Grève : les compteurs Linky victimes de la grogne du syndicat CGT Énergie

20 décembre 2019 à 15h29
0
compteur-linky.png
© Alexandre Boero pour Clubic

Plusieurs milliers de compteurs ont été déconnectés dans les Pyrénées-Orientales ces derniers jours, pour soutenir les foyers limités en approvisionnement.

Il y a quelques jours, nous vous rapportions les opérations menées par la CGT Énergie qui, pour lutter contre le projet de réforme des retraites conduit par Édouard Philippe, a coupé l'électricité dans certaines entreprises et institutions - avec quelques boulettes en prime - et basculé des foyers en heures creuses, un peu partout en France et notamment dans le Rhône. Dans une logique de faire de l'électricité une nouvelle arme de contestation au service de la justice sociale, le syndicat a cette fois ciblé les compteurs Linky, du côté des Pyrénées-Orientales.

La CGT Énergie ne veut pas que des familles soient privées d'électricité en fin d'année

Mercredi 18 décembre, la CGT Énergie a débranché des milliers de compteurs Linky dans le département de la région Occitanie. Le compteur nouvelle génération d'Enedis limitait l'approvisionnement en électricité de ménages ayant généré des retards de paiement, pour les contraindre à payer leur facture.


Le syndicat, par la voix du secrétaire général de la branche des Pyrénées-Orientales Xavier Charreyron, a ainsi justifié son action de déconnexion en affirmant : « on n'a pas le droit de priver d'énergie des familles dans le besoin ».

De son côté, Enedis a noté que 70 de ses concentrateurs avaient subi des actes de malveillance. La société, ex-ERDF, a indiqué que les baisses de puissance étaient initiées à la demande des fournisseurs d'électricité comme EDF ou Total Direct Énergie et annoncé son intention de porter plainte.

Les syndicalistes vont poursuivre la lutte durant les fêtes

Les concentrateurs ciblés par les syndicalistes alimentaient plusieurs milliers de foyers, qui n'ont ainsi pas subi de coupure de courant. « On est là, à jouer au chat et à la souris, car il n'y a plus de dialogue social. La précarité énergétique se développe, c'est grave », a poursuivi Xavier Charreyron.


Après les coupures d'électricité de la semaine dernière, la grosse zone commerciale de Plan-de-Campagne, près de Marseille, a été plongée dans le noir jeudi matin, entre 11h00 et 14h00. Selon le président des commerçants de la zone, il s'agissait bien de coupures volontaires, même si la CGT des Bouches-du-Rhône affirme le contraire.

Les opérations visant à rétablir l'électricité dans les foyers bridés ou privés d'énergie devraient tout de même se poursuivre durant les fêtes. La CGT Énergie a publié un communiqué de presse, le 19 décembre, dans lequel elle déclare que « la lutte doit se poursuivre en mettant notamment en avant notre capacité de solidarité, pas une seule famille ne doit passer les fêtes de fin d'année à la bougie » !

Source : L'Indépendant
Modifié le 20/12/2019 à 15h42
21
13
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top