Linky : le TGI de Nanterre écarte le lien entre les compteurs et plusieurs pathologies

06 août 2019 à 08h25
0
compteur-linky.png
© Alexandre Boero pour Clubic

Le tribunal de grande instance de Nanterre a débouté plusieurs centaines de plaignants qui réclamaient le retrait ou la non-installation du compteur Linky à leur domicile.

Les recours contre le compteur Linky se suivent à un rythme effréné mais ne se ressemblent pas. Vendredi 2 août, le tribunal de grande instance de Nanterre a débouté 457 personnes qui demandaient le retrait du compteur de leur domicile ou qui ne souhaitaient pas que ce dernier soit installé chez eux. Le juge a refusé de prendre en considération l'argument médical, contrairement à celui du TGI de Tours, qui avait donné raison à 13 plaignants la semaine précédente.

Pas de lien de cause à effet selon le juge

Si une majeure partie des 108 référés a été rejetée, le tribunal de grande instance de Tours avait accédé à la requête de 13 plaignants le 30 juillet. Pour douze d'entre eux, le jugement avait validé le refus d'installer le compteur à leur domicile, en faisant falloir le principe de précaution, renforcé par une batterie de certificats médicaux. Pour un treizième cas, le tribunal tourangeau avait même ordonné le retrait de l'appareil au sein d'une habitation où un enfant de sept ans est sujet à un état de fatigue et à des difficultés chroniques.

Le TGI de Nanterre, lui, n'a pas souhaité prendre en compte le lien de cause à effet entre certaines pathologies et l'installation du compteur Linky.

Le juge des Hauts-de-Seine avait fort à faire. Les cas traités provenaient de partout en France : Caen, Grasse, Lorient, Ivry, Nevers et Tours. Les différents tribunaux avaient décidé de regrouper les différents dossiers aux aspérités similaires.

De nouvelles études réclamées

Dans le dossier XXL traité par le TGI de Nanterre, les plaignants souhaitaient que soit reconnu l'impact des ondes sur leur santé. Déçue mais pas abattue, Corinne Lepage, l'avocate des demandeurs et ancienne ministre de Jacques Chirac, se dit « confortée dans l'idée que les études scientifiques sur le sujet sont insuffisantes : il incombe aux pouvoirs publics de les multiplier ».


Les opposants à Enedis reprochent au compteur Linky sa prétendue dangerosité pour la santé, tout en pointant du doigt la collecte de données personnelles qui en découle, données qui ne serait pas suffisamment protégées selon eux. En sachant que le gestionnaire du réseau d'électricité de France prévoit d'équiper un total de 35 millions de foyers de Linky d'ici la fin de l'année prochaine, la grogne n'est pas près de retomber.

Source : Le Figaro
41
24
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top