Linky : le TGI de Nanterre écarte le lien entre les compteurs et plusieurs pathologies

Alexandre Boero Contributeur
06 août 2019 à 08h25
0
compteur-linky.png
© Alexandre Boero pour Clubic

Le tribunal de grande instance de Nanterre a débouté plusieurs centaines de plaignants qui réclamaient le retrait ou la non-installation du compteur Linky à leur domicile.

Les recours contre le compteur Linky se suivent à un rythme effréné mais ne se ressemblent pas. Vendredi 2 août, le tribunal de grande instance de Nanterre a débouté 457 personnes qui demandaient le retrait du compteur de leur domicile ou qui ne souhaitaient pas que ce dernier soit installé chez eux. Le juge a refusé de prendre en considération l'argument médical, contrairement à celui du TGI de Tours, qui avait donné raison à 13 plaignants la semaine précédente.

Pas de lien de cause à effet selon le juge

Si une majeure partie des 108 référés a été rejetée, le tribunal de grande instance de Tours avait accédé à la requête de 13 plaignants le 30 juillet. Pour douze d'entre eux, le jugement avait validé le refus d'installer le compteur à leur domicile, en faisant falloir le principe de précaution, renforcé par une batterie de certificats médicaux. Pour un treizième cas, le tribunal tourangeau avait même ordonné le retrait de l'appareil au sein d'une habitation où un enfant de sept ans est sujet à un état de fatigue et à des difficultés chroniques.

Le TGI de Nanterre, lui, n'a pas souhaité prendre en compte le lien de cause à effet entre certaines pathologies et l'installation du compteur Linky.

Le juge des Hauts-de-Seine avait fort à faire. Les cas traités provenaient de partout en France : Caen, Grasse, Lorient, Ivry, Nevers et Tours. Les différents tribunaux avaient décidé de regrouper les différents dossiers aux aspérités similaires.

De nouvelles études réclamées

Dans le dossier XXL traité par le TGI de Nanterre, les plaignants souhaitaient que soit reconnu l'impact des ondes sur leur santé. Déçue mais pas abattue, Corinne Lepage, l'avocate des demandeurs et ancienne ministre de Jacques Chirac, se dit « confortée dans l'idée que les études scientifiques sur le sujet sont insuffisantes : il incombe aux pouvoirs publics de les multiplier ».


Les opposants à Enedis reprochent au compteur Linky sa prétendue dangerosité pour la santé, tout en pointant du doigt la collecte de données personnelles qui en découle, données qui ne serait pas suffisamment protégées selon eux. En sachant que le gestionnaire du réseau d'électricité de France prévoit d'équiper un total de 35 millions de foyers de Linky d'ici la fin de l'année prochaine, la grogne n'est pas près de retomber.

Source : Le Figaro
41 réponses
24 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top