Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques

Alexandre Boero Contributeur
14 octobre 2019 à 08h00
0
compteur-linky.png
© Alexandre Boero pour Clubic

L'Agence nationale des fréquences a publié, en fin de semaine dernière, les résultats de mesures d'exposition du public aux ondes radiofréquences des très controversés compteurs, réalisées entre juin et décembre 2018.

L'année dernière, entre le mois de juin et le mois de décembre, l'ANFR a mené une étude d'importance en réalisant des mesures sur 178 lieux différents. Compris dans la bande 9 kHz - 100 kHz, le dispositif ne concernait que des compteurs Linky. Les mesures furent ouvertes à la fois aux particuliers et aux collectivités locales, et ont aussi bien concerné des habitations que des lieux publics, outre le fait d'avoir été réalisées en intérieur, souvent en milieu urbain. Elles ont en tout cas fourni d'importantes données sur l'exposition aux ondes électromagnétiques du public.

Les valeurs limites réglementaires bien respectées par les compteurs Linky

Au terme de cette étude, l'Agence nationale des fréquences note qu'aucun dépassement du niveau réglementaire d'exposition aux champs électromagnétiques n'a été relevé dans la bande 9 kHz - 100 kHz. Pour plus d'un cas sur deux (99 sur 178), aucune émission CPL (courants porteurs en ligne) n'a été détectée. Le temps de mesure moyen avait atteint une heure.


S'agissant de la bande de fréquence du CPL des compteurs Linky (dans la bande 35 kHz - 91 kHz), les niveaux de champ crête maximaux n'étaient que de 3,5 V/m et 0,17 µT, des valeurs extrêmement faibles. Celles-ci sont respectivement 25 et 37 fois inférieures aux valeurs limites réglementaires, fixées, elles, à 87 V/m et 6,25 µT. Rappelons que ces valeurs ont été définies par une recommandation européenne en 1999, puis appliquées en France par un décret datant du 3 mai 2002.

Durant la période, les valeurs moyennes sur 6 minutes ont aussi été relevées, et elles sont encore plus faibles, avec 0,015 V/m, soit 230 fois moins que la valeur crête maximale ; et 0,0006 µT, soit 275 fois moins que la valeur crête maximale. Les mesures furent réalisées à 20 cm du compteur, par défaut.

Analyse-mesures-Linky-2018.png
Illustration de la chaîne communicante liée au compteur électrique Linky (© ANFR)

Linky reste inoffensif

L'ANFR entreprend des mesures d'exposition aux ondes des compteurs Linky depuis 2016. Elles sont effectuées par des laboratoires de mesure accrédités par le COFRAC, le Comité français d'accréditation, en toute indépendance.

Le compteur Linky, de son côté, mesure l'énergie consommée dans un foyer en permanence, grâce à une installation électrique domestique. L'outil stocke cette valeur sous la forme d'un index. Le concentrateur, que l'on retrouve dans le transformateur de son quartier (ou de son village), questionne le compteur entre minuit et six heures du matin, une fois par jour, de façon à collecter les index stockés durant la journée qui vient de s'achever. C'est ensuite au tour du concentrateur de transmettre les données à un serveur informatique, via un réseau mobile.


Les échanges entre le compteur et le concentrateur se font grâce aux courants porteurs en ligne (CPL), des boîtiers rattachés à l'alimentation de la box internet et au décodeur TV. Transmettant en filaire, les compteurs Linky ne sont en théorie donc pas des émetteurs radioélectriques.

En revanche, des équipements radio Linky (ERL) peuvent être installés sur les compteurs. Fournis par les fournisseurs d'énergie, ils transmettent en temps réel les données du boîtier Linky en direction des appareils situés chez soi. Les ERL sont, eux, des émetteurs radioélectriques, puisqu'ils transmettent par radio. Mais seulement 1 % du temps, ce qui les rend inoffensifs.

Source : ANFR
Modifié le 14/10/2019 à 09h06
111 réponses
30 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top