes Amazon: Volant de course avec retour de force + pédales à 179,94€ au lieu de 399,00€
Haut de page